15 / 20
30/10/08
Angélique
ANGELDARK
 
Lorsque l'on est Espagnol et que l'on fait du Goth Metal (influence MOONSPELL) matiné de death (tendance DARK TRANQUILLITY) dans un pays ou le heavy metal est roi, cela est vraiment une singularité en soi. Et bien nos proches voisins nous ont envoyés un représentant fort efficace car dans cet Angélique, on trouve de nombreuses idées qui font tendre l'oreille à bon escient. On avait déjà FOREVER SLAVE au pays de la paëlla et des toreros et bien comptez désormais avec ANGELDARK.

Composé en deux chapitres comprenant six titres pour le premier et huit pour le deuxième vous aurez presque soixante neuf minutes de musique et au regard du prix des cds en 2008 ce n'est pas à négliger! Une citation poètique en Français ouvre cet opus qui pourrait faire concurrence au dernier MOONSPELL sans aucune difficulté en y rajoutant un léger apport d'agressivité emmené par une voix appuyée. Quand The night song retentit, là on est transporté en plein CREMATORY époque Act 7 avec ses samples électroniques qui épaississent le morceau.

On ressent cette aura mélancolique qui aurait pu recouvrir un The cold white light ou un Irreligious, mettant quelques soubresauts d'atmosphères sympas en évidence. Une uniformité et un sentiment de déjà-vu peuvent être constaté mais cela n'enlève rien à la qualité des compos et à la réalisation très satisfaisante de l'ensemble, ANGELDARK a une réelle maîtrise de ce qu'il fait, c'est vraiment dans l'impression globale que cet album s'appréhende. Angélique a au moins le mérite de nous apporter une nouvelle confirmation naissante de leur talent et l'excellente polymorphisation d'un combo capable dans bien des domaines de nous bluffer (Rain est d'un impact remarquable).

Quand en plus, on sait que ces artistes évoluent ensemble depuis 2007 on ne peut qu'être impressionner par la copie rendue. Une chose est sûre, sorti de l'écoute vous aurez l'irrépressible envie de vous habiller en noir à la mode corbeau ; c'est déjà un gage de réussite! A conseiller aux fans de Gothic Metal pur sucre !

Phil "KOB"
Date de publication : jeudi 30 octobre 2008