18 / 20
12/01/19
Reckoning
TOBY HITCHCOCK
 
En 2011, Toby HITCHCOCK sort
Mercury's Down, un superbe premier album solo magnifié par le grand Erik MARTENSSON(WET, NORDIC UNION, AMMUNITION). Huit ans après voici le petit nouveau Reckoning. Exit le prolifique et génialissime leader d'ECLIPSE et bienvenu au nom moins ingénieux
Daniel FLORES. Ce dernier a produit, arrangé, mixé l'album avec tout le talent que je lui connais. Une de ces dernières collaboration est cet excellent album de PALACE, Binary Music. Rappelons en outre son beau travail avec FIRST SIGNAL, FIND ME, CODE RED, CRASH THE SYSTEM. Il a eu la bonne idée d'amener dans « ses valises » le bien nommé, Michael PALACE(KRYPTONITE, CRY OF DOWN) pour y tenir la guitare et la basse. J'aime beaucoup ce jeune musicien qui amène à chaque projet auquel il est associé un vrai plus. Il a aussi cette capacité à composer, produire avec une maîtrise d'un vieux briscard des studios. Tout ce beau monde combiné à la voix hyper puissante et claire de l'américain annonçait que le meilleur. Cette voix, découverte par Jim PETERIK au début des années 2000 et portée par ses créations au sein de PRIDE OF LIONS est un cadeau du ciel. Comme les
Jimi JAMISON ou les Lou GRAMM son timbre colle aux mélodies et les sublime. Le titre d'ouverture et ses claviers typiques de cet AOR scandinave rutilant est une belle mise en route. Ce No Surrender est un superbe morceau ou la voix de
Toby HITCHCOCK transcende littéralement la composition.
Le single et clip Promise Me sorti en avant première est plus délicat. La voix de l'américain fait tout de même des ravages sur un refrain entraînant comme je les aime. Je trouve le son excellent et l'équilibre voix, instruments est parfaitement dosé. Le petit solo de Michael PALACE vient me titiller l'oreille. La ballade
Show Me How To Live est hautement placée sous le charme de la voix de Toby. Les orchestrations quelque peu symphoniques rajoutent ce qu'il faut d'émotions. Les claviers et la guitare rugueuse de Behind The Lies font ressurgir la flamme d'un ART NATION, ONE DESIRE. Il est fait de cet AOR moderne et dynamique qui a ravivé la ferveur de tant de passionnés. Plus marqué par PRIDE OF LIONS un Fighting For My Life possède le genre de refrain redoutable qui s'inscrit au fer rouge dans ma tête. Le son et le mixage sont comme je l'attends d'un tel album. L'AOR est roi et Serenity ne fait qu'accentuer ce plaisir avec une mélodie enjouée. Toby HITCHCOCK chante tellement bien, il accompagne la composition, la fait vivre et transmet des ondes bienfaisantes. Le rythmé Queen Intouchable est parsemé divinement de touches de claviers. Un titre encore qui me séduit instantanément. L'intro aux claviers de Gift Of Flight me fait penser à SURVIVOR et à JOURNEY. Le refrain de ce mid-tempo est sublime. C'est le hit qu'il faut à un album de cette trempe, et là je l'ai. Il est de ceux que je peux écouter plusieurs fois à la suite et en redemander ! La guitare est vive, la voix puissante pour un Don't Leave qui s'avère une composition solide et racée.
Ça fonctionne plutôt pas mal cette entente entre Daniel FLORES et Toby HITCHCOCK ! La rythmique se fait plus soutenue pour un
This Is Our World puissant au refrain imposant. La voix de Toby m'impressionne ! Les PRIDE OF LIONS et FOREIGNER sont la source d'inspiration du très mélodique Someone Like You.
Un beau morceau qui conclut ce Reckoning. Cet album est mon premier coup de coeur de cette nouvelle année. Reckoning est comme je l'espérais, mélodique, dynamique, moderne.
Bravo à Daniel FLORES et à tous ces musiciens talentueux d'avoir su mettre en valeur la voix exceptionnelle de Monsieur Toby HITCHCOCK.

Promise Me : cliquez ici
Laudrome26
Date de publication : samedi 12 janvier 2019