Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SLADE - The amazing kamikaze syndrome

Style : Hard Rock
Support :  Vinyl - Année : 1983
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 41minute(s)

Site(s) Internet : 
SLADE WEBSITE
SLADE FACEBOOK

Label(s) :
RCA Records
 (20/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 03/08/20
Oldies but goldies : slade, forever and ever !!!
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.) ...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


SLADE est un groupe de Rock-Hard-Rock originaire de Walsall et Wolverhampton, dans les Midlands de l'Ouest de l’Angleterre. Ses musiciens commencent à apparaître sur les radars dès 1964. Le batteur Don POWELL et le guitariste Dave HILL, alors âgés de 18 ans sont membres d'un groupe appelé THE VENDORS. Lorsque le violoniste et bassiste Jim LEA les rejoint en 1966 (il a 17 ans), le groupe change de nom et devient THE N'BETWEENS. La même année, Don POWELL persuade Noddy HOLDER, chanteur, guitariste alors âgé de 20 ans de les rejoindre. Ce dernier a lui aussi commencé très jeune la musique et déjà joué avec THE ROCKIN’ PHANTOMS, devenu le groupe d’accompagnement de Steve BRETT, THE MAVERICKS. Il a même déjà enregistré 4 singles avec ce dernier. Entre 1966 et 1969, le groupe enregistre un 45 tours promotionnel, un « cover » de Otis REDDING (le groupe joue à ce moment là essentiellement des reprises du mouvement "Rhythm And Blues" apparu dans les années 1940 aux États-Unis. Musique populaire afro américaine orientée à ses débuts blues, gospel, jazz, elle fit les beaux jours du label Tamla Motown !) avec une composition en face B (Evil Witchman). Le groupe enregistre aussi en 1967 Delighted To See You, quelques autres titres sous la houlette du jeune producteur américain Kim FOWLEY (1939-2015) et commence à se faire un nom grâce à la qualité de ses concerts. Le groupe partage déjà les scènes avec de nombreux autres artistes dont THE YARDBIRDS. En 1969, tout s’accélère… Un promoteur local, Roger ALLEN, remarque le groupe et alerte le responsable artistique de Philips Records, Jack BAVERSTOCK. THE N'BETWEENS passe alors une semaine au studio de Philips à Stanhope Place à Londres à enregistrer un album. Jack BAVERSTOCK propose au groupe de signer avec Fontana Records. Il lui demande aussi de changer de nom et de trouver un manager à Londres. Après avoir hésité en raison de la notoriété que nos 4 musiciens s'étaient faite en tant que THE N'BETWEENS, ils finissent par accepter de nommer le groupe AMBROSE SLADE. Jack BAVERSTOCK trouve un agent aux musiciens, John GUNNEL. En 1969 sort donc ce premier album, Beginnings, au succès confidentiel. Cet album est garni de covers de THE MOODY BLUES, STEPPENWOLF, Marvin GAYE, Franck ZAPPA, John LENNON et Paul Mc CARTNEY, TED NUGENT & THE AMBOY DUKES etc. et de 4 compositions (une cinquième apparaît en bonus sur la version japonaise). Durant l’enregistrement de l’album, l’associé de John GUNNEL, Chas CHANDLER (1938-1996), ex-bassiste de THE ANIMALS (groupe des années 60 au hit incontournable The House Of The Rising Sun, 1964) et déjà manager d’un certain Jimi HENDRIX rencontre notre 4 musiciens et propose de devenir leur manager. En 1970, AMBROSE SLADE devient SLADE, les musiciens adoptent un look skinhead vite abandonné au profit de celui du Glam ou Glitter Rock (1971-1975) ! Que de musiciens légendaires ont arboré ces années là ce look excentrique, androgyne, aux paillettes étincelantes, bottes à talons hauts et maquillage joyeux ! (T.REX, SWEET, QUEEN, David BOWIE, ROXY MUSIC etc.)
De 1970 et son premier album Play It Loud à 1974, le groupe va littéralement exploser les compteurs des ventes de singles et d’albums en Angleterre et en Europe et même approcher les records des ventes des THE BEATLES… En 1973, le single Merry Xmas Everybody s'est vendu, à lui seul, à plus d'un million d'exemplaires, obtenant un disque d'or ! (sur l’ensemble de sa carrière, SLADE a vendu plus de 50 millions d’albums !)
