17 / 20
30/01/19
Le chant des vikings
SKÁLD
 
L'été dernier, nous vous présentions les trois premiers titres du projet français SKÁLD (relire cliquez ici), fondé sous l'impulsion du producteur et compositeur Christophe VOISIN BOISVINET. Conceptuellement centré sur l'univers mythologique viking, SKÁLD repose musicalement sur deux piliers principaux.

Le premier de ces piliers est en fait triple et vocal. Pas moins de trois vocalistes se partagent les lignes de chant qui correspondent au registre des scaldes nordiques : Juliette GALMICHE, Pierrick VALENCE et Mattjö HAUSSY. Que ce soit dans des postures intimistes et subtiles ou plus chorales et martiales, les trois voix témoignent d'une approche sérieuse et travaillée de ce type de répertoire. Outre la qualité des timbres, des techniques et des lignes de chant, il faut relever que les textes sont écrits en vieux norrois.

Le second pilier est évidemment instrumental. Le projet mobilise des instruments nordiques, qu'il s'agisse d'instruments à cordes ou de percussions, et ne se contente pas d'en faire d'exotiques motifs de tapisserie : ils constituent bel et bien l'essentiel de l'apport instrumental.
Outre une production et un mixage garants de la limpidité ou de la puissance quand elles s'imposent, des arrangements orchestraux tout ce qu'il y a de plus modernes apportent un vernis discrètement magistral à nombre de passages.

Sans doute certains puristes autoproclamés trouveront-ils à redire à l'émergence de ce projet non scandinave, à l'heure même où l'univers scandinave se trouve mis en exergue par la télévision (la série Vikings bien sûr) et par la musique (le succès de WARDRUNA évidemment). Le sérieux et la passion qui émanent de cet album démontrent l'implication des musiciens qui s'y sont investis. Par ailleurs, il reste à démontrer que l'implantation géographique soit une condition sine qua non pour pratiquer un style musical. Enfin, histoire d'enfoncer le clou avec le marteau de Thor dans le crâne épais des légitimistes, rappelons qu'une région français, et non des moindres, fut léguée aux Hommes du nord et, qu'aujourd'hui encore, elle porte leur nom : la Normandie. A bon entendeur... Par ailleurs, au moment où WARDRUNA offre un visage plus dépouillé (cliquez ici), il ne peut pas être négligeable de disposer d'une ressource plus orchestrée.

Vidéos pour Gleipnir cliquez ici, Óðinn cliquez ici et Rún cliquez ici.
Alain
Date de publication : mercredi 30 janvier 2019