17 / 20
09/07/19
Incognito
MORANO
 
Duane MORANO est un musicien américain originaire de Ashburn (Virginie) et je dois dire qu'il a réussi son pari de faire revivre les années quatre vingt. Pour cela il a su s'entourer de grands chanteurs qui ont sévit pendant ces années là. Le résultat est bluffant. C'est le genre d'album que j'aurai aimé écouter pendant cette période. Pour moi rien n'a changé et cet Incognito ne doit pas rester caché car il est remplit de qualités.
A la manière du VIANA Forever Free ce MORANO rend un vibrant et réel hommage aux années "hair métal", aux groupes qui sévissaient en Californie, à ce Hard-US sémillant et mélodique à souhait. D'autres similitudes se dégagent entre ces deux albums. Comme la présence de Bryan COLE au chant et un très gros son estampillé hard rock américain. Là je dis bravo ! Car Duane MORANO a soigné sa production, les guitares sont au top et sonnent comme les WINGER, DANGER DANGER, WHITE LION. Il a de plus su dégotter d'autres chanteurs de la trempe des plus grands comme Danny VAUGHN (TYKETTO), Terry ILOUS (XYZ, GREAT WHITE). Les invités de marque sont nombreux comme Pat BADGER, Kevin FIGUEREDO (EXTREME), Tony FRANKLIN (THE FIRM, BLUE MURDER), Nita STRAUSS la guitariste d'Alice COOPER, Michael FOSTER et Bill LEVERTY (FIREHOUSE). Je vois aussi le nom du légendaire Michael WAGENER (BONFIRE, WHITE LION, DOKKEN, ACCEPT...) à l'enregistrement des guitares sur trois titres.
JK NORTHRUP, (SHORTINO, Ted POLEY, FICTION SYXX) participe au mixage et joue de la guitare sur Love Is A Lie et I Want Love. Pour le reste c'est Bill LEVERTY, l'homme qui a poussé Duane à réaliser ce projet, qui s'est occupé du son. Le musicien de Virginie s'avère être un très bon arrangeur, compositeur (aidé de tous « ces invités »), un guitariste doué et un fin producteur. Tous ces prestigieux musiciens sont au service de Duane et rendent cet Incognito plus que digne d'intérêt. Il a le mérite de reproduire à la perfection ce qu'il aime et ce qu'il admire, tout ce hard rock américain des années quatre vingt. Je vous promets une replongée dans ces années là, sans nostalgie mais avec une certaine fraîcheur et une sincérité évidente. Les riffs de After The Love reprennent les différentes rythmiques de VAN HALEN, WHITE LION et de DEF LEPPARD. Danny VAUGHN apporte la touche mélodique d'un TYKETTO. Le son est béton ! Du gros et très bon travail. Plus rock'n' roll Cookie Jar voit Bryan COLE prendre le micro. Un excellent titre au groove communicatif. La voix de Terry ILOUS sur Love Is A Lie immanquablement me ramène à XYZ.
Écrit par ILOUS, Pat FONTAINE (XYZ) et JK NORTHRUP, me revoilà en 1989 et ce premier album produit par Don DOKKEN. Justement un Face The Fire fait référence au groupe de George LYNCH. C'est rythmé, puissant, mélodique et brillamment chanté par Danny VAUGHN. La mélodie plus axée "radio" comme on disait à l'époque de Giovanna prend des accents plus AOR. Un super titre qui se retient. Bryan COLE mène idéalement la mélodie encore bien AOR de 
Don't Believe You. Un mélange pétillant entre DEF LEPPARD et FIREHOUSE.
Les riffs se font plus lourds et l'ensemble est plus heavy pour un Barely Breathing percutant et incisif. Duane MORANO joue la carte feeling pour son solo. Je trouve un petit coté sudiste (le break...) à Kid Gloves chanté par un Danny VAUGHN en pleine forme. Un morceau entraînant et ponctué d'un très bon solo de Duane. Le timbre de Terry ILOUS ajoute des couleurs "bluesy" à ce beau mid tempo qu'est I Want Love. La belle power ballade Hearts toujours portée par Terry ILOUS est un compromis entre EXTREME et XYZ. La mélodie aurait eu sa place sur les ondes radios ou les honneurs du Billboard, il y a trente ans. Ce n'est pas un reproche, je précise pour les fans (dont je fais partie) de ces années là. Ça repart sur des rythmiques plus solides pour ce Manhattan au refrain bien enlevé.
Nita STRAUSS et Duane se partagent les solos.
Dan MICHAELS se révèle très bon au chant. Le choix des vocalistes s'avère un élément très important quand à la qualité de cet album. Plus léger et bien mélodique Why fait presque pop avec son refrain et ses chœurs délicats. J' apprécie encore l'interprétation de Terry ILOUS. Je suis en plein dans le Hard-US avec un Sincerly Yours à la rythmique trépidante et robuste. Un super titre chanté par Bryan COLE avec un non moins superbe solo de Shane FRENCH (MILLENIUM, CIRCLE 2 CIRCLE) et Duane bien sûr. Un morceau où la basse de Pat BADGER se fait entendre ! Ce MORANO a réveillé en moi mon amour inconditionnel pour tous les EXTREME, NIGHT RANGER, GREAT WHITE, WINGER, TYKETTO et tous les autres groupes que j'ai pu citer dans cette chronique. Duane MORANO peut être fier de son album. Il a effectué un magnifique travail et il rend un hommage avec passion, authenticité et respect à toutes ses idoles. Un album plus que recommandable. Excellent de bout en bout ! Une belle et bonne surprise ! Allez un très bon 17,5 !

After The Love : cliquez ici
Laudrome26
Date de publication : mardi 9 juillet 2019