En 1974, SLADE s’installe pour 2 ans aux U.S.A et tourne mais assez paradoxalement, le groupe n’arrivera jamais à connaître un succès aussi retentissant qu’en Angleterre et Europe…tout en influençant grandement des musiciens qui allaient ensuite début 80 lancer la mode du Glam Métal (W.A.S.P., TWISTED SISTER, MÖTLEY CRÜE etc.) aux U.S.A et dont les groupes citent SLADE comme influence et inspiration. Avec 3 albums studio et un live au succès moindre, SLADE poursuit sa carrière mais subit aussi à son retour en Angleterre le succès de la vague punk de la fin des années 70. Mais en 1980, le groupe, notamment grâce à sa participation au pied levé en remplacement de OZZY OSBOURNE au festival de Reading retrouve les faveurs du public. (Le groupe sortira un EP 3 titres de sa prestation à ce concert). Toujours aussi prolifique, SLADE sort en 1981 deux albums. We’ll Bring The House Down (dernière collaboration avec Chas CHANDLER) m’a toujours questionné, et peut-être connaissez-vous la réponse ? Le single du même nom possède la ligne de chant des « O O O O O » entendus dans tous les concerts du monde entier… Je me suis toujours demandé si ce titre de SLADE en fut l’origine ou si le groupe avait composé avec cet air ce hit fantastique (cliquez ici) ? (réponse possible grâce à nos commentaires). Toujours très ancré dans un style 70 de Rock nerveux et mélodique, l’excellent album Till Deaf Do Us Part offre ensuite quelques joyaux du groupe dont l’incroyable Lock Up Your Daughters. Un nouveau live sort en 1982, l’excellent Slade On Stage qui prouve ô combien SLADE fut un immense groupe de scène ! Cette année là, les musiciens de SLADE travaillent sur un nouvel album et sortent en novembre un premier single (And Now The Waltz) C’est La Vie, sorte de ballade théâtrale que j’aime beaucoup… Le single connaît un succès mitigé et la maison de disque embauche le producteur John PUNTER pour travailler sur 2 nouveaux titres, My Oh My et Run Runaway. Le premier single My Oh My, ballade délicieuse composée par le duo Noddy HOLDER et Jim LEA sort en novembre 1983 et connaît un succès immédiat en Angleterre ! L’album, The Amazing Kamikaze Syndrome, 11ème studio du groupe et objet de cette chronique et de mon admiration pour ce groupe et ces musiciens britanniques et qui devait sortir en février 1984 sort finalement, succès du single oblige, en décembre 1983 ! Cet album va connaître un immense succès pour plusieurs raisons. En effet, quelques mois plus tôt de la même année 1983, en mars pour être précis, le groupe américain de Glam Métal QUIET RIOT sort son troisième album Metal Health ! Le groupe reprend le hit de Noddy HOLDER et Jim LEA de 1973 (single écrit pour la compilation Sladest) Cum On Feel the Noize. Le titre sort en Juillet et rencontre un succès retentissant aux U.S.A. puis dans le monde avec notamment un classement élogieux en Angleterre. Voici SLADE à nouveau sous les feux des projecteurs ! ! !
CBS offre un premier contrat américain au groupe pour sortir l’album aux U.S.A et au Canada. The Amazing Kamikaze Syndrome sortira en mars 1984 sous le nom de Keep Your Hands Off My Power Supply pour ces deux pays ! Run Runaway, titre délectable à l’ambiance celtique très dansante sort en premier single et My Oh My en deuxième et connaissent, tout comme l’album un retentissant succès américain et canadien… Toujours en 1984, SLADE est à l’honneur aussi du quatrième album de QUIET RIOT (Condition Critical) ! Le groupe y reprend cette fois-ci Mama Weer All Crazy Now, méga hit des anglais de 1972 extrait de l’album Slayed?. Le titre sort en Juillet et cartonne aux U.S.A… Cette même année, et ce dès mai, les irlandais de MAMA’S BOYS connaissent aussi un succès mondiale immense avec la reprise du même titre pour leur album éponyme. Bref, SLADE est plus que jamais admiré et voit Run Runaway choisit comme troisième single pour l'Europe et le dantesque Slam The Hammer Down comme troisième single pour les U.S.A et le Canada ! Succès garanti ! Managé par Sharon OSBOURNE dans ces deux pays, le groupe part en tournée en première partie du mari de cette dernière, un dénomé OZZY OSBOURNE ! Malheureusement, Jim LEA, suite au premier soir tombe malade et Noddy HOLDER connaît également des problèmes personnels… Ce concert sera le dernier de cette formation de SLADE même si le groupe continuera encore quelques années une carrière discographique (3 albums dont l’excellent et très FM Rogues Gallery et son dantesque Time To Rock de 1985) et scénique et discographique avec le projet de SLADE II mené par Dave HILL et Don POWELL
Résumer ce The Amazing Kamikaze Syndrome à ses singles serait une erreur car tout l’album est exceptionnel !
À noter que pour la version américaine et canadienne nommé Keep Your Hands Off My Power Supply, 2 titres de la version européenne, Cockyrock Boys (Rule O.K) et Razzle Dazzle Man furent remplacés par Don’t Team A Hurricane et Keep Your Hands Off My Power Supply, de qualité bien moindre à mon oreille. L’ordre des chansons fut aussi changé !
Enfin, notez qu’en 2007 une version européenne cd remasterisé sort avec des remix des 3 singles américains (My Oh My, Run Runaway et Slam The Hammer Down), les 2 titres changés et un inédit du même niveau Two Tracks Stereo One Track Mind !
Merci à vous d’avoir lu jusque là pour ce qui est à ce jour ma plus longue chronique sur le site…

My Oh My : cliquez ici

Run Runaway : cliquez ici

Slam The Hammer Down : cliquez ici

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Volumenbrutal Le mardi 4 août 2020

Ville : LE HAILLAN
Je commente jamais, mais là je fais un effort. Cet album est une tuerie. Très grand groupe que SLADE, je les adore et j'ai tout leurs albums.
Commentaire de Rémifm : Salut Volumenbrutal... Je ne crois pas que qui que ce soit soit mort en écoutant cet album, encore moins en masse... Je crois même qu'il rend plutôt la vie plus belle ! Oui, SLADE est un fantastique groupe ! Belle collection que tu as l'ami ;-) ! Rock'On Dude !
Laudrome26 Le lundi 3 août 2020

Ville : Romans sur Isére
Rémi, mille merci pour avoir si bien décrit la carrière de ce fabuleux groupe qui en a inspiré tellement. Cet album est exceptionnel. Je l'adore. je crois que grâce à SLADE nous avons eu droit à des groupes que nous vénérons encore à ce jour. J'ai lu ta chronique avec une plaisir et un enthousiasme immense. Super !
Commentaire de Rémifm : Merci Laudrome26 et vive le Rock'n'Roll et SLADE !!!
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SUPERHORRORFUCK
Living dead stars
JOHAN KIHLBERG’S IMPERA
Age of discovery
FASTWAY
All fired up
MICHAEL SCHENKER
Spirit on a mission
WARRANT
Louder - harder - faster
Chroniques du même auteur
MONO INC
Nimmermehr
EVA
Blue
THE RASMUS
Black roses
ANGRA
Omni
THE LADDER
Sacred
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente