Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Reportage :  HELLOWEEN TOURNEE 7 SINNERS : DE PARIS A LYON... GROS PLAN SUR TRICK OR TREAT (1ère Partie) ( STRATOVARIUSTRICK OR TREATHELLOWEEN )
Date de publication : 14/01/11
Auteur : Hellfire Paco
Le groupe HELLOWEEN était donc en tournée du côté de chez nous en ces 11 et 12 Janvier 2011, pour le deuxième round d'un World Tour assez conséquent à l'affiche renforcée par STRATOVARIUS. Enorme concert présenté à Lyon par BASE PROD.

C'est dans ce reportage un gros plan sur TRICK OR TREAT que je vous propose, groupe qui assurera la première partie sur une grosse dizaine de dates européennes, puisque METAL INTEGRAL propose déjà le live report du concert du 11 à Paris.
Nous avions rencontré les italiens au ROCKIN FIELD 2008 à Milan, qui nous avaient enthousiasmés par leur sympathie et leur bonne humeur communicative.
Catalina et moi-même avons eu la chance de les rencontrer à Lyon par l'intermédiaire d'Ericka de VALERY RECORDS et de passer les instants d'avant concert avec eux... nous vous proposons de les vivre avec nous en deux parties: un petit résumé de la journée puis des extraits de l'interview!


16h et arrivée sur le parking du Transbordeur: Alessandro Conti, chanteur du groupe et son ami/manager sur la tournée; Eddie Cantoni nous acceuillent et nous invitent dans une salle en pleine préparation où HELLOWEEN est en train de balancer. Alors que les stars de la soirée préparent leur show, les musiciens de TRICK OR TREAT s'affairent eux mêmes à décharger leur matériel en attendant leur tour! Difficile la vie d'une première partie : pas de tour bus mais un mini bus conduit par les plus vaillants et les plus en forme du moment! Qu'à cela ne tienne! Les transalpins affichent tous un large sourire, heureux d'être là et surpris de la taille de la salle!

A la fin du soundcheck HELLOWEEN, c'est STRATOVARIUS qui s'installe : le doute quant à la santé du chanteur est là mais sait-on jamais? C'est l'occasion d'aller en backstage pour une interview informelle en compagnie de tous les musiciens de TRICK OR TREAT!

Décontractés et avenants, ils ont évoqué leur joie de participer à un tour avec HELLOWEEN sachant que leur carrière a débuté en tant que cover à ce groupe!
La discussion nous a ensuite portés vers leurs deux premiers opus dont les compositions Power Speed Metal leur ont permis de tourner beaucoup et d'emmagasiner (déjà) une grosse expérience de la scène avec bien plus de 100 concerts à leur actif ainsi qu'une tournée au USA.
Les chroniques de EVIL NEEDS CANDY TOO ainsi que de TIN SOLDIERS sont disponibles sur ce site pour plus d'infos techniques et musicales!
A leur dire, leur satisfaction est grande pour ces deux albums car d'une part la presse et les fans ont vite apprécié leur travail, d'autre part ils ont évolué dans leur manière d'appréhender la création pour ajouter une bonne dose de maturité et de professionnalisme à leur fraîcheur originelle.
Un troisième album est espéré, qui les mènera peut-être à voyager plus loin et dans des conditions optimales!
Pour le moment, le fonctionnement est minimal mais l'équipe est très soudée et optimiste! Nos 6 musiciens voyagent accompagnés du charmant Eddie ( manager quadrilingue!!) et de leur ingé son qui n'est autre que le batteur de SECRET SPHERE, autre groupe italien de la scène du Metal Mélodique! Le monde du Metal est petit: on le confirme de jour en jour.
On apprend alors que dès la fin du concert, les rôles sont répartis: certains s'occupent à ranger le matériel immédiatement dans la van pour être fin prêts à partir et rejoindre la prochaine étape! Les autres se rendent au stand merchandising afin de promouvoir leurs albums et les dédicacer.
A ce titre, je dois avouer que les TRICK OR TREAT sont épatants car vraiment pas avares de leur temps! Ils prennent plaisir à rencontrer les fans, à discuter avec eux. Ils leur permettent de prendre des clichés inoubliables et ce, sans se départir d'une joie de vivre communicative!
Ce sont des attitudes positives que l'on aimerait voir tous nos groupes favoris adopter! Cette proximité avec le public se traduit sur scène par une prestation fun mais de qualité: mêlant mise en place musicale parfaite et pitreries rafraîchissantes!
Place au concert... nous souhaitons bonne chance à nos amis transalpins et prenons nos places pour assister à un show élargi. STRATOVARIUS ne jouant pas, la set list est passée de 30 à 45 minutes: l'assistance ne s'en plaindra pas... de nombreux commentaires positifs tombant dans nos oreilles à la fin d'un show très convaincant! Beaucoup ne connaissaient pas TRICK OR TREAT hier, et beaucoup sont passés au stand pour avoir un meilleur aperçu de leur talent et acheter les CDs! Mention spéciale à Ale qui, contrairement à Timo, n'avait pas de problème de voix et s'est montré vraiment excellent dans un registre ultra exigeant. Ses compères ne restant pas en reste puisqu'ils ont impressionné de virtuosité et nous ont éclaboussés de mélodies entraînantes!
HELLOWEEN a ensuite enchaîné avec un show de plus ou moins deux heures comme annoncé, avec des solos, des speeches, la participation du public sur les refrains. Il y avait là énormément de professionnalisme, de l'expérience, mais moins de spontanéité. Cela dit le Transbordeur plein comme un oeuf s'est semble-t-il régalé du retour des citrouilles qui nous ont balancé du (très) gros son et sont sont bien reposés sur les années Keepers... Les nouveaux titres fonctionnent très bien en live et le show est assuré. Mon point de vue reste plus mitigé car si j'ai apprécié les performances de Markus à la basse et de Sascha à la guitare, j'ai un peu plus de mal avec Andi DERIS au chant...question de goût vraisemblablement.
Nous devions retrouver nos amis de TRICK OR TREAT à la fin du concert pour un debriefing et une longue séance photo! Cela dit leur succès certain au stand ainsi qu'un problème de dernière minute nous ont empêché de terminer le reportage, au grand désespoir des musiciens!
Nous les reverrons cela dit, et dans le cadre des METAL NIGHTS organisées au Brin de Zinc à Chambéry, nous ne manquerons pas de vous faire écouter leur musique.



Voici maintenant en bonus: les meilleurs extraits de l'interview menée avec le groupe TRICK OR TREAT

METAL INTEGRAL: Salut à vous les TRICK OR TREAT boys et merci de nous recevoir ici! On s'était vus il y a plus de 2 ans au ROCKIN FIELD à Milan! Que s'est-il passé dans la vie du groupe depuis?

TRICK OR TREAT: Eh bien tout d'abord, la famille s'est agrandie! Nous avons presque tous eu des enfants bref, on a récolté les fruits de notre succès! (rires) Plus sérieusement, nous avons sorti un deuxième album appelé TIN SOLDIERS et nous avons pu jouer beaucoup et faire de la promotion. Un gros travail de fond qui nous a permis d'obtenir cette opportunité de tourner avec HELLOWEEN et STRATOVARIUS! Nous avons déjà accompli la moitié du tour : de l'Allemagne aux Pays Bas en passant par l'Angleterre. Maintenant après le break des fêtes, la France et l'Espagne nous attendent! Nous terminerons le tour chez nous, en Italie.

M.I : C'est votre première expérience de tournée si importante: comment vivez vous cela?

T.O.T : L'aspect le plus difficile, c'est que nous ne sommes que 8 : 6 musiciens, Eddie le manager et notre ingénieur son. Nous ne sommes pas dans un bus tour mais nous conduisons nous même le J9 dans lequel nous transportons notre matériel. Le plus dur en fait, c'est d'avoir à tout gérer: nous sommes les roadies, le son, le transport, le commercial et en plus, il faut bien sur assurer les show! C'est très excitant, mais c'est très éprouvant également! (Ale intervient alors rigolard) En fait mon secret à moi, c'est que je chante en playback! (rires)

M.I: Comment vous êtes-vous préparés à cette tournée?

T.O.T : Nous avons commencé à répéter de façon intensive au mois de Novembre à raison de deux répètes par semaine. Ensuite nous avons essayé de travailler plusieurs chansons de notre répertoire pour varier un peu. Nous ne jouons en théorie que 30 minutes donc cela va assez vite. Nous varions d'une ou deux chansons selon la succession des dates par exemple aujourd'hui, c'est notre deuxième date en France alors nous modifierons un peu! Et puis, nous réalisons que certaines chansons fonctionnent bien en live, c'est intéressant pour nous.
En dehors de l'aspect musical, il y a l'aspect professionnel. Nous travaillons tous, donc nous avons dû prendre des congés pour faire cette tournée...ça doit être pour cette raison qu'on ne va pas au Japon (rires)!

M.I: Comment se passe la cohabitation avec les autres groupes?

T.O.T: Très bien! On apprécie beaucoup Markus du groupe HELLOWEEN qui est quelqu'un de vraiment sympa. De façon générale, tout dépend de la disposition des backstage. Lorsque nous sommes chacun dans le coin d'un bâtiment, c'est compliqué, mais lorsque nos pièces sont proches, on a alors l'occasion d'échanger, de discuter voire de faire un peu la fête!

M.I: La première partie de cette tournée s'est achevée fin Décembre. Celle-ci vient juste de reprendre. Quelle a été l'ambiance la plus chaude?

T.O.T : En Hollande à Eindhoven, le public a été incroyable. Mais il faut dire que Paris était très fort aussi... et on est impatients de voir Lyon (interview réalisée avant le concert NDLR).
Ce qu'on peut dire sur Lyon, c'est que la salle du Transbordeur est une des plus impressionnantes dans ses dimensions! L'Angleterre a eu son charme aussi avec des salles magnifiques comme les anciens cinémas traditionnels.

M.I :Quelles retombées attendez-vous de cette tournée médiatisée?

T.O.T: L'idée, puisque tout semble bien se passer, c'est de profiter de cette opportunité pour nous projeter vers l'avenir en espérant le meilleur! Les gens qui parfois, ne nous connaissaient pas viennent nous voir après les concerts, acheter les CDs... Le troisième album est en cours d'écriture et on se dit que si les gens se souviennent de nous et continuent à être si enthousiastes, on aura peut être la possibilité de faire une tournée plus ambitieuse, de franchir une étape.

M.I : Vous avez commencé en tant que coverband HELLOWEEN et maintenant vous jouez avec eux! C'est une expérience incomparable?

T.O.T: Oui, c'est un peu comme si on était dans un film! Pour être précis, il faut dire qu'on a joué des reprises pendant deux ans. Puis, on a senti qu'on était capables de créer nous-mêmes, de proposer quelque chose de personnel. On s'est alors mis au travail. La route et longue et c'est dificile en Italie de se faire connaître. Les gens s'accrochent aux grands classiques comme IRON MAIDEN, MANOWAR... Le fait de jouer du HELLOWEEN et peu à peu, d'insérer nos propres compositions a sans doute facilité la progression du groupe!

M.I : Vous avez sorti deux albums: lequel préférez-vous?

T.O.T: Pas évident! Nous aimons bien les deux! Mais on apprécie beaucoup le dernier. En plus, Michael KISKE chante sur deux morceaux de cet album! C'est pour nous un grand honneur même si on ne l'a pas rencontré personnellement et que tout s'est passé par mails.
En termes de contenu, TIN SOLDIERS est plus varié et plus mur. C'est toujours du Speed Metal mais on a enrichi notre musique, notre façon de composer aussi. En fait, tout le monde participe à l'élaboration des morceaux: il n'y a pas de leader musical à proprement parler: c'est ce qui fait que les chansons nous ressemblent à tous: on est une équipe.

M.I : Quel message voulez-vous faire passer par votre musique?

T.O.T: Il ne faut pas se tromper! En dépit du fait que nous jouions de Happy Speed Metal, des mélodies joyeuses, que notre style est très décontracté, joueur et que nous aimons plaisanter, nos chansons parlent de choses sérieuses, de la vie telle qu'on la vit. Chacun a son lot de désillusions et c'est parfois dur: il y a des hauts et des bas mais ce qu'on fait passer c'est qu'il faut avancer, et que c'est mieux d'avancer en souriant et dans le plaisir!

M.I : Merci à tous pour cet entretien et bonne chance pour la suite !

T.O.T : Merci à METAL INTEGRAL pour le soutien et à bientôt en concert!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
metalmp Le samedi 15 janvier 2011

Ville : Orléans
N'ayant pas eu l'opportunité de les rencontrer à Paris, voici un beau moyen d'un peu mieux connaitre ToT. Pas de surprise quant à la désaffection de Strato qui, espérons le, aura l'opportunité de revenir nous présenter un show complet à l'issue de cette tournée mémorable. Merci pour ce live report complet et non redondant avec celui de Paris.
Axldobby Le vendredi 14 janvier 2011

Ville : Bretagne
C'est sympa' d'avoir deux versions-visions d'un même live, malgré deux lieux de représentation différents :)
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Reportage)
- ACDC : It's a long way to the top - 40 ans de High Voltage Rock'n'Roll -
2ème partie
- Un entretien avec :
Eric MARTELAT (MESSALINE) - Paris, le 27 mai 2015
- AVANTASIA - PRATTELN - 13 AVRIL 2013 - LIVE REPORT + INTERVIEW
Dossiers du même auteur
- LEGENDSEA à CHAMBERY ( Fête de la Musique)
- FREEDOM CALL + HOLY CROSS au MARCHE GARE ( 16/04/14)
- SONATA ARCTICA à LYON - 19 NOVEMBRE 2012
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente