18 / 20
11/01/20
Rise
REVOLUTION SAINTS
 
Trois ans après Dark In The Light le "super" groupe REVOLUTION SAINTS vient réveiller mes sens avec ce tonitruant Rise. Quel plaisir de retrouver le fantastique guitariste Doug ALDRICH (WHITESNAKE, DEAD DEASIES, BURNING RAIN), le bassiste légendaire Jack BLADES (DAMN YANKEES, NIGHT RANGER), le batteur et vocaliste incroyable qu'est Deen CASTRONOVO (BAD ENGLISH, JOURNEY, DEAD DEASIES) et aux claviers « el maestro » Alessandro DEL VECCHIO (EDGE OF FOREVER). Ce dernier continue sur sa lancée des superbes LOVEKILLERS (avec Tony HARNELL) et EDGE OF FOREVER en produisant, mixant et en composant une grande partie des morceaux. Doug ALDRICH, Jack BLADES, et Daniel ROSSAL, un nouveau venu de PASSION (dont l'album sort aussi chez Frontiers Records) ont participé activement à la construction de ce Rise.
Si vous avez aimé les deux premiers REVOLUTION SAINTS, vous allez forcément vous délecter de ce troisième volet. La musique est un parfait équilibre entre la mélodie du premier et l'énergie du deuxième. La voix de Deen CASTRONOVO qui se rapproche souvent de celle de Steve PERRY fait aussi référence au mythique JOURNEY.
D'ailleurs le premier titre, When The Heartache Is Gone ne peut qu'aller dans ce sens. Le refrain "catchy" et les harmonies vocales dignes des californiens liés à une belle énergie débutent idéalement l'album. Déjà Doug ALDRICH fait parler son immense talent. Le maître mot de Price To Pay est la mélodie avec ce refrain qui fleure bon la nostalgie, à la manière des années "hair métal" et d'un DAMN YANKEES. J'aime ce refrain travaillé à plusieurs voix. La guitare de Doug ALDRICH est un délice. Rise est du JOURNEY vitaminé et arrosé de Hard US. Le son emprunté aux années quatre vingt subit un belle remise au goût du jour. Respect du passé et modernité sont les deux mots qui caractérisent le travail d' Alessandro DEL VECCHIO qui comme toujours est impeccable derrière la console. Gros travail sur les lignes de chant et mélodie délicate composent ce Coming Home, un titre réjouissant. La voix de Deen s'impose et survole joliment le tout. C'est les grandes heures de NIGHT RANGER qui me viennent en tête en entendant la mélodie tout en finesse de Closer. Une superbe "power" ballade romantique à l'élégance incroyable. Revenons au côté plus hard rock avec Higher aux riffs plus affûtés. La frappe du métronome Deen CASTRONOVO se fait plus pressante. Doug ALDRICH peut se laisser aller à allumer quelques « mèches » dont il a le secret. Très proche de l'AOR, Talk To Me est un beau duo avec une nouvelle et talentueuse chanteuse Italienne Erika C LUNA. Un très beau morceau remplit d'harmonies vocales de premier choix. Il est facile de faire un parallèle entre It's Not The End (It's Just The Beginning et JOURNEY. Cette filiation est vraiment une qualité. La composition est dans la même veine mélodique que le premier album. Dynamique et efficace Million Miles n'en reste pas moins mélodique. La chanson est toujours portée par la voix splendide de Deen CASTRONOVO. Dans un registre similaire Win Or Lose et son refrain raffiné aux douces sonorités du groupe de San Francisco continue de me ravir.
Eye Of The Child est la ballade qui finit en beauté Rise. Écrite avec son ami Tommy SHAW et chantée par Jack BLADES (un superbe chanteur !), elle fait parler la sensibilité. Cette année 2020 commence de la meilleure des façons pour le label italien. Alessandro et ses amis se montrent particulièrement inspirés. C'est déjà un grand album qui comptera en cette nouvelle année, j'en suis convaincu. Ces quatre musiciens d'exception sont en grande forme et démontrent leur énorme talent ! Les REVOLUTIONS SAINTS sont de retour pour mon plus grand bien et Rise est un "sacré" album !

When The Heartache Is Gone : cliquez ici

Closer : cliquez ici
Laudrome26
Date de publication : samedi 11 janvier 2020