Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  EDGUY LIVE A LYON 12.10.2011 ( KARELIAEDGUYKOTTAK )
Date de publication : 14/10/11
Auteur : Hellfire Paco
Comme promis par le groupe il y a deux ans déjà, les allemands d' EDGUY sont de retour à Lyon dans la salle du Transbordeur à l'occasion de la tournée-support de leur dernier opus intitulé The Age Of The Joker.
Beaucoup de chroniques ont déjà été rédigées à propos de cet album qui a fait une entrée très remarquée dans les charts en Europe... l’objet des lignes ci-dessous ne sera donc pas de discuter de la qualité du nouvel album mais de rendre compte du show présenté par nos amis allemands hier soir . Nous avons également eu la chance de passer un moment privilégié avec Dirk SAUER, guitariste du groupe, et les morceaux choisis de l'interview réalisée sont à lire à la fin du reportage live!

J'ai pour habitude de m’étendre plus que de raison lorsque que je rends compte des concerts EDGUY à Lyon...une fois n'est pas coutume, je vais essayer (essayer hein?) d'aller au fait!

Entre 600 et 700 personnes ont fait le choix de venir assister au concert en cette soirée d'automne, un score assez correct si l'on considère le grand nombre de concerts à venir et la crise actuelle: le public doit effectuer des choix et visiblement, voir EDGUY est une priorité.

Je n'ai pas assisté aux prestations des groupes de première partie à savoir KARELIA et KOTTAK car j'étais en train de mettre en boîte l'interview de Dirk SAUER que vous trouverez ci dessous. Je ne peux que rendre compte des sentiments mitigés que j'ai pu glaner ça et là. D'aucuns regrettant le mauvais réglage de son des premiers groupes, d'autres la piètre qualité musicale tandis que par ailleurs, on louait l'énergie et l'enthousiasme dégagé par les musiciens.

De toutes façons, cette soirée était la soirée d' EDGUY qui entame le show en restant dans l'esprit fun qui les caractérise...une intro clownesque avant l'inévitable "Ladies and gentlemen...welcome to the freak shoooooow!" et le puissant Nobody's Hero de lancer la soirée. Une soirée marquée par le grand nombre de chansons tirées de l'album The Age Of The Joker. Presque la moitié de la set list composée de nouveaux titres: les allemands sont confiants en la qualité de leurs nouvelles créations. Personnellement, j'ai apprécié. D'une part parce que ces chansons contiennent tous les éléments de ce qu'est devenu EDGUY maintenant: un groupe avec son identité propre qui propose un savant mélange de metal mélodique tantôt épique (Rock Of Cashel), tantôt Hard Rock (Lavatory Love Machine), tantôt speed (Babylon) et finalement souvent un mix de tout ( The Arcane Guild). Une set list très complète, très variée et bien plaisante. Musicalement les musiciens ont de l’expérience et sont en place. Tobias SAMMET parvient à dompter ses lignes de chant exigeantes et les chœurs bien travaillés donnent encore plus de corps à un concert réussi. On retrouve les éléments qui font le charme du groupe: du sérieux mais du fun, des blagues mais surtout un partage, une communion avec un public qui n'attend que l'étincelle pour prendre feu. L'étincelle vient bien sûr des classiques (Tears of a Mandrake, Superheroes, King Of Fools) et les lyonnais reprennent bruyamment les refrains connus et se cassent la voix en suivant Tobias et ses exercices vocaux!

Pour ma part, j'ai apprécié la répartition des chansons donnant la part du lyon au nouvel album: j'ai vu EDGUY plus d'une dizaine de fois et j'ai goûté avec délectation des morceaux que je ne m'attendais pas à voir joués sur scène: une bonne surprise et une fraîcheur agréable pour qui attendait quelque chose de nouveau. Rien de surprenant donc, mais un show très pro, une set list équilibrée et surtout un plaisir de jouer communicatif qui rend trop courtes les deux heures de concert.
Une belle satisfaction au final : les allemands ne nous déçoivent jamais et je pense que de leur côté ils n'ont pas été déçus...ce n'est que logique! Il faut savoir donner pour recevoir et nos amis de Fulda ne sont pas avares de leurs efforts! C'est avec plaisir que nous les reverrons à Lyon en leur souhaitant bon vent pour la suite de la tournée!



SET LIST

Nobody's Hero
The Arcane Guild
Tears of a Mandrake
Pandora's Box
Rock of Cashel
Lavatory Love Machine
Behind the Gates to Midnight World
Superheroes
Robin Hood
Drum Solo
Ministry of Saints
Vain Glory Opera
Encore:
Babylon
(with Eagle Fly Free (Helloween) chorus)
The Trooper
(Iron Maiden cover) (snippet)
King of Fools



ENTRETIEN AVEC DIRK SAUER (Guitariste EDGUY)

Il est 19h et Wolfgang, le tour manager d'EDGUY nous guide backstage afin de rencontrer Dirk avec qui nous avons pris soin de prendre rendez-vous pour un entretien complet.
Il nous reçoit dans sa loge, tranquille et accueillant et évoque d'emblée le plaisir de se retrouver sur les routes pour jouer: jusque là, la tournée se déroule bien pour lui et le groupe!

METAL INTEGRAL : Comment vis-tu pendant la tournée?

DIRK SAUER: En tant que musicien, on dispose de beaucoup de temps donc quand je me trouve en centre ville, j'aime bien aller faire un tour et découvrir les villes. Parfois, je ne me sens pas d'humeur alors je reste juste tranquille. Il y a parfois beaucoup d'attente mais nous avons une équipe géniale et c'est un plaisir d'être en tournée.

METAL INTEGRAL: Votre meilleur concert depuis le début de la tournée?

D.S : Il y a eu Milan mais surtout Prague! C'était vraiment l'ambiance la plus chaude là-bas! Les gens étaient vraiment serrés et formaient une masse impressionnante, ce qui a dégagé de l'énergie... pour nous comme pour eux je pense que ce fut un très bon show. Mais je trouve que depuis le début nous n'avons pas à nous plaindre: ça se passe très bien partout!

METAL INTEGRAL: Comment se passe la préparation d'une tournée?

D.S: Il y a deux aspects. L'aspect matériel se gère bien à l'avance: on réfléchit à ce que l'on peut transporter et mettre en place techniquement. Musicalement, c'est finalement plus facile! Tout le monde connaît les chansons par cœur. Il a donc fallu mettre en place les chœurs et... c'est tout! On ne prépare pas la partie "show"...ça se passe naturellement. En fait, on n'a eu besoin que de 3 petites semaines au plus.

METAL INTEGRAL: Vous jouez de nombreuses chansons du nouvel album...

D.S: C'est un choix collégial mais il faut dire que c'est un bon album et en fait, on n'a jamais mis autant de nouvelles chansons dans les set lists. Il faut préciser que nous voulions mettre des chansons longues que nous ne pouvons jouer dans des festivals par exemples. C'est l'occasion de se faire plaisir en les jouant et de faire plaisir au public en leur faisant découvrir ces titres en live. Ce qui devient difficile avec les années, c'est d'éliminer des hits! Mais bon, avec Tears of a Mandrake, Lavatory Love Machine et King Of Fools, je pense que l'équilibre est assez bon!



METAL INTEGRAL: Comment trouves-tu l'ambiance en France et à Lyon?

D.S: Cela fait si longtemps que l'on vient ici: on se sent très bien accueillis et c'est vraiment fun. Les gens sont sympas: je suis impatient de jouer!


METAL INTEGRAL: Pourrais-tu comparer The Age Of The Joker et Tinnitus Sanctus...l'album précédent?

D.S: Je dirais que Tinnitus sonnait plus moderne, plus sombre aussi. Le nouvel album est plus spontané. C'est presque un retour aux origines même si en même temps on a conservés les éléments qui font EDGUY aujourd'hui... c'est difficile à expliquer...il y a les refrains, les mélodies... Disons que l'album Age Of The Joker n'a pas été programmé... il s'est écrit et enregistré naturellement ce qui est très bon signe. Ça n'a pris qu'un mois pour tout enregistrer, les choses sont allées vite car tout coulait de source. Je pense qu'on peut sentir la cohérence de l'album...Tinnitus était plus divers alors que The Age Of The Joker a un fil rouge plus évident. Pour nous, c'est parfait. Peut-être que Rocket Ride et Tinnitus ne contenaient pas les éléments qui se trouvent dans ce nouvel album...je pense que l'on a réussi à retrouver l'esprit des albums d'avant en conservant notre nouveau son... les positions dans les charts montrent que l'album est bien reçu!

METAL INTEGRAL: Enregistrer la vidéo de Robin Hood...c'était comment?

D.S: Aaah, c'était bien!! Moi qui n'aime pas du tout ça, je dois dire que j'ai apprécié malgré la longueur du tournage: c'était une journée longue, mais amusante! Et on préfère s'amuser que de faire semblant d'être sérieux et faire les durs!

METAL INTEGRAL: Finalement, comment situer EDGUY maintenant par rapport à la période épique heavy?

D.S: Eh bien on est toujours épique heavy mais on est aussi plus hard rock, plus mid tempo... En fait, je n'aime pas mettre des étiquettes: on fait du rock n roll quoi! Pour tout dire, on a toujours créé la musique que l'on avait envie de jouer au moment où ça se faisait. Après un certains nombres d'albums, il faut également conserver une certaine envie, un intérêt ... d'où une évolution logique!
Bien sûr, les gens se plaignent parce qu'on ne sonne plus comme avant, mais si c'était le cas, ils diraient qu'on joue toujours la même chose! Il faut juste qu'on trouve ce qu'on aime jouer pour donner 100 pour cent de nous même et être honnête avec les fans! On sait bien qu'on a changé mais c'est une évolution normale. On a commencé à l'époque du Power Metal avec des groupes comme GAMMA RAY ou HAMMERFALL On disait de nous qu'on sonnait comme IRON MAIDEN ou HELLOWEEN par exemple. Depuis 3-4 albums, on sonne comme EDGUY! On a trouvé notre identité: une mélange de ce qu'on jouait avant avec une touche plus Hard Rock et l'expérience des albums précédents!

METAL INTEGRAL: Dirais-tu que Hellfire Club marque un tournant?

D.S: C'est vrai que c'est le premier album où on s'est éloigné de ce qu'on faisait avant, mais comme je l'ai expliqué, c'était une évolution naturelle et cela correspondait à ce qu'on voulait jouer.

METAL INTEGRAL: Vous avez tourné en Amérique du Sud mais nous avons là notre infographiste chez METAL INTEGRAL qui vient de Colombie... Vous n'y êtes jamais allés: un jour peut-être?

D.S: C'est toujours plus compliqué avec ce continent parce que c'est loin et que cela engage beaucoup de frais. Certains groupes ont connus des mésaventures que nous ne voulons pas connaître. Nous faisons confiance à nos agences pour nous amener là où l'on sait que le déplacement sera réussi et rentabilisé. C'est plus facile de prendre un risque en Europe car les distances sont moins grandes et l'on perd moins d'argent sur un ratage... mais pourquoi pas la Colombie en effet!?

METAL INTEGRAL: Et les USA?...

D.S: Mauvaise question!!!! Il s'agit là d'un marché difficile à conquérir tant il y a de groupes et de concerts là bas. Pour un groupe européen , c'est très compliqué de se faire connaître. Nous y sommes allés déjà mais il faudrait y passer 3 mois par an pour vraiment franchir un pallier là bas... sinon, c'est un peu toujours la même chose et ce n'est pas forcément satisfaisant. J'espère y retourner bien sûr et je pense qu'on fera quelques concerts dans les grandes villes mais c'est tout de même plus facile en Europe!

METAL INTEGRAL: Vous jouez depuis 1995... vous vous rendez compte???

D.S: En fait, depuis 1992!! Le 6 juin pour être précis! Bien sûr qu'au départ, on ne pouvait pas imaginer! Ça semble si lointain... et puis ça devient réalité...et là, c'est le meilleur job du monde! Je peux continuer disons.... allez! 20 à 25 ans comme ça!!


Nous retrouvons Dirk rapidement pour ses impressions d'après concert...

METAL INTEGRAL: Alors comment ça s'est passé pour vous?

D.S: On s'est bien amusés! A Lyon, c'est toujours sympa! Le public était enthousiaste et motivé et nous avons pris du plaisir. On n'avait pas prévu de jouer Babylon et puis vous l'avez réclamée si fort... on s'est dit allez...pourquoi pas! Comme Paris, Lyon est l'endroit où nous comptons revenir bientôt!

METAL INTEGRAL: Merci infiniment pour cet entretien et bonne tournée Dirk!

D.S: Merci à vous et aux lecteurs de METAL INTEGRAL!


Remerciements à Roger de BASE PROD., Wolfgang, Valérie, Dirk et tous les membres d'EDGUY pour leur gentillesse et leur coopération.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
MAIDEN26 Le samedi 28 avril 2012

Ville : Montélimar
grand moment ce concert !!!
Rémifm Le vendredi 14 octobre 2011

Ville : Chambéry
Cooooooolllllllllll...
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- SABATON - LYON - 18/12/14 - Transbordeur
- EDGUY en concert au Z7 - 13 Octobre 2014
- WASP - La Laiterie - STRASBOURG - 15 Novembre 2012.
Dossiers du même auteur
- HARD ROCK SESSION 2017 - COLMAR - 06/08/2017
- Entretien avec Alessandro CONTI (TRICK OR TREAT , LUCA TURILLI'S RHAPSODY)
- ROCKIN' FIELD MILAN
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente