17 / 20
26/08/19
Reader of the runes – divination
Elvenking
 
Formé à la fin des années 90 et actif sur le plan discographique depuis 2001, ELVENKING ne peut certes pas prétendre avoir inventer quoi que ce soit en matière de Power Metal, de Folk Metal ou de Pagan Metal. Par contre, au vu de la régularité des parutions d’albums - Reader Of The Runes – Divination est tout de même le dixième opus du groupe ! -, on ne peut manquer de marquer du respect pour l’abnégation et pour la productivité de la formation ! Pour pleinement juger et apprécier cet album, il faut accepter les règles du jeu, plutôt que de vilipender ou mépriser ; c’est un peu la même mécanique que pour le cosplay : vous pouvez trouver kitsch et ridicule, auquel cas mieux vaut passer votre chemin, ou vous pouvez jouer le jeu à fond et évaluer la crédibilité des scénarios et du décorum.

Comme j’avais déjà eu l’occasion de l’écrire concernant The Pagan Manifesto en 2014 (alors huitième disque studio au compteur, chronique ici : cliquez ici), les conditions sine qua non pour pénétrer dans le royaume de ELVENKING sont 1° d’aimer le Power Metal, 2° d’aduler le Folk Metal, 3° d’accepter d’évoluer dans un univers mystérieux et épique propre à l’Heroic Fantasy. Cinq années plus tard, rien n’a changé et la démarche du sextette se trouve encore et toujours définie par cette triplette.

Pour la dimension Power Metal, ELVENKING ponctue ses compositions de riffs tranchants, de double grosse caisse, de rythmiques viriles, de chœurs. Pour autant, à aucun moment on ne pense à du Power Metal bourrin à l’allemande car le groupe privilégie systématiquement une approche très mélodique : lignes de chant très modulées et travaillées, chœurs, arrangements de claviers et orchestrations. Chacune des compositions de Reader Of The Runes – Divination se veut accrocheuse et efficace... et parvient à l’être ! Qui plus est, les compositions développent une dimension presque progressive et comprennent plusieurs séquences contrastées, enrichissant ainsi la dramaturgie qui convient à ce type d’univers. L’équilibre entre puissance rythmique, complexité structurelle et efficacité mélodique se trouve ainsi intelligemment mis en œuvre.

Concernant la facette Folk, elle penche également souvent vers l’efficacité, avec des airs de guitare, de violon, de claviers (voire de harpe) destinés à être chantés à tue-tête et à inciter à la danse. Cela dit, si ELVENKING ne s’inscrit pas dans une démarche musicologique par rapport à tel ou tel répertoire Folk, on est tout de même bien loin des pathétiques ambiances fête de la bière qui trahissent beaucoup trop de groupes de Folk Metal ! On peut même affirmer que les arrangements Folk dynamisent et diversifient le Power Metal épique dans le cas présent.
Quant à la dimension Heroic Fantasy, je préfère laisser le soin à chacun de s’immerger dans cet album conceptuel, en tous points conforme aux canons de cette esthétique.

Dernier point, si la majorité des morceaux s’avèrent concis, il faut souligner l’effort d’écriture et d’arrangement réalisé par ELVENKING sur sa dernière composition, Reader Of The Runes – Book I, qui affiche tout de même 10’44 au compteur, sans présenter de ventre mou, ni de boursouflures inutiles. Il s’agit d’un titre puissant et épique, mais aussi par moments délicat, avec un final choral particulièrement évocateur, qui laisse la place à une douce accalmie acoustique.

Mission accomplie pour ELVENKING qui fait montre d’une maîtrise avérée de son propos et qui devrait embarquer une nouvelle fois les fans de Power Folk mélodique et épique.

Vidéos de Silverseal : cliquez ici
et de Divination : cliquez ici

Alain
Date de publication : lundi 26 août 2019