18 / 20
21/04/19
Escape frontiers live in japan
JOURNEY
 
JOURNEY, rien que ce nom me donne des frissons d'extase et de bonheur total. Ce "live" tombe à point nommé pour me remettre dans l'ambiance des chefs-d'oeuvre que sont les albums Escape et Frontiers.
Les californiens, pour fêter les 35 ans de la sortie de Escape ont décidé de célébrer cet anniversaire le 7 Février 2017, avec ce show au Budokan, la grande scène Japonaise. Devant 14 000 personnes, ils ont rejoué tous les titres de ces deux albums qui ont permis au groupe de San Francisco de rentrer dans l'histoire du rock. Cette même année, ils ont reçu la consécration suprême avec leur intégration dans l'institution américaine « Rock'n'roll Hall Of Fame ». Alors le fan que je suis, de toutes les « époques » de Steve PERRY, de Steve AUGERI, de Arnel PINEDA est toujours aussi attentif aux sorties concernant le groupe californien. Je suis passionné par la musique de ces musiciens fabuleux que sont Neil SCHON, Jonathan CAIN, Steve SMITH, Ross VALORY. Et ce double live est un événement, un trésor pour les amoureux de cet immense groupe. Alors pensez donc que je ne pouvais résister à l'appel de ce superbe objet. La pochette est très attirante, le livret très beau. Ce double CD, le blu-ray sont une sacrée aubaine pour moi. L'adrénaline ne fait qu'augmenter quand je l'ai dans mes mains. Vite je le mets dans le lecteur. Le premier CD logiquement regroupe l'album Escape et c'est avec le hit Don't Stop Believin' (N °9 USA) qu'ils attaquent le show. Le son est plus brut, compact que je ne l'attendais. La mélodie est indémodable, le solo de SCHON est déjà à tomber ! Sa prestation comme toujours est phénoménale.
Stone In Love enchaîne joliment, c'est un titre que j'adore. La version ici est plus vigoureuse. Suite des hits avec Who's Crying Now (N° 4) avec un solo incandescent. Nerveux, rock Keep On Runnin' moins connu est un titre qui remue la foule, titre écrit pour les stades. Le clavier de Jonathan CAIN est la voûte mélodique de la sublime ballade Still They Ride (N°19 ). Oui, encore un must de JOURNEY. Le solo lunaire de Neil SCHON est divin. S'ensuivent trois titres bien hard rock et rythmés : Escape, Lay It Down, Dead Or Alive. Le son est plus agressif qu'à l'accoutumé. Neil SCHON dans un registre différent est magistral. Il nous fait une démonstration hallucinante de son talent dans un long solo. Le piano raisonne pour un Mother, Father toujours aussi majestueux. Le solo est fantastique. Quelle mélodie géniale comme celle du hit Open Arms (N° 2). Cette ballade est la perfection. Le clavier de Jonathan CAIN m'entraîne dans une bulle d'émotion. Les étoiles brillent, c'est toujours pour moi un moment très fort quand j'entends cette mélodie. Presque une heure est passée et le deuxième CD va débuter. C'est le fabuleux Separate Ways (Worlds Apart) qui introduit ce nouvel épisode de JOURNEY. Un chef-d'oeuvre que j'adore. Un titre mythique, emblématique de ce groupe et une référence mondiale pour l'AOR. Évidemment, ce morceau fut N°8 aux USA en 1983. L'aérien Send Her My Love (N° 23) et sa mélodie céleste me charme tout autant. Le dynamique Chain Reaction à la rythmique obsédante se rapproche du hard Rock. After The Fall (N° 23) chanté par Travis THIBODEAUX (un ami de Jonathan CAIN qui a joué sur un de ses albums solo et assure aussi ce soir là des parties claviers) se veut plus Pop. L'interprétation est assez fidèle à l'original. La sensibilité et la mélodie de l'incontournable Faithfully sont indémodables. Un tube (N° 12 USA) mondialement connu et qui n'a pas pris une ride. Le public reprend en cœur le refrain. La magie opère encore et encore ! Riffs hard rock sur Edge Of The Blade qui me rappelle que JOURNEY sait durcir le ton et enflammer les foules. Le solo de batterie de Steve SMITH précède un Back Talk presque Heavy et très rentre dedans. Frontiers me ramène à la finesse avec quelques touches progressives. Un morceau qui a rarement été joué en live, Rubicon voit Neil SCHON se lancer dans un solo vertigineux. Autre composition originale La Raza Del Sol (face B de Still They Ride) qui dure plus de dix minutes. L'inspiration va du coté de SANTANA et de TOTO. Des influences jazzy, progressives, les instruments et les musiciens improvisent et prennent le pouvoir. Une longue introduction de plusieurs minutes de l'extraordinaire Neil SCHON annonce une version assez bluesy de Lovin', Touchin' Squeezin'. C'est la fin du show avec un de mes groupes préférés. Plus de deux heures de concert comme si j'y étais. D'ailleurs si je veux encore plus être imprégné de l'ambiance, le Blu-ray est là pour m'y aider. Le concert y est très bien filmé et le son rendu est impeccable. Je conseille à tous les amoureux de JOURNEY, de l'AOR, de hard rock mélodique ce merveilleux coffret. Superbe et grandiose.

Quelques chiffres :

JOURNEY c'est 75 millions de ventes dans le monde dont 48 aux Etats Unis.
Escape (1981) N° 1 USA (9 millions vendus), N° 49 Allemagne, N° 6 Canada, N° 26 Japon, N°32 Grande
Bretagne
Frontiers (1983) N°2 USA (6,4 millions vendus), N°12 Norvège, N° 6 Grande Bretagne, N°21 Suède, N° 10 Canada, N °3 Japon, N° 30 Allemagne.

Faithfully : cliquez ici

Don't Stop Believin : cliquez ici

Separate Ways (Worlds Apart) : cliquez ici
Laudrome26
Date de publication : dimanche 21 avril 2019