15 / 20
01/01/19
Weapons of mass percussion
TAMBOURS DU BRONX
 
Il fallait bien que cela arrive, cette rencontre discographique entre le Metal et les TAMBOURS DU BRONX. La collaboration dès 2007 entre le collectif frappeur de bidons et SEPULTURA n'y est certainement pas pour rien. Il faut dire qu'entre un genre qui se revendique du Metal et une formation qui frappe littéralement sur des fûts métalliques, il y a forcément des points de convergence, notamment en termes de rythmes et de puissance.

L'assise de tout l'album est bien entendu ce martèlement rythmique impitoyable et industriel par essence. Comme cela ne suffisait pas, les TAMBOURS DU BRONX ont intégré à leur dispositif un Franky COSTANZA, qui a fait ses preuves au sein de DAGOBA, avant de s'illustrer au sein de BLAZING WAR MACHINE : l'homme apporte un groove infernal et la combinaison des deux registres de percussions développe une puissance impressionnante.
Sur cette charpente pour le moins solide, viennent se greffer des riffs drus et rêches, pour un rendu relevant ostensiblement du Metal industriel.

Au rayon vocal, il fallait des gosiers susceptibles de surnager sur un tel magma. Aussi trouve-t-on à la manœuvre Reuno de LOFOFORA, Stéphane BURIEZ de LOUDBLAST, ainsi que Renato di FALCO de FLAYED, avec un résultat global pour le moins rugueux. Sur le titre The Day Is My Enemy, la prestation de la chanteuse Apolline MAGNET sonne de manière moins gutturale mais tout aussi énergique et obsédante. Tout ce joli monde déverse des textes on ne peut plus sombres, le plus souvent en français.
Les TAMBOURS DU BRONX et leurs acolytes embarquent dans leur furia le fameux Requiem Pour Un Con de Serge GAINSBOURG, pour un rendu tribal et endiablé, digne d'un PRODIGY métallisé.
Par ailleurs, les TAMBOURS DU BRONX rehaussent intelligemment ce dispositif métallique d'arrangements orchestraux qui introduisent des couleurs différentes, tout en s'intégrant dans la logique de puissance maximale.

On ne sait si les TAMBOURS DU BRONX prolongeront cette formule Metal plus avant mais Weapons Of Mass Percussion fait d'ores et déjà office de repère ravageur dans sa discographie.

Vidéos de Mirage éternel cliquez ici et de Jour de colère cliquez ici
Alain
Date de publication : mardi 1 janvier 2019