20 / 20
24/09/19
Final offering
AXE
 
Un des groupes américains les plus connus en Europe, j’ai nommé AXE, sort en cet automne 2019, après plus de 40 ans de carrière, sa dernière offrande, Final Offering. Depuis 1979, AXE est incontournable dans le domaine du hard rock mélodique mondial, teinté de pomp rock et de blues d’ailleurs, avec 6 albums au compteur, 5 compilations et 2 albums live. Bobby BARTH (guitares, chant), Bob HARRIS (chant, claviers) sont toujours là, accompagnés de Gerald BERGER (basse), Scott MISNER (batterie), Brad BANHAGEL (guitares) et Craig GYSLER (claviers), sur ce Final Offering, masterisé par Alan DOUCHES et produit par Bobby BARTH.

Le hard rock très typé, très américain et d’une qualité irréprochable continue d’étonner dès l’entame avec un titre de plus de 6 minutes, Born To Lose, d’une émotion incroyable. La voix de Bob HARRIS prend aux tripes et le son très caractéristique d’AXE envahit déjà mes cages à miel, rehaussé par des chœurs féminins très bluesy mais ô combien déchirants. Les guitares font le reste pour donner une assise énergique et un tempo des plus ensorceleurs, du grand art, d’entrée ! L’intro sublime de Bad Romance, du pur AXE, fait trembler votre serviteur et quand la voix de Bob HARRIS prend le relais, c’est du délire, encore un pur joyau, qui nous ramène dans les 80’s, avec cette fièvre mélodique palpable. Le son des guitares y est pour beaucoup aussi avec cette mélancolie si typique d’AXE : frissons garantis !

Certes c’est du classique de chez classique, pas mal de mid-tempo aussi jalonnent ce nouvel album mais la puissance de feu et l’énergie retenue, caractéristique d’AXE, feront ici la joie des fans du groupe, comme sur Fire & Stone, très prenant et un brin teinté de ce rock progressif si cher à AXE. Surgit ensuite le monumental Land Of Our Fathers (cliquez ici), titre phare de ce Final Offering qui contient à lui tout seul tous les ingrédients de la musique d’AXE, un régal de bout en bout, avec cette voix chaude et cette mélodie entêtante, remarquable de justesse et de nostalgie : un plaisir total !!! Make A Dream vient ensuite calmer un peu les esprits, titre cool avec claviers et douceurs au menu, suivi d’un Money plus en rythme et très 70’s en fait.

Petit bémol avec Old Scratch, très soft, un peu lent et passe-partout, malgré un superbe travail des instruments ! La ballade qui suit Road To Damascus permet de rester dans le même rythme mais un ton au-dessus avec cette mélopée poignante et ce son toujours très 70’s avec un orgue Hammond des plus rutilants. Vient alors le fantastique Who Will You Run To, titre de Bobby BARTH écrit à l’origine pour C.I.T.A en 1994 et qui se trouve sur l’album Act 1 - Relapse Of Reason de ce groupe.

Et ce Final Offering se termine avec 2 perles : Ty Ochen Krasivaya, autre titre phare de cet opus, et une ballade acoustique Years Slip Away, absolument délicieuse. AXE fait du AXE c’est clair sur cette galette et aucune surprise innovante ne viendra troubler le séquencement des mélodies et de cette musique racée, poignante et entièrement dédiée à ce hard rock pur et majestueux. Une dernière prestation impériale de ces Américains expérimentés, vétérans d’un style si particulier et si délicieux : magique !!!

Bad Romance : cliquez ici
rebel51
Date de publication : mardi 24 septembre 2019