20 / 20
14/02/21
Walk the walk
WALK THE WALK
 
WALK THE WALK est un groupe américain formé par le vocaliste J. ADLER et le multi-instrumentiste Paul ALFERY. Ils ont œuvré tous deux avec de nombreux artistes. J. ADLER a enregistré pour David ELLEFSON (MEGADETH), Ray LUZIER (David Lee ROTH), Tracy G. (DIO), Matt BACHAND (SHADOWS FALL), Tim GAINES (STRYPER), il fut le "frontman" de DEAD OF NIGHT et de GOADED. Paul ALFERY a joué régulièrement au Hollywood’s Sunset Strip dans les 80’s et 90’s. Il a partagé la scène avec Zakk WYLDE, Steve VAI, Tony IOMMI, il a travaillé avec Marti FREDERIKSEN (AEROSMITH, BUCKCHERRY, Ozzy OSBOURNE, MÖTLEY CRÜE) et Stephan WILLIAMS (GREAT WHITE). Il a de plus écrit et produit en 2003 l’album Busted de GUILTY PLEASURE. Voilà les grandes lignes de la carrière de nos 2 compères qui ont réunis leurs efforts pour sortir ce 1er album éponyme, dans la plus pure tradition du hard rock US.

Le duo nous propose donc une galette très orienté 80’s avec une touche de modernisme, des chœurs alléchants et festifs en 10 titres équilibrés, chatoyants et qui ravissent votre serviteur du début à la fin. D’entrée le son est énorme et les chœurs font vraiment penser à du hard US de la belle époque, avec des influences allant de DEF LEPPARD, SKID ROW à BON JOVI, même si cela reste très classique surtout sur le 1er titre Heaven’s On It’s Way Down. Mais c’est encore plus manifeste sur le sublime Running From You, mélodique et rageur, nettement plus enthousiaste et plus énergique avec un sublime solo de guitare, c’est brut certes mais terriblement efficace, le voyage dans l’univers des 80’s se fait alors plus précis.

La mélancolie est aussi de mise sur Are You There, riche en harmonies et terriblement exaltant, avec une finesse musicale vraiment emballante, il y a du BON JOVI dans ce titre. Le rythmé Two Miles To Go ne fait pas dans la dentelle et ce rock là, fait de sueur et de puissance, explose littéralement et ravive un peu plus la nostalgie du hard US des 80’s des DANGER DANGER, SLAUGHTER, WINGER, FIREHOUSE ou TRIXTER. La première moitié de l’album se termine avec le revigorant Find The Light, qui déménage vraiment, avec toujours un son excellent, et je le répète, avec ces chœurs magnifiques, addictifs et imposants.

La suite de Walk The Walk sera encore plus décapante, avec des brûlots magnifiques comme Fight On Your Feet, bien percutant, avec cette cette voix bien rocailleuse qui fait frémir, comme Get Busy Livin, classique certes mais et qui donne envie à tout auditeur amoureux de ce style, de chanter avec ces chœurs toujours aussi déments. Move On au riff en intro à la fois lourd et jouissif poursuit la route hard rock très prononcée de cet album, très fort en gueule, qui donne vraiment une envie folle de bouger, sans retenue. Le mid-tempo Never Been To California, s’il calme un peu les ardeurs de WALK THE WALK, reste un modèle du genre, mélodique mais avec une agressivité de bon aloi et un chant vraiment très adapté à ce type de composition.

WALK THE WALK frappe donc très fort avec ce 1er album, certes un peu court (36 minutes) mais d’une force rock incontestable, à la gloire de ce hard US tant prisé. Les 2 musiciens sont déchaînés du début à la fin et si c’est brut au niveau sonore, l’ambiance est terrible. Le plaisir incontrôlé est décuplé au fur et à mesure des écoutes, ce voyage dans le passé est une complète réussite et a mis votre serviteur dans tous ses états, c’est une sacrée surprise. Absolument DÉMENTIEL !!!

Running From You : cliquez ici

Sortie le 26 février 2021
rebel51
Date de publication : dimanche 14 février 2021