Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SANCTUARY - Resilience

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2020
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
SANCTUARY FACEBOOK
SANCTUARY BANDCAMP

Label(s) :
Auto Production
 (15/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 26/12/2020
Black métal symphonique français
SANCTUARY est un groupe de métal extrême originaire de la région parisienne qui officie dans un registre froid et sombre. Resilience, sa troisième réalisation, a été mixée par Frédéric GERVAIS au studio Henosis et je suis agréablement surpris par la qualité du son mettant en lumière chacun des instruments pour un rendu clair et profond. Au niveau du style, SANCTUARY n’a pas choisi la facilité car le but recherché ici n’est pas la brutalité gratuite, ni la symphonie à outrance ni la rapidité extrême. Il faut en effet plusieurs écoutes pour bien appréhender les diverses nuances de leur musique. Le titre d’ouverture At The Gates Of Dementia dévoile un chant à mi chemin entre black et death métal me faisant penser à celui de Nergal de BEHEMOTH. Les claviers attirent mon attention et développent sur des breaks ou en nappes des mélodies emphatiques me rappelant les premiers DIMMU BORGIR. J’entends bien le son de la basse qui tient un rôle important. La section rythmique s’avère solide (le puissant Mental Battlefield), le batteur joue bien carré, le guitariste aussi.

Le gros point fort de SANCTUARY réside dans sa capacité à créer des breaks inattendus et pertinents (le solo dans Mental Battlefield par exemple) : le passage jazzy au piano et guitare acoustique dans Ghosts me plaît beaucoup et étonne vraiment à la première écoute ! Cet interlude est suivi d’un passage planant et psychédélique digne d’un morceau d’ ENSLAVED ! Dans le même registre le subtil From The Dephts possède des sonorités que je trouve typiquement dans le métal progressif.

Même dans les thématiques abordées, Resilience n’est pas un album de black métal traditionnel. Il raconte les pérégrinations mentales d’un être en lutte contre lui-même, ses victoires et ses rechutes. Un cheminement qui oscille constamment entre désespoir et rage de vivre, plénitude et paix intérieure constituent les buts ultimes de ce douloureux périple. La huitième plage de quelques secondes permet d’introduire un morceau caché en fin d’album : la reprise Inner Sanctum de BEHEMOTH (extrait de The Apostasy en 2007). Choix de SANCTUARY que je trouve assez judicieux car il s’inscrit plutôt bien, sans dépareiller, dans l’atmosphère générale développée sur Resilience.

Resilience :

At the Gates of Dementia
Mental Battlefield
Ghosts
Rise of the Unpossessed Self
From the Dephts
I, the Resilient
Where the Man Shines

At The Gates Of Dementia : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FROM THE BOGS OF AUGHISKA
Mineral bearing veins
WITHINSANE
Through the eyes of consciousness
DEATHAWAITS
Solve coagula
AZZIARD
Vésanie
DEADLOCK
Bizarro world
Chroniques du même auteur
SLASH
Apocalyptic love
SEPULTURA
Roots
LED ZEPPELIN
Physical graffiti
PAUL DI ANNO
The beast arises
SEBASTIAN BACH
Give ‘em hell
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente