Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  MR JACK + SPASMS + BAH GAD DON le 7/11/2009 à Lailly En Val (45) ( SPASMSBAH GAD DONMR JACK )
Date de publication : 12/11/09
Auteur : metalmp
Une petite centaine de personnes s’est déplacée à Lailly en Val (Loiret, 45) pour assister à une des rares soirées Rock de la région. L’association IGDC se démène pourtant depuis quelques années pour faire venir des grands noms du Hard Rock. KILLERS et ADX, par exemple, se sont déjà produits dans cette salle d’une capacité de 600 places devant un parterre réduit (150 pour ADX) et ce soir la venue du trio MR JACK – formé, faut-il le rappeler – par Daniel PUZIO, Philty GARCIA et Gérard MICHEL, n’attire guère plus de monde… C’est sans doute, espérons le, la localisation géographique qui freine les déplacements. Car Lailly en Val est situé entre Orléans et Blois, à une demie heure de route de l’une ou l’autre ville, et, selon l’organisation, la peur du gendarme pourrait être à l’origine du peu d’entrées, les gens craignant de ne pouvoir s’amuser et boire. Rentrer, conduire et se faire arrêter avec une bière de trop… Selon Marco, le chanteur de BAH GAD DON qui se mélange quelque peu les pédales, « il en faut un qui ne conduise pas » ! Nous ne le répèterons jamais assez : celui qui conduit ne boit pas, et tout le monde peut s’éclater. Et faut-il absolument boire pour s’éclater ? Je n’en suis pas certain. Toutefois, mon rôle n’est pas non plus de jouer au moralisateur…

BAH GAD DON est le premier groupe à monter sur scène, vers 21h30. C’est parti pour une bonne heure d’éclate, de Rock n Roll teinté de Métal, le tout mélangé à divers styles musicaux (Pop, reggae, punk…) démontrant la grande ouverture d’esprit du quintette de Blois dont la sortie du premier album est prévue pour le premier semestre 2010. BAH GAD DON alterne les tempi, parfois speed ou thrash, parfois cool, lent, et se concentre autant sur l’efficacité des mélodies (les OhOhOhOOOOh de Tchernobyl que le public reprend en chœur, le nom du groupe scandé sur un des titres que les fidèles locaux connaissent, le très accusateur Star à connerie…) que sur ses textes souvent engagés (Hyper Espace est un constat dramatique de l’état de notre planète). Une heure qui se termine sur un morceau « que vous connaissez tous » : Touch Too Much. Besoin de précisions ? Une belle prestation, simple et dynamique pour un groupe dont les projets démontrent l’intérêt porté au groupe localement. En effet, BAH GAD DON devrait jouer, à la demande d’un chef d’orchestre, avec un orchestre philarmonique de 120 musiciens sur une scène locale à confirmer. Une autre belle prestation en vue.

Set List BAH GAD DON : Conscient De La DécadenceTchernobylLe Corbeau BlancStar à connerieLe Regard Des AutresHyper EspaceDu Bon TempsDésarroi D’Une VieL’Homme PresséLes Liens Du SangOrgieTouch Too Much (ACDC)



Vient ensuite le trio francilien de SPASMS, largement influencé par les géants que sont MOTORHEAD, METALLICA, IRON MAIDEN et apporte sa touche sombre, proche parfois du pessimisme. On n’entre pas dans cet univers très facilement, d’autant que le chant de Manu parait très torturé, son chant est celui de quelqu’un en souffrance. Une approche difficile bien que les repères soient encore évidents : Ma Révolution semble calquée sur un bon vieux METALLICA vintage 80’s, Un Fou Rire D’Opéra me rappelle par instant le NOIR DESIR rageur de Tostaky. Et que penser de ce Rivières Noires, lent, oppressant, dédié « à tous les couples en péril » ? Ou du plus Doom Marche Et Crève ?
Le seul point faible de cette prestation réside dans la timidité des échanges entre Manu et le public. Toujours cette impression de souffrance. Peut-être est-ce volontaire ? Il demeure que SPAMS développe un univers bien particulier, sait élaborer une musique variée, avec des idées et des sonorités originales.

Set List SPASMS : SpasmsUn Fou Rire D’OpéraChaleurs InterditesErrances LunairesTerre Et SangRivières NoiresMachine InfernaleBoules De NerfsAu Pays Des SirènesLa Fille HéroïneEtre Ou AvoirMarche Et CrèveMa RévolutionJe Suis Au Max




Enfin, les maitres de cérémonie peuvent se donner face à ce public restreint. Il est tard, presque minuit lorsque MR JACK investit la scène. Le trio avait prévu de jouer 16 chansons, l’intégralité de Jack’n’Roll ainsi que deux nouveautés… Son set fut malheureusement amputé de trois titres, dont Mr Jack et la nouveauté No Futur. Démarrant sur les chapeaux de roues avec Lee Van Cleef (qui sera rejoué en ultime rappel) et l’ultra dynamique Jack’n’roll, MR JACK démontre à quel point plus de 20 ans de scène peuvent être utile : remplir à deux musiciens debout l’espace laissé sur les planches n’est pas chose aisée, et l’expérience de Daniel et Philty est suffisamment importante pour que chaque cm² de cette scène voit au moins une fois les semelles des deux frontmen.

Car il s’agit bien d’un rôle partagé, et pas uniquement sur le morceau chanté par Philty (Seul Dans La Rue) qui vit pour la première fois de sa carrière Daniel casser une corde de guitare ! Tattoo Lady qui suit sera joué sur une Stratocaster le temps que cette corde soit remplacée… et mal accordée. Cet incident semble donner encore plus de rage à Daniel qui présente un nouveau titre, Paris Rebel au riff d’intro et à l’ambiance générale puisée chez ACDC : simple et foutrement efficace.
Si le futur album ressemble à ça (d’après Gérard et Philty, il sera même plus Hard que Jack’n’Roll), on risque de se prendre une grosse claque !
Appuie Sur On annonce la fin d’un show plus que chaleureux, avant la reprise culte de Bye Bye Bye Johnny de STATUS QUO (en version Française).

Les rappels sont tels que, bien que déjà dans les loges, le trio revient une nouvelle fois pour clore avec le titre d’ouverture, Lee Van Cleef. Pourquoi ne pas avoir joué Mr Jack ou le titre de VULCAIN initialement prévu, Les Damnés ? Bah, tant pis, ce qui semble évident c’est que les trois ont de nouveau envie d’en découdre et que le dynamisme sur scène est réel, une pure décharge d’énergie Rock’n’Roll.

Vivement la sortie du futur album ou, au moins aussi bien et certainement plus attendue, une reformation de VULCAIN. Oui, c’est possible, puisque, selon Daniel, Marc VAREZ serait en contact avec un tourneur. Si les propositions sont correctes, à savoir si VULCAIN se voit proposer autre chose qu’une tournée de MJC, Daniel Vincent, et Marc reprennent la route ! Croisons les doigts…

Set list MR JACK: Lee Van CleefJack’n’RollLe DoctorDuf CarComme Tu Me ManquesSeul Dans La RueTattoo LadyOn The Road AgainYou See What I MeanExcusez NousParis RebelAppuie Sur OnBye Bye Bye JohnnyLee Van Cleef

Live Report réalisé par MARPA que nous remercions chaleureusement !

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Mystery Le dimanche 22 novembre 2009

Ville : Arnouville les gonesse
Bon article, bien détaillé c'est comme si on y était, et très bonnes photos, dommage qu'il n'y en ai pas plus. :-)
Commentaire de Raskal : Merci ! Notre nouveau chroniqueur Marpa sera informé de ta remarque pour son prochain compte rendu promis !!!
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- STEEL PANTHER live à Paris Bataclan, le 30 octobre 2012, avec BLACKRAIN)
- MEGADETH et SLAYER live - European Carnage Tour (Paris, le Zenith, 26 mars 2011)
- NIGHTWISH Live à Paris, avec EKLIPSE et BATTLE BEAST (POPB, le 17 avril 2012)
Dossiers du même auteur
- "HELLTERVIEWS"
Spécial Interviews HELLFEST X
- ABINAYA live (Paris, le Scopitone, le 17 mars 2011) avec BIG BEN
- IRON MAIDEN live : Maiden Paris (POPB, le 5 juin 2013)
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente