Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FAIR WARNING - Two nights to remember

Style : Hard Rock
Support :  Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du groupe
53titre(s) - 248minute(s)

Site(s) Internet : 
FAIR WARNING WEBSITE
FAIR WARNING FACEBOOK

Label(s) :
KING RECORDS
 (19/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 07/10/19
Nouveau dvd live et nouveau coup de coeur !
Quand dans ma boite aux lettres, je reçois un DVD d'un de mes groupes préférés, je ne peux qu'être ému et touché par l'attention de celui qui me l'envoie. Il sait que nous sommes devenus amis depuis toutes ces années et que ce cadeau me fera un immense plaisir (il se reconnaîtra...). Bon revenons à ce FAIR WARNING car il y a tellement à dire sur ce double DVD. Son titre Two Nights To Remember fait allusion aux deux shows donnés les 22 et 23 Avril 2017 dans le cadre de l'anniversaire des 25 ans de la sortie de leur premier album en 1992. Les deux concerts ont eu lieu au Club CITTA à Kawasaki (Tokyo), une salle de 1300 personnes où se sont produits beaucoup de groupes comme BLACK SABBATH, RED HOT CHILI PEPPERS, NIRVANA, GREEN DAY Lenny KRAVITZ. Avec les années, les allemands et le public nippon ont tissés des liens d'affections et d'amitiés très forts. Depuis ce succès phénoménal de 1992, ils sont des légendes dans ce pays. Ce live retranscrit parfaitement cet état d'esprit, cette communion. Je pars donc pour le pays du soleil levant ! Intro au sonorités nipponnes et déboule Out On The Run un des grands classiques de ce fantastique 1er album. Le son est clair, la voix chaude de Tommy emmène la mélodie. Cette mise en appétit est suivie de l'extraordinaire Longing For Love et ses chœurs millimétrés. Helge ENGELKE et sa guitare font le show. Quel guitariste exceptionnel au son unique. Pour moi il est de la trempe des grands comme Neil SCHON ou Steve LUKATHER. Comme eux il a un jeu et un son particulier. Ces solos qui vont très loin dans les aigus sont atypiques. When Love Fails fait chavirer le public (et moi de même !). Tommy est vraiment un "showman" incroyable. Le solo diabolique de Helge fait monter la température. Il enchaîne seul sur un Before Dawn aux sonorités d'une pureté absolue. C'est un grand moment de beauté mélodique. Les consonances asiatiques introduisent Eastern Sun dont la mélodie incite au voyage. Le solo du prodigieux Helge donne des frissons. Le très Hard-US et légèrement bluesy Crazy et son refrain "catchy" est toujours autant entraînant. Quel régal ! La frappe du métronome CC BEHRENS (l'homme au Kilt !) et la basse subtile de Ule W RITGEN participent efficacement à l'édifice de la composition. Ces deux musiciens sont indispensables à la machine FAIR WARNING Ule W RITGEN en étant en plus un des grands auteurs avec Helge ENGELKE. Nous devons ainsi au premier les deux sensationnelles power ballades Take Me Up et Long Gone. C'est toujours un instant magique et émotionnel car ces deux compositions font à jamais partie de ma vie.
La voix de Tommy est fabuleuse et elle me touche au plus profond de moi. Écrit par le regretté Zeno ROTH le Hard FM de Heat Of Emotion est tout autant enthousiasmant. Dans le genre c'est un hit. Le claviériste Torsten LUEDERWALDT discret mais très utile y va de son intro pour un Take A Look At The Future aux harmonies vocales princières. Un super titre encore ! Vient Children's Eyes tiré de Rainmaker (1995) autre album incontournable des allemands. Tommy HEART y fait des merveilles avec sa voix tout comme Helge ENGELKE avec un solo étincelant. Courte introduction à la batterie qui annonce le set acoustique. La reprise de In The Ghetto de Elvis PRESLEY dans une ambiance feutrée est une bien belle entame. The Call Of The Heart au refrain "punchy" fait vibrer le public.
Angel Of Dawn et Rain Song de Rainmaker sont deux chansons délicates aux arrangements raffinés qui se prêtent bien à cet exercice. Le groupe est très à l'aise et maîtrise son sujet croyez moi ! L'interprétation de Hang On prend des allures hispanisantes et flamenco, c'est rythmé et presque dansant ! Super revisite ! Le clavier et la guitare électrique reviennent pour le très beau Still I Believe de Four (2000). C'est une bien belle ballade qui permet d'admirer la superbe voix de Tommy HEART. La chanson Sukiyaki est interprétée en japonais. Le très FM Don't Give Up donne le ton, la mélodie est toujours autant ensorcelante. Un hit encore incontournable. Le son est toujours à la hauteur. Le solo est impressionnant. Le puissant et typé hard rock mélodique Angel Of Heaven, limite épique, met le feu. Racé, chromé et irrésistible, c'est un hit inoubliable. Le solo est comment dire ? De folie ! Claviers scintillants, Save Me donne plus dans un AOR de très grande classe à la superbe mélodie (encore un hit !). « Standing ovation» du public et fin du show ? Et non ! FAIR WARNING revient pour le traditionnel rappel. Il sera long pour mon plus grand bonheur. Cela recommence fort avec le sublime One Step Closer aux guitares plus heavy. Un sacré titre bien « costaud » et au refrain éclatant...et épatant. Solo monstrueux du maître pour parfaire le tout. Enchaînement avec Burning Heart qui dans le même genre est un « must ». Du Hard FM musclé et irrésistible. Un chef d’œuvre qui me fait craquer à chaque écoute ! Helge vient y poser un solo à la beauté angélique. Les gros claviers introduisent le beau mid-tempo A Little More Love de l' album Best And More (2012). Hyper rythmé, bien rock Eyes Of Rock est un morceau très festif. D'ailleurs le break et le chant entre la foule et Tommy sont très intenses. Au fait, cela fait plus de deux heures que le groupe est là. Le temps a défilé à vitesse grand "V ". Je crois que c'est fini (déjà ?). Non car le deuxième DVD arrive dans une atmosphère tout aussi chaude et enthousiasmante. Je repars illico pour le Club CITTA. FAIR WARNING envoie en éclaireur un Angels Of Heaven bien hard rock, le gros son est de nouveau là. Ils ont toujours la forme nos allemands ! Tommy impose sa voix, Helge est toujours aussi vertigineux, CC BEHRENS frappe comme un fou et Ule W RITGEN fait ronfler joliment sa basse. Le tout est appuyé par la guitare rythmique de Niklas TRUMANN qui rajoute un beau volume sonore. Les claviers de Torsten LUEDERWALDT sont dosés comme il faut. C'est lui qui introduit le très FM Save Me que je réentends avec grand plaisir encore. Helge se lâche de nouveau. Nouveau titre Generation Jedi de l'album Brother's Keeper (2006). Un hit pour sûr qui allie puissance et fine mélodie. Les riffs pleuvent et le solo fait monter la pression. Beau break de clavier et ça repart avec ce refrain particulièrement AOR. Out On The Run est rejoué sensiblement de la même façon. Qu'importe tellement ce morceau est génial ! Je suis avec eux et je reprends en chœur ce refrain si fédérateur, je suis presque téléporté au Japon. Tommy annonce carrément que When Love Fails est la version de Pimp Your Past (2016). C'est très énergique, modernisé, actualisé et le public et le groupe ne font qu'un. Take Me Up et Long Gone comme la veille se suivent. C'est tout aussi fort et la magie opère encore et encore. La voix de Tommy est majestueuse. Je me répète, mais ces deux compositions sont des pures merveilles. Le mid-tempo à la rythmique solide Longing For Love fonctionne encore et encore sur moi. Ce refrain et ses harmonies vocales sont même avec le temps toujours épatantes. Comme pour Crazy sur le premier DVD, Don't Give Up subit un petit traitement "bluesy" au début. La chanson est différente, plus posée. La mélodie reste féerique. Le long solo est légèrement transformé mais tout aussi ingénieux. Plus grande introduction pour Children's Eyes qui est assurément un beau titre. Je suis éblouit par le son, par cette mélodie délicieuse et par ce solo si bien emmené. L'intermède acoustique est lancé par Ule W RITGEN et CC BEHRENS et par Rain Song et sa mélodie tout simplement belle. Hey Girl de Aura (2009) est une ballade en mode romantique.
Non joué au premier show également Desert Song de Rainmaker est une superbe composition ou la voix de Tommy HEART se fait fascinante. Il se sent à l'aise et plaisante pour présenter Follow My Heart. La guitare est un peu folk et l'ambiance est conviviale, amicale. Le public donne le tempo pour un Hang On bien rythmé et "groovy". Fin de l'épisode acoustique avec I Still Believe, une autre super composition. Le clavier est en pôle position puis la guitare arrive. Le solo est encore assez fou, plus court mais incisif. Le public reprend à son compte le refrain sur la fin. Le solo de clôture est lui totalement déjanté ! Quel guitare héro ce Helge ENGELKE ! Le joyeux I'll Be There au refrain pur et ensorceleur poursuit la fête. 
Here Comes The Heartache, toutes guitares en avant fait raisonner un hard rock mélodique inspiré. Le merci et l'amour pour le japon se traduit par de nouveau Sukiyaki. C'est à Burning Heart de faire monter la température, mais il n' y en a pas besoin. La version est peut être plus épurée mais c'est d'une efficacité incroyable. Ils disent adieu, est-ce la fin ? Mais non, j'en veux encore ! Helge fait « parler » son talent fantastique sur Before Dawn et quoi de mieux que Eastern Sun au son influencé par la culture japonaise pour revenir en force. Le son est plus heavy pour un One Step Closer revisité comme il l'était dans Pimp Your Past. Pictures Of Love plus léger, plus orienté AOR est un titre splendide. Le solo est éclatant. L'entraînant et bien nerveux Get A Little Closer aux accents rock comme l'était la veille Eyes Of Rock termine le show. Un petit coup de « slide » en plus lui donne un air seventies. Dernier coup de voix pour Tommy, présentation des musiciens, salut au public et c'est finit. Plus de quatre heures au Japon avec un FAIR WARNING au sommet de son art cela ne se refuse pas. Une performance phénoménale filmée en intégralité dans une ambiance très très chaude. Des hits qui se suivent sans lasser une seule seconde. Tout est fait pour vous donner l'envie d'avoir cet incroyable double DVD. Merci à ces musiciens et à ce groupe qui a tant fait pour le hard rock mélodique. Comme les japonais, je les adore !

Long Gone (Live 2012) : cliquez ici

Burning Heart : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ECLIPTICA
Ecliptified
PLATENS
Between two horizons
CHINA
Light up the dark
JANE'S ADDICTION
The great escape artist
MAGNUM
The visitation
Chroniques du même auteur
AIRRACE
Untold stories
HEAVEN & EARTH
Hard to kill
RENAUD HANTSON'S FURIOUS ZOO
Permanent neurotic beginner
PRAYING MANTIS
Gravity
ADELLAIDE
Flying high
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente