Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
JEFF SCOTT SOTO - Lost in translation ré-édition 2009

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du label
17titre(s) - 72minute(s)

Site(s) Internet : 
JEFF SCOTT SOTO WEBSITE

Label(s) :
Frontiers Records
 (14/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 17/01/09
Ré-édition 2009 du troisième album solo du maestro !
En ce début d'année 2009, Frontiers Records met en lumière le prolifique Jeff Scott SOTO.
En effet, vous lirez en ces pages très prochainement la chronique de son nouvel album surprise.
Frontiers Records en profite pour ré-éditer et sortir à nouveau le deuxième et troisième album du maestro avec des "bonus tracks".
Je vous livre ma chronique écrite pour notre version papier en 2004 de ce Lost In Translation, troisième album solo de Jeff.
Quant aux 5 bonus de cette ré-édition de luxe, notez en plage 13 un Turned The Page rapatrié du Japon, titre acoustique sans saveur pour moi, un bon As I Do 2 U, ballade agréable, tout comme ce This Ain't The Love, classique mais plutôt réussie qui déboule en plage 15.
En plage 16, Lonely Shade Of Blue est, je vous le donne en mille, une... ballade...sublime cela dit avec un solo de saxophone délicieux !
Enfin, une version acoustique de Soul Divine (sur l'album) vient clore modestement cette orgie de bonus.
Bref, les protagonistes auraient-ils choisi du calme pour tempérer l'énergie et la puissance de l'album ?
Sur la version 2004, il y avait un bonus vidéo If This The End absent de cette version 2009.
Ma chronique de 2004 maintenant :

Cet album est une déception pour moi.
J'aime le Jeff Scott SOTO des 2 premiers albums solos (Love Parade, Prism), des débuts avec EYES, TAKARA ou encore TALISMAN, bref le Jeff Scott SOTO tendance hard-rock mélodique, hard-FM.
Or, ici point de ce Jeff Scott SOTO là.
Non, Jeff Scott SOTO a durci le ton, rajouté des grosses guitares et balancé le clavier au feu.
C'est carton, ça groove, il chante comme un Dieu (comme d'habitude) et l'ensemble, de haute volée se rapproche plus d'un hard rock version US.
Jeff aurait-il mangé de la vache enragée ou mes oreilles seraient-elles en train de prendre un sacré coup de vieux ?
Bon, heureusement pour moi les deux ballades réussies, If This Is The End et Beginning 2 End et l'acoustique Sacred Eyes viennent ponctuer à bon escient cette déferlante énergique.
En revanche, n'insistez pas forcément sur la version limitée de cette sortie car le titre bonus Dulce Lady (présent sur cette ré-édition 2009) est le plus faible de l'album mais vous pourrez vous consoler avec la video de If This Is The End (absente sur cette ré-édition 2009).
PS : Un peu de clavier pour moi sur le prochain ?
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
GLENN HUGHES
Soul mover
BLACK N BLUE
Hell yeah !
SHANNON
Live
SABRE
Burning wheels
STEELHEART
Steelheart
Chroniques du même auteur
RECKLESS LOVE
Spirit
XORIGIN
State of art
SKINDRED
Volume
ECLIPSE
Monumentum
FOREIGNER
4
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente