Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BURNING RAIN - Face the music

Style : Hard Rock
Support :  CD promo - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
BURNING RAIN WEBSITE
BURNING RAIN FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (17/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 16/03/19
Étincelant et puissant hard blues mélodique !
Quel est le point commun entre HURRICANE, BAD MOON RISING, WHITESNAKE, DIO, REVOLUTION SAINTS,THE DEAD DEASIES et BURNING RAIN ? Et bien c'est le sensationnel guitariste Doug ALDRICH. Il compose, produit et BURNING RAIN est son groupe qu'il a formé en 1998. Il y revient régulièrement entre les tournées, les enregistrements et ce Face The Music est sa quatrième réalisation. Il a d'entrée choisi le chanteur qu'il lui fallait, Keith ST JOHN (MONTROSE, KINGDOM COME). Il est très expérimenté (Tracii GUNS, Neil SCHON BAND, QUIET RIOT) et même certaines musiques de film comme Sweet Dreams (2010 The Fighter avec Mark WAHLBERG et Christian BALE). Mais surtout il a la voix qu'il faut entre David COVERDALE et Robert PLANT. Je dois dire que sa contribution à la réussite de ce Face The Music est aussi importante que celle de Doug. J'aime sa voix gorgée de feeling et légèrement éraillée, un timbre fait pour ce hard rock mélodique ! Dès Revolution les riffs tranchants de Doug et la voix de Keith m'entraîne dans un hard rock mélodique bien américain. C'est du costaud. Lorelei  est fondu dans un hard blues près des racines. Le riff obsessionnel me ramène à LED ZEP et à ce hard rock pur de ces années là. Doug y manie son instrument à la manière des grands guitares héros.
L'énergique Nasty Hustle penche vers un rock à la WHITESNAKE et AEROSMITH. C'est une belle composition entraînante avec un gros son de guitare. Doug y déverse un solo plein de verve. J'aime toutes ces interventions, inspirées et percutantes. De nouveau le hard blues, lourd reprend la vedette avec ce Midnight Train  très seventies. C'est musclé comme j'aime, emmené par la merveilleuse voix de Keith ST JOHN. Le solo de Doug ALDRICH est tout simplement « dingue » ! On est encore plus près du blues avec Shelter et son intro à la guitare acoustique. Un titre qui sonne comme du LED ZEP moderne. Superbe, avec toujours les prouesses vocales de Keithet de Doug à la guitare. Les américains ne changent pratiquement pas de style avec Face The Music un hard blues plus rythmé et bien mélodique. Le solo incandescent me rappelle les grandes heures de Yngwie MALMSTEEN et Reb BEACH. Orienté hard US Beautiful Road et son refrain plus FM a quelque chose de SLAUGHTER et de WHITESNAKE évidemment. Le son est brut et les guitares sont en acier trempé. Le solo ? Un peu aérien et sublime ! Doug est impressionnant ! Le rythmé Hit And Run est plus classique rock, toujours conduit par cette guitare acérée de Doug. Son solo, une fois encore fulgurant me laisse sans voix. Avec If It's Love je suis de plein pied dans la ballade bluesy, un peu vintage avec des claviers subtils. Un morceau que j'affectionne particulièrement. À la manière de ce que je peux entendre sur les HEAVEN & EARTH ou MOTHER ROAD (Drive 2014) quand ces groupes se la joue blues. Je savoure le solo fabuleux de Doug. Je n'oublie pas la voix captivante de Keith qui apporte tellement. Hideaway possède encore ce doux parfum du passé avec son riff intelligent et envoûtant. Le refrain est très AOR avec ces chœurs beaucoup plus présents qu'auparavant. Une mélodie qui risque de vous marquer ! Un super titre ! Le mid-tempo très hard US à la Y&T (j'adore ce groupe !) Since I Loving You conclut en beauté ce bien bel album. Nos musiciens se sont faits plaisir et toutes les compositions s'en ressentent. Pas un brin d'ennui, des riffs inventifs, des solos lumineux, un chanteur et un guitariste sensationnels. Ce Face The Music est la brillante suite de Epic Obsession.

BURNING RAIN :

Keith ST JOHN : chant,
Doug ALDRICH : guitares,
Blas ELIAS : batterie,
Brad LANG : basse,

Midnight Train : cliquez ici

If It's Love : cliquez ici






COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DUSTINEYES
Bullet for my generation
LOUDNESS
Rise to glory
JOHNFISH SPARKLE
Flow
SOULICIT
Parking lot rockstar
LOVE UNDER COVER
Set the night on fire
Chroniques du même auteur
DYNAZTY
Firesign
MARC VANDERBERG
Phoenix from the ashes
DON FELDER
American rock'n'roll
THE NEW ROSES
Nothing but wild
HACKERS
Empezar de cero
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente