Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  COULOURS ON THE ROAD:
TARJA, lumineuse, live à Paris, Bataclan, le 4 novembre 2013
( TEODASIATARJA )
Date de publication : 10/11/13
Auteur : metalmp
C'est dans un Bataclan au balcon fermé que TARJA nous donne à nouveau rendez-vous pour cette première partie d'une tournée mondiale dont Paris est la dernière date avant que la troupe ne reprenne la route début 2014.

Les Italiens de TEODASIA ont été retenus pour assurer la première partie sur les dernières dates, allemandes et parisiennes. Malgré l'espace plus qu'exigu, les cinq y évoluent tranquillement bien que la chanteuse, Priscilla FIAZZA, dès son entrée sur scène, semble avoir quelques problèmes à maintenir sa robe en place. Sur le troisième titre, elle laisse accidentellement tomber son micro, qu'elle récupère en prononçant un "Sorry" un peu gêné. Justement, ça "tombe" bien puisque la chanson est intitulée Lost Words Of Forgiveness... Le public, jusque là observateur et quelque peu attentiste se révèle plus que réceptif au mid tempo Hollow Earth, avant que, au cours de la première partie de Land Of Memories, Priscilla prenne le temps de présenter les musiciens qui l'accompagnent. Malgré des compositions carrées, parfois influencées par les musiques orientales (tiens donc... MYRATH ouvrait ici même pour TARJA il y a 18 mois...), grâce à une vitalité entrainante - la chanteuse faisant participer et sauter le public avec entrain - et en dépit de la sur-utilisation de stroboscopes, TEODASIA est parvenu à séduire le public. Le groupe auteur, déjà, de deux albums ( Upwards en 2012 et Reflections paru cette année) aura-t-il pour autant marqué les esprits? Difficile de faire concurrence à une Tarja TURUNEN au public déjà totalement acquis...

Setlist TEODASIA : My Minotaur, Temptress, Lost Words Of Forgiveness, Hollow Earth, Land Of Memories Part 1, Land Of Memories Part 2

C'est un public hétéroclite qui se masse devant la scène. Tous les âges, tous les milieux, tous les genres sont ce soir représentés, preuve que certains artistes transcendent les "familles". D'ailleurs, peu importent les kilomètres, nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement de loin (hello Brigitte de Soisson!) C'est d'ailleurs la grande force de TARJA le groupe que de réunir autant de personnalités différentes, groupe qui ce soir se montre particulièrement à l'aise, les musiciens faisant preuve d'une immense complicité.
Les lumières s'éteignent alors que résonne en guise d'intro la partie instrumentale de Deliverance, ce titre James Bondien. puis la troupe déboule avec le prémonitoire In For A Kill, rapidement suivi du premier extrait de Colours In The Dark, 500 Letters. Les lumières sont en phase avec le titre du dernier album, superbes, chaleureuses et, surtout, chaque chanson bénéficie d'une ambiance unique. Passé Falling Awake, Tarja rappelle à son public que " tout a un début. Le mien date de 2007". Oui, la belle a définitivement, ou presque, enterré son histoire avec NIGHTWISH et prend un réel plaisir à jouer sa musique dans des salles plus petites où elle est, de fait, plus proche de son public à qui elle sait faire comprendre, écrasant une larme et portant sa main au cœur, qu'il est le plus important du monde. D'ailleurs, comme lors de son dernier passage en février 2012, il n'y a pas de fosse de sécurité, effaçant toute distance qui pourrait séparer chacun des musiciens du public. L'incontournable I Walk Alone précède un Anteroom Of Death aux éclairages rougeoyants invoquant une inquiétante descente aux enfers.
Never Enough, qui avait été testé sur la tournée précédente et réarrangé pour le nouvel album, prend ce soir toute son ampleur et le solo permet à Tarja de quitter une première fois la scène afin de changer de tenue, ses musiciens, complices, offrant un intermède instrumental explosif. Lorsque la chanteuse revient dans une tenue de soirée bien plus simple et sans fioriture, elle nous offre une série montant en puissance. Si l'on pouvait se demander quel serait le rendu de la partie instrumentale de Mystic Voyage live, la réponse est sans appel: distordant leurs instruments, les musiciens parviennent à recréer une ambiance aussi lourde et sombre que celle de cette fête foraine malveillante du CD. Suivent alors Neverlight et Medusa, annonciateurs de la fin du concert.
De longues minutes permettent à Tarja de se changer une nouvelle fois. Telle un serviteur de la Mort, la chanteuse revient vêtue de la combinaison illustrant son dernier album afin d'interpréter Victim Of Ritual dont l'accueil confirme l'adhésion totale du public. Si, lors de sa dernière venue parisienne, on aurait préféré que Tarja nous offre Nemo, elle choisit ici, en guise de dernier titre, Wish I Had An Angel, titre phare de son histoire avec NIGHTWISH . L'enthousiasme du public est à la hauteur de sa surprise, et, à l'issue de ce grand moment, la chanteuse, émue, rappelle que " ce titre, à Paris... ça fait très longtemps". Puis, moment de détente lors de la présentation des musiciens. Ce concert étant le dernier de cette première partie de tournée, l'ambiance est à la fête, aux accolades, bisous et enfantillages, avant que tous ne se mettent d'accord pour un autre morceau, Until My Last Breath avant un second rappel qui voit le groupe interpréter l'éternel hommage à Gary MOORE, Over The Hills And Far Away.

Tarja, l'artiste, et son groupe, nous ont une nouvelle fois offert une très belle soirée, et l'on attend désormais avec impatience la suite de cette tournée qui repassera par la France en février 2014.

Setlist TARJA: In For A Kill, 500 Letters, Sing For Me, Falling Awake, I Wake Alone, Anteroom Of Death, Never Enough, Until Silence, Die Alive, Mystic Voyage, Neverlight, Medusa. Rappel: Victim Of Ritual, Wish I Had An Angel (NIGHTWISH), Until My Last Breath. Rappel 2: Over The Hills And Far Away (Gary MOORE)
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Sylvain Phoenix Le samedi 25 octobre 2014

Ville : St Jean de la Ruelle
J'ai bien aimé l’énergie dégagée par Giulia (ex Teodasia), Mike Terrana toujours au top ... et bien sur Tarja sublissime ... que du bonheur
Commentaire de metalmp : Oui, Sylv1, une belle soirée! et ce n'était pas la dernière.
Rémifm Le dimanche 10 novembre 2013

Ville : Chambéry
La classe...
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- Paris Metal France Festival 4, Divan Du Monde le 8 janvier 2012
- THRASH METAL ATTACK 2 - Paris, Le KLUB, 3 févier 2011
- LUCA TURILLI'S RHAPSODY 15/01/2016 au Brise Glace (Annecy)
Dossiers du même auteur
- IRON MAIDEN live : Maiden Paris (POPB, le 5 juin 2013)
- ACDC : It's a long way to the top - 40 ans de High Voltage Rock'n'Roll -
2ème partie
- VULCAIN Live à Paris ! Trabendo le 13 novembre 2010
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente