15 / 20
24/11/19
Mama's gun
MAMA'S GUN
 
La décennie 1965-1975 constitue un creuset semble-t-il inépuisable pour les jeunes formations en quête d'inspiration ou de points de repères. Il en va de même pour ce jeune trio originaire de Limoges, baptisé MAMA'S GUN. Evidemment, quand on évoque un trio dans la période évoquée à l'instant, de grands noms s'affichent (CREAM, la Jimi HENDRIX EXPERIENCE, TASTE), suivis de nombreux autres, dont l'écho fut un peu moindre. Chez ces grands aînés, MAMA'S GUN a puisé le goût pour des lignes de basse ventrues, paradoxalement agiles, mixées en avant. Figurent au rang des emprunts les solos de guitare acérés, entre sprints hystériques et notes douloureusement étirées (influence du Blues Rock). Quant au batteur, il a retenu une leçon essentielle : certes, il faut tenir rigoureusement le tempo, mais il faut aussi tisser autour un dense réseau à base de cymbales et de toms.

Par contre, nos trois fils à maman ne semblent pas avoir succombé à un péché mignon de cette époque pionnière : la démonstration instrumentale, incarnée par les solos à rallonge. Qu'on se le dise, MAMA'S GUN joue collectif et, quand tous les instruments sont à l'unisson, cela envoie du lourd, ça débite de la rythmique puissante sans débander. Dans ces moments impérieux, que ce soient sur des tempos lents ou plus enlevés, on sent que les oreilles de MAMA'S GUN se sont orientées vers des cadors musculeux comme le GRAND FUNK RAILROAD des débuts ou BACHMAN TURNER OVERDRIVE.
Servi par une production tout à fait contemporaine, mais pas clinique, le répertoire du groupe semble également emprunter au Grunge à la SOUNDGARDEN, voire au Stoner Rock. En commun, outre les versants les plus rugueux et remuants, on trouve des chamarrures psychédéliques, acides et indisciplinées, dénuées de toute niaiserie.

Pour autant, quand MAMA'S GUN fait quelque peu relâche, comme sur le délicat Righteous Hand, on découvre une appétence pour une certaine finesse, exempte de sensiblerie. Il s'agit assurément d'une piste de développement que le groupe peut se permettre d'emprunter davantage à l'avenir.
En attendant, MAMA'S GUN réussit un solide début.

Vidéo de Both Sides Of Your Mind : cliquez ici
Alain
Date de publication : dimanche 24 novembre 2019