Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
OCCULT HAND ORDER - Silence by the raging sea

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du groupe
6titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
OCCULT HAND ORDER INSTAGRAM
OCCULT HAND ORDER FACEBOOK
OCCULT HAND ORDER BANDCAMP

Label(s) :
Auto Production
 (18/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 21/10/2023
Même durant les éclaircies, l'orage menace
Ma première écoute d’OCCULT HAND ORDER n’est pas si ancienne puisqu’elle remonte à cet été grâce à la sortie de la très riche compilation Doomed And Stoned In France Vol. II (Ecouter ici.). Après quoi j’étais naturellement allé jeter une oreille sur les deux précédents albums du groupe, l’EP éponyme de 2019 et The Chained The Burned The Wounded de 2020. J’avais alors été impressionné par la qualité de leur stoner doom minimaliste. J’attendais impatiemment le nouvel album… et le voici : Silence By The Raging Sea.

Premier contact via la belle illustration de couverture aux couleurs automnales signée Morgane DEZAUBRIS. Autour d’un masque central qui exprime une profonde tristesse, sont disposées six vignettes illustrant sans doute les six chansons mais de manière indirecte, voire complémentaire. C’est beau et mystérieux…

Levons le voile du mystère. Je lance l’album. Batterie et guitare entrent en jeu tranquillement, jusqu’à ce que je me fasse cueillir par un tonnerre de distorsion. Le calme revient pour laisser la place à une voix claire, légèrement plaintive qui se transformera en une prière acharnée sur fond de fuzz à gogo. Durant Sink, OCCULT HAND ORDER jongle avec les contrastes de douceur et d’agressivité. Je note au passage la grande qualité de production qui spatialise à merveille l’expérience.
Sailor reprend le flambeau. En soi, le morceau est excellent, je regrette juste que son architecture et ses ressors soient un peu trop identiques à ceux du précédent, mais ne boudons pas notre plaisir, ce titre offre en prime un joli passage psychédélique et un final à la folie plus débridée.
La troisième plage, Pyre, reste dans la même veine : accords clairs, avalanche de fuzz, vocaux éthérés sur un tempo lent. Cependant durant les presque onze minutes du titre, il va s’en passer des choses ! L’équilibre entre riffs écrasants et passages aériens est très bien dosé, il ne reste qu’à se laisser emporter et apprécier. L’ambiance est le maitre mot, même durant les éclaircies, l’orage menace.
A l’écoute de Fever je me retrouve projeté, au moins au début, quelques décennies en arrière, dans l’atmosphère noire et poétique de THIS MORTAL COIL. Le chant devient presque religieux, un bourdon entretient l’angoisse. L’instrumentation est finalement épurée tout en restant massive. Un chant guttural hurle au loin juste en amont d’un final chaotique. Je kiffe ce titre qui est peut-être bien mon préféré de l’album.
Tidal Waves à l’intro bien intrigante se la joue patte de velours et va gagner assez progressivement en puissance. J’adore le passage minimaliste avec inclusion d’une narration féminine. C’est intelligent, construit et puissant. Le thème est hypnotique et permet une réelle immersion dans la musique.
Le morceau de clôture, Golden Bones, nous remet une couche fort bienvenue de cette atmosphère qui oscille entre poésie sombre et mélopée solennelle. Durant ses onze minutes, le titre part d’une douceur assumée vers une montée en puissance très bien managée pour s’éteindre sur un retour au calme qui permet d’achever l’écoute avec sérénité.

Avec Silence By The Raging Sea, OCCULT HAND ORDER nous démontre qu’il a une forte identité au sein de la nébuleuse du doom, une personnalité teintée de post-rock, de cold wave et de psychédélisme. L’album est tout simplement envoûtant.

***


OCCULT HAND ORDER est composé de :
- Hugo ZEPAH, basse et chant ;
- Nico FABRE, guitare ;
- Tony DUVILLARD, batterie.

***


Extraits de Silence By The Raging Sea :
- Sailors (Chromatique Sessions, Lyon) : Cliquez ici !
- Sink : Cliquez ici !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ENCHANTMENT
Cold soul embrace
GREENGOAT
A.i.
WOEBEGONE OBSCURED
The forestroamer
LUCIFER'S FALL
Lucifer's fall
WINTERTHRONE
The godslayer
Chroniques du même auteur
JEREMIAH A.D.
Unfit to lead
PRAYING MANTIS
Katharsis
MAD CHICKEN
Eggsplosion
FALLEN KEYS
Pseudomerica
ORPHANS OF DOOM
Realms
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /