13 / 20
11/12/08
Thy kingdom gone
FLOWING TEARS
 
FLOWING TEARS avec son nouvel album, Thy Kingdom Gone , vient de mettre fin à 4 années de disette artistique. Entre temps, le Live in Berlin (2007), effort semi-acoustique dispensable, qui célébrait les 10 ans du groupe, avait fait patienter les fans avant cette nouvelle offrande de Female-Voice, Rock-Metal-Dark-Gothic-Atmosphérique toute chaude encore.

Avant de parler de musique, signalons que le guitariste et le batteur ont disparu tragiquement dans un accident de voiture à la fin 2004. Ils ont été remplacés respectivement par Benjamin BUSS et Stefan GEMBALLA, des éléments de POWERWOLF. Ce qui explique une si longue attente et surtout une évolution musicale vers des sphères plus Dark, plus Heavy et moins Atmosphérique.

A noter également, la beauté de la pochette réalisée par le graphiste Seth Siro ANTON, chanteur-bassiste dans SEPTIC FLESH. La notoriété de ce dernier commence à exploser, il vient de réaliser les dernières jacquettes de PARADISE LOST, VADER, MOONSPELL, DEVIAN, SOILWORK, EXODUS... on ne compte plus ses participations dans le monde du Métal. N'hésitez pas aller voir son myspace, ça vaut le coup d'oeil.

Revenons, à ce cher Thy Kingdom Gone qui réserve, tel un joyau noir, de multiples facettes à ses auditeurs. Les chansons sont riches et variées, sans tomber dans la redondance, passant de la ballade éthérée Kimset ou Miss Fortune à des choses bien plus Métal Orchidfire, For My Enemies ou Souls of the Neon Reign avec des présences de grunts par moments. Globalement, les titres sont de bonne facture mais difficilement assimilables dès la première écoute. Un peu de persévérance et l'on passe d'un album sans intérêt à quelque chose de fort sympathique contre toute attente. J'en suis le premier surpris car les groupes de Dark Metal Féminin, ce n'est pas trop ma tasse de thé, mais la pilule passe plutôt bien pour une fois.

Une dernière surprise est présente sur cet opus, la participation de VORPH (SAMAEL) à la chanson titre de l'album. Un petit bijou plein de souffrance et ténébreux à souhait, qui ravira à merveille vos nuits hivernales toutes proches. Une bonne surprise malgré toutes mes réticences originelles.
Phil "KOB"
Date de publication : jeudi 11 décembre 2008