Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TRANSWORLD IDENTITY - Seven worlds

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2023
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
TRANSWORLD IDENTITY FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (18/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 06/03/2023
Fans du hard-rock des "eightees", c'est pour vous !
Il est temps pour moi de vous présenter mon "coup de cœur" de ce mois de mars 2023. Il s’appelle TRANSWORLD IDENTITY et nous vient de Finlande. Seven Worlds est son premier album.
Si vous êtes fans, comme moi, des années 80 dans la frange Hard-FM/Hard-Rock mélodieux avec claviers, je vous invite à partir rapidement à l’écoute de ce joyau.
TRANSWORLD IDENTITY nous propose un Hard-FM dans la pure lignée européenne mais me rappelle aussi par moment quelques « figures » des U.S.A. L’introduction de Part Maroon, Part Indigo sonne comme les deux premiers albums de BON JOVI. Le déboulé de guitare de Time, j’ai cru entendre Neal SCHON dans JOURNEY. (Le solo est magique !) Je m’arrête un instant sur le guitariste Mika LAMMINSIVU car ce dernier réalise sur cet album un travail remarquable. Son sens de la mélodie est affûté, ses sons ad hoc et ses rythmiques typiques du style. Il joue aussi de la guitare acoustique sur 3 titres. Pas de surenchère avec le claviériste Juha KINNUNEN, le duo fonctionne à merveille et me rappelle parfois TREAT, WHITE WIDOW, BROTHER FIRETRIBE… Vous trouverez certainement d’autres références… Côté chant, Mila BOSA, anglaise, née à Sheffield, possède une délicieuse voix. Ce n’est pas à proprement parler une chanteuse de Rock, elle me rappelle plus Maggie REILLY (Moonlight Shadow de Mike OLDFIELD), ELA ou encore Lana LANE. Les lignes de chant sont absolument superbes et les refrains s’incrustent bien au cerveau. Addictif ! Mila ROSA a, me dit la biographie, interprété nombre de « covers » par le passé et souhaitait enfin sortir un album de compositions. C’est réussi ! Et j'ai le plaisir de féliciter RIITIS, de son vrai nom Jukka RIITALUOMA qui a composé l'ensemble de l'album, musiques et paroles ! Bravo ! Les musiciens de TRANSWORLD IDENTITY ont également ajouté leur talent aux compositions, jusqu'à retravailler certaines mélodies, arrangements, ligne de chant etc. Côté batterie, rien à redire, c’est propre et adapté sans fioriture (Lacu LAHTINEN) avec son compère bassiste Kasperi KINNUNEN. Jukä SIRAINEN joue la basse sur l'excellent titre d'ouverture Everything Must Burn. (La programmation clavier est l’œuvre de Jukka BACKLUND). Klaus WIRZENIUS joue de la basse sur 2 titres. Il propose sur les couplets de Such A Liar, (superbe Hit !) une « tourne » vraiment mélodique. Bravo !
Il n’y a pas de « gros chœurs » sur l’album, c’est plutôt light et le résultat de Klaus WIRZENIUS (qui a donc aussi joué de la basse sur 2 titres), de Juha KINNUNEN, Kasperi KINNUNEN (qui a aussi joué de la guitare acoustique sur un titre) et Riika PUNTALO. Sauf sur le méga hit Starchild ou un passage de chœurs masculins réussit son plus bel effet. C'est la voix du claviériste Junnu KINNUNEN !
J’aime beaucoup Living On The Run qui vient jouer sur les terres de H.E.A.T période Address The Nation… Superbe refrain… Il y a un titre plus orienté Rock à l’anglaise, même un peu Aor, In For The Long Haul et un autre plus nerveux et typé Hard-Rock mélodieux, Seven Worlds.
Il manque à l’album une ballade ou un slow mais je ne fais pas la fine bouche car l’ensemble de l’album est bien équilibré et tous les refrains font mouche. L’entraînant final Roseate me pousse à relancer l’écoute de l’album, qui démarre sur un Everything Must Burn délicieux. Et que dire de plus des suivants Play & Pretend ou encore le rythmé Hit I’m Such A Liar ? Imparables peut-être ?
Bref, du mixage à la production aux compositions et à l’interprétation, tout sonne très 80 et si vous avez, comme moi, été heureux musicalement dans ces années là, cette piqûre de rappel (regardez le clip de Everything Must Burn, lien en dessous) en 2023 devrait vous faire le plus grand bien. Moi, c’est fait !
18.5/20

L'album sort le 17 mars.

Everything Must Burn : cliquez ici

Play & Pretend : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Gribouille Le jeudi 23 mars 2023

Ville : Palluau
Très bon opus , je mettrai un 19/20 ^^
Commentaire de Rémifm : 1 demi point d'écart entre nous ;-) ! Rock'On Gribouille !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
JADED HEART
The journey will never end
THE STICKY BOYS
Rock'n'roll nation
TOXIC HEART
Ride your life
JIMI ANDERSON GROUP
I belong
BOLDER DAMN
Mourning
Chroniques du même auteur
SAINT DEAMON
In shadows lost from the brave
TERRY BROCK
Diamond blue
WET
Retransmission
ROB MANCINI
Rock'n'roll circus
EUROPE
War of kings
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /