14 / 20
07/07/19
Cyber metal
SKELATOR
 
Formé sur la côte ouest des Etats-Unis au début de ce siècle, le quintette SKELATOR livre en ce milieu d'année 2019 son cinquième album, Cyber Metal. Comme des cohortes d'autres formations, le combo puise son inspiration dans le Heavy Metal des années 80. C'est ainsi que l'on retrouve des plans de guitares gémellaires (comme chez IRON MAIDEN et JUDAS PRIEST) et ce goût pour les rythmiques carrées combinées avec de petits riffs nerveux (JUDAS PRIEST à nouveau, ACCEPT). A l'occasion, l'approche développée par SKELATOR s'emballe, accélère et les OMEN, AGENT STEEL, SAVAGE GRACE et consorts viennent à l'esprit.

Fort intelligemment, le groupe ne se contente pas d'orienter ses compositions vers une efficacité rythmique pure et prend soin d'équilibrer les débats avec des mélodies de guitares bienvenues, quelques arrangements de claviers de faisant entendre ponctuellement. Autre point positif, si l'ensemble de l'album forme un tout cohérent, les compositions s'avèrent certes fort classiques mais suffisamment variées. C'est ainsi que l'on passe de speederies presqu'épiques, avec breaks et imbrication de séquences multiples (Akira, Cyber Samurai, Highlander) à des titres mid-tempos plus basiques (The Hammer, Psychic Silver Wheels).

Le chant haut perché, perçant, aux intonations nasales de Jason CONDE HOUSTON, se révèle tout à fait conforme aux canons en vigueur dans le Heavy Metal de la fin des années 70 et des années 80. Reste que certaines oreilles contemporaines, plus habituées à des registres médium et graves, peuvent se sentir offensées.

Soyons clair : la démarche de SKELATOR se trouve clairement définie et cadrée et quiconque s'intéresse au groupe, et plus particulièrement à ce fougueux Cyber Metal, se doit d'accepter a priori les règles du jeu. Et, en l'occurrence, SKELATOR maîtrise celles-ci assez bellement. Subissez ou passez votre chemin...
Alain
Date de publication : dimanche 7 juillet 2019