13 / 20
14/12/08
The last alliance
BATTLELORE
 
Quoi de neuf en Terre du Milieu ?.... Et bien les ménestrels de BATTLELORE sont de retour avec une nouvelle offrande d'Epic Fantasy Métal. A cette appellation, j'en vois déjà qui s'enfuit en courant, les plaisanteries les plus courtes étant paraît-il les meilleures, nous avions bien ri avec le Hollywood Métal, mais là, nous frôlons l'indigestion de styles aussi pompeux que ridicules.

Revenons à la musique, BATTLELORE reprend les choses là où il les avait laissées avec Evernight, le fameux côté « Epic Fantasy » étant un peu oublié sur cet album, car il se dégage surtout un fort sentiment de nostalgie, émanant de la voix de Kaisa JOUHKI, au timbre étonnamment triste, et aux compositions essentiellement mid tempo. D'ailleurs c'est un fait, l'album manque d'énergie, la production n'étant pas non plus d'une puissance céleste, l'écoute est plaisante mais ne vous fera pas headbanguer comme un damné sur des riffs en fusion.

L'album repose en grande partie sur la dualité chant clair (masculin et féminin) /chant death, les sonorités étant beaucoup plus gothiques qu'épiques. Je trouve même certains relents d' ANATHEMA sur l'excellent Awakening, seul les quelques secondes de narration à la fin du morceau nous rappelle le côté « Fantasy ». The Last Alliance est homogène, vous ne trouverez pas de titres réellement faibles, mais en contre partie vous n'aurez pas non plus de compositions se détachant vraiment, même si l'on peut citer l'excellent Daughter Of The Sun, très représentatif de l'album et à l'ambiance des plus réussie.

Les Finlandais continuent donc leur paisible chemin en Terre du Milieu, l'aspect guerrier de leur musique semble avoir été abandonné dans l'hostile Mordor, le groupe préférant conter d'anciennes légendes au coin du feu dans leur paisible comté (ce passage est dédié au peuple Geek).

Verdict ? A écouter pour se détendre avant de reprendre la mer à bord d'un fier drakkar pour de nouvelles épopées barbares et guerrières.
Phil "KOB"
Date de publication : dimanche 14 décembre 2008