16 / 20
10/02/19
Mama said rock is dead
JOHN DIVA AND THE ROCKETS OF LOVE
 
John DIVA et ses musiciens n'ont rien inventé et font un appel plus que pressant du pied (de la guitare aussi) à tous les groupes de ce Hard Rock Américain du milieu des années quatre vingt. La pochette, le nom du groupe, le titre de l'album tout fait référence à tous les combos de "Hair Métal" comme VAN HALEN, MOTLEY CRUE, DOKKEN ,BON JOVI, AEROSMITH, GUNS N' ROSES. Il faut prendre la musique de ce groupe comme un véritable hommage, une ode à ces années où le Sunset où Hollywood Boulevard faisaient rêver les jeunes musiciens du monde entier. Ils ont même pris des noms bien de là bas comme Snake ROCKET et J J LOVE, les deux guitaristes et compositeurs avec John DIVA. Ces passionnés de ces années où le Hard-Rock se vendait par millions ne sont pas des amateurs et leur projet a été supervisé par Chris VON ROHR connu pour son travail avec KROKUS et GOTTHARD. De plus, la production, l'enregistrement, le mixage ont été confié à Michael VOSS (MAD MAX, PHANTOM 5, WOLFPAKK, MICHAEL SCHENKER) qui est un grand professionnel. Cet album est pensé, structuré, bien en place et le côté amusement et divertissement bien présent allège l'ensemble. C'est du sérieux fait par des musiciens qui ne se prennent pas au sérieux. Je pense que ces garçons sont honnêtes et respectueux dans leur démarche. J'ai oublié de vous dire que John DIVA AND THE ROCKETS LOVE sont allemands (ce qui n'est pas évident) et qu'ils feront d'ailleurs la première partie de la tournée de KISSIN' DYNAMITE en 2019. Comme je vous l'écris, je pourrai leur reprocher un manque de créativité. Un Whisplash malgré des ressemblances frappantes avec certains "plans" d'Eddie VAN HALEN ou de sonorités à la DEF LEPPARD ne manque pourtant pas d'atouts. La mélodie passe plutôt bien et la production s'avère actuelle. 
Lolita permet de rester aux USA et là aussi VAN HALEN me « saute » aux oreilles. Bon solo, bon refrain, c'est bien pensé et maîtrisé. Restons en Californie pour un Rock'N Roll Heaven plus calme, légèrement bluesy qui évidemment me fait penser à GUN N' ROSES, un titre "hymnique" et rock. David COVERDALE est parmi nous avec ce Wild Life énergique entre Still Of The Night et Give Me All Your Love. John DIVA n'a pas le même timbre que David . En revanche, le son et le solo, c'est du WHITESNAKE. Je me laisse prendre car, ma foi, c'est bien agréable. Je sens que les allemands ont grandit avec tous ces groupes et qu'ils les aiment. Blinded est moins marqué de l'empreinte de ces géants. C'est un bon titre qui prouve qu'ils peuvent trouver leur propre style.
 Dance Dirty est plus influencé par DEF LEPPARD et POISON (Unskinny Bop ) et la musique reste toujours avenante et hyper mélodique. La ballade Just The Night Away est plus personnelle et bien écrite. John DIVA a une jolie voix et la "douce" mélodie, certes classique, me plaît. Hard Rock plus seventies Fire Eyes associe mélodie et guitares à la BAD CO. John DIVA est un beau touche à tout ! Retour à Pasadena avec ce Get It On énergique et jovial. Un bon refrain festif, des guitares qui sentent la Californie, je me laisse guider. Pourquoi se poser des questions ? Un bon hard Rock'n'roll à la AC/DC comme Long Legs, cela n'a jamais fait de mal à personne ! Non ? J'avais besoin d'un peu d'AOR, me voilà contenté, avec un Toxic au refrain entraînant et bien calibré radio de l'époque. Le dynamique Rocket Of Love est une composition qui donne le sourire et elle me permet de bien commencer la journée. Bien sûr je pourrai reprocher beaucoup de choses à John DIVA AND THE ROCKETS OF LOVE mais la sincérité, l'authenticité, la passion est palpable. Cet album m'a procuré un plaisir simple mais réel. Tout est conçu pour divertir et le groupe parvient à me faire adhérer à son monde si festif.
Comme quoi JOHN DIVA AND THE ROCKETS OF LOVE ont parfaitement réussit leur coup !

Lolita : cliquez ici

Rock'n'Roll Heaven : cliquez ici

Laudrome26
Date de publication : dimanche 10 février 2019