17 / 20
17/01/19
The new normal
KANE ROBERTS
 
Kane ROBERTS est connu pour avoir été le guitariste d'Alice COOPER pendant plusieurs années. Il a composé et joué sur les Constrictor (1986) et 
Raise Your Fist And Yell (1987). Plus tard en 1989 il co-écrit Bed Of Nails (N°38 en Grande Bretagne) pour l'album Trash. Notre « Rambo » a également travaillé avec BERLIN, Rod STEWART et KISS sur Revenge (sorti en 1992).
Et l'amateur de Hard FM le connaît pour le chef-d’œuvre Saints And Sinners de 1991 produit par Desmond CHILD. Does Anybody Really Fall In Love écrite par DESMOND CHILD, JON BON JOVI, RICHIE SAMBORA, une reprise de CHER (Heart Of Stone 1989) sera même N° 38 dans les charts US.
Ce The New Normal est son sixième album solo et au vu de la pochette, je me doute déjà que je ne vais pas avoir une suite à cet album référence pour moi. Mais est-ce une raison pour ne pas y jeter une oreille attentive ? Il faut rester ouvert d'esprit. Évoluer, innover et avoir une autre approche artistique est une qualité que possède ce musicien. Il faut savoir, pour écouter, ce nouveau Kane ROBERTS, que celui ci a mis du Rock/Métal alternatif dans son moteur. Ce n'est pas une surprise en voyant quelques collaborations comme Lzzy HALE de HALESTORM sur le très beau The Lion's Share. Une composition à la fois posée et intense, dont le refrain fulgurant m'a pris à la gorge. Le solo quant à lui est étourdissant. Comme je l'avais prévu, cela sonne indéniablement Rock alternatif comme pas mal de chansons. Un Leave This World Behind au son impressionnant est un titre puissant mais qui garde de sa mélodicité dans des couplets délicats. Kane y fait une belle démonstration de ses talents de guitare héro. Sa voix se fait agressive sans perdre de sa justesse. Je trouve qu'avec l'âge, il chante mieux qu'auparavant. Autre gros titre qui lorgne vers les LINKIN PARK, 3 DOORS DOWN, ce Wonderful au refrain typé de ce style. Un break plus subtil précède un solo de guitare incendiaire. Les compositions ont une face sombre, il est vrai comme ce Leave Me In The Dark, ce qui ne m'empêche en rien d'adhérer à la mélodie, ici ensorceleuse.
Les vocaux d' Alice COOPER sur Beginning Of The End accentuent ce sentiment. Ce morceau vient même sur des terres Death Métal avec un intermède, chant guttural et la voix féminine d'
Alissa WHITE GLUZ (ARCH ENEMY). Le mid tempo Wrong lui aussi à la noirceur apparente s'avère tout de même mélodique. Il est bien dans l 'esprit des SHINEDOWN(Brent SMITH a participé à l'album), HALESTORM ou FOO FIGHTERS. Kane pousse sa voix et cela fonctionne très bien. L'auditeur que je suis, rentre dans la composition et dans le monde de l 'américain.
Un King Of The World me replace dans le contexte de ses premiers albums solos. Le refrain catchy est construit autour d'un Hard FM à la BON JOVI et la modernité d'un SHINEDOWN. Un super titre qui vient rappeler le passé plus FM de Kane ROBERTS. A noter le solo époustouflant de Nita STRAUSS (Alice COOPER). Autre morceau semblable Above And Beyond plus complexe qui me fait remonter le temps. Ce n'est pas un hasard que les Paul WINGER, Paul TAYLOR, Ken MARY viennent lui prêter main forte. Cet excellent titre sent le WINGER des albums Pull, Karma, Better Days Comin'. Une ballade comme Who We Are est obscure et délicate. Guitare acoustique et sonorités modernes tempèrent une mélodie raffinée et angélique. Après la surprise passée et plusieurs écoutes ce The New Normal m'a conquis. Je me suis imprégné de son atmosphère et de ces mélodies insidieuses, celles qui par je ne sais quelle ruse arrivent à me toucher. Kane ROBERTS a réussi à me faire oublier son passé.
Un album qui demande de la patience et du temps pour être apprécié à sa juste mesure.

Forever Out Of A Place : cliquez ici
Laudrome26
Date de publication : jeudi 17 janvier 2019