Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  HELLFEST 2016 - CLISSON, les 17, 18 et 19 juin 2016 – Plus de 160 groupes sur 6 scènes !!! ( TWISTED SISTERMEGADETHNASHVILLE PUSSYSLAYEROVERKILLSTILLE VOLKWITHIN TEMPTATIONKAMPFARFOREIGNERGHOSTRAMMSTEINBLACK SABBATH )
Date de publication : 02/07/16
Auteur : NOCTUS
VENDREDI 17 JUIN

La météo fut mitigée cette année mais plus que convenable car pas trop chaud et quelques orages pas très méchants. Je vous raconte ci-après mon parcours et mes impressions :

NASHVILLE PUSSY
Pas de réelle surprise mais leur Hard Rock ‘n’ roll passe toujours bien en live, une bonne entrée en matière.

THE SHRINE
Je souhaite porter un carton rouge sur ce jeune groupe rock californien qui m’ a littéralement manqué de respect. En 18 ans d’interviews de groupes, jamais je n’avais connu un moment aussi désagréable : THE SHRINE répond complètement à côté du genre c’est « notre trente septième album », « je joue du saxophone et lui des claviers »… Impossible de tenir une discussion raisonnable, quand la dérision tourne au ridicule. Je vais oublier vite ce groupe de …

SADIST
Originaire d’Italie, SADIST pratique un Death Thrash progressif depuis 1991. Je ne connais pas bien leur discographie alors je souhaite me faire une impression sur leur musique. Des claviers à la NOCTURNUS, une basse à la ATHEIST, des morceaux techniques avec touches jazz et orientales, à découvrir !

KAMPFAR
Je regarde cinq minutes ANTHRAX sur la Mainstageavant de filer dans la Temple pour assister au concert de KAMPFAR qui est dans ma liste d’interview. Le chanteur Dolk reste le seul membre fondateur et a fait évoluer son True Black Metal vers un Folk Viking Metal. Leur dernier et excellent album Profan, chroniqué sur notre site a remporté le grammy award norvégien du meilleur disque métal ! Il s’inscrit en deuxième dans une trilogie initiée par Mare en 2011. KAMPFAR arrive à présent à mieux associer les sons folk et black au sein d’un même morceau et est devenu une référence dans ce style. Très bon show et Dolk très sympa.

OVERKILL
Mon deuxième interview et j’ai de la chance car c’est avec le charismatique chanteur. Bobby Blitz ELLSWORTH. J’apprends que l’album Horrorscope est son album préféré (comme moi), qu’il est très impatient de se produire pour la première fois au Hellfest dont la renommée est devenue immense. D.D. VERNI, deuxième membre originel d’ OVERKILL montre tout son talent à la basse, ce qui fait toute l’originalité de leur Thrash, bien différent du son de la Bay Area selon Blitz. Quel plaisir d’écouter Coma, Infectious, Hello From The Gutter et l’inévitable Fuck You en live !


RAMMSTEIN
Difficile pour RAMMSTEIN de se produire en plein air, les effets de scène et outils pyrotechniques ayant moins d’impact comme dans une salle type Bercy. Le son est bon, pas très fort bizarrement. La foule s’avère ultra compacte devant le concert des allemands et il devient quasiment impossible de bouger. Une bonne prestation mais pas d’effet de surprise sur moi (je les vois pour la troisième fois), une impression de pilotage automatique parfois et un choix de morceaux pas toujours judicieux à mon goût. Le final composé par Sonne, Amerika et Engel recueille une belle ovation.

ABBATH
Ex IMMORTAL, Abbath fait maintenant cavalier seul et délivre un Heavy Black Metal direct et efficace. Évoluant dans la pénombre, le groupe joue de façon plutôt statique mais appliqué. 2H00, il faut aller se coucher !


SAMEDI 18 JUIN

GLENN HUGHES
Célèbre bassiste et chanteur issu de la scène 70, l’occasion est belle de voir cet artiste. Il termine avec Burn de DEEP PURPLE dans lequel il a joué de la basse et chanté en 1974.


CATTLE DECAPITATION
Une découverte pour moi sur l’ Altar. Un groupe végétarien et engagé contre la violence envers les animaux, la pollution, et l’égoïsme de l’espèce humaine. Musicalement, c’est assez violent, du brutal Death avec éléments grind, chant guttural ou black, avec des passages assez techniques. Vraiment bien, et des artworks sous forme de dessins explicites et sombres.

SIXX : A.M.
A la Mainstage 1, la bande à Nikki SIXX propose un rock hard moderne, entraînant et bien chanté par James MICHAEL, ça plaît !

FOREIGNER
L’une des grandes claques de ce festival. 45 minutes de classiques : Double Vison, Head Games, Cold As Ice, Feels Like The First Time, Urgent, Juke Box Hero, I Want To Know Is, Hot Blooded. Que dire, le son est parfait, je suis bien placé et je profite pour apprécier la qualité technique des musiciens : le démonstratif Jeff PILSON à la basse, la légende Mick JONES (le seul membre originel) et le fantastique Kelly HANSEN au chant qui apporte toute l’énergie à ce groupe qui fête ses 40 ans cette année ! Il finit même par piquer la camera du technicien en charge de la vidéo du concert ! Le solo de saxophone de Thom GIMBEL au milieu de Urgent fait toujours son effet. Un gros succès mérité.


ENTOMBED A.D.
ENTOMBED A.D., le nouveau nom suite à des problèmes juridiques liées à la séparation de musiciens attire également beaucoup de fans. Mais comment font ils pour avoir exactement le même son de guitares que sur les albums cultes Left Hand Path ou Wolverine Blues ? Lars Göran PETROV picole sévère, entre bière et alcool blanc. Un concert de Death Groovy prenant. Hélas, le groupe ne sera pas apte à donner des interviews après, Metal Integral ayant réussi à obtenir un créneau, dommage.


WITHIN TEMPTATION
Les néerlandais donnent une conférence de presse, je fonce donc vers la salle afin de pouvoir prendre des photos de qualité. La très charmante chanteuse Sharon Janny DEN ADEL attire en effet beaucoup de photographes. Son sourire et son sens de l’humour rendent la conférence de presse très agréable où de multiples questions sont posées par des journalistes issus de toute l’Europe.


TWISTED SISTER
C’est la tournée finale intitulée 1976 – 2016 Fuck It et comme le dit Dee SNIDER : « Ce sont vraiment nos derniers concerts, pas comme SCORPIONS ou JUDAS PRIEST ! ». Un hommage est rendu pour leur batteur A.J. PERO, décédé en 2015, remplacé ce soir par… : Mike PORTNOY ! Séquence émotion également quand Phil CAMPBELL monte sur scène pour un hommage à Lemmy. Le festival lui a d’ailleurs construit une superbe statue sur le site de la Warzone et délivré un splendide feu d’artifice sur fond sonore de MOTÖRHEAD. I Wanna Rock ! ; S.M.F, TWISTED SISTER tire sa révérence et je pense que de nombreux dinosaures du Hard-Rock vont prendre le même chemin dans les toutes prochaines années…


DARK FUNERAL
Avec MARDUK, un des ambassadeurs du Black Metal Suédois pour terminer cette deuxième journée au Hellfest. Selon moi, en album comme en live, DARK FUNERAL se présente comme le dauphin du premier groupe cité : propre, rapide mais il manque un petit quelque chose. Bonne nuit.


DIMANCHE 19 JUIN


STILLE VOLK
Je ne vois hélas que le dernier morceau du concert de ce groupe de folk pyrénéen, mais je constate que leur musique produite par des instruments traditionnels séduit largement !


BLIND GUARDIAN
Hansi KÜRSCH et Frederik EHMKE, respectivement chanteur et batteur de BLIND GUARDIAN répondent aux questions de Metal Integral. Le groupe de Heavy metal allemand est heureux de venir pour la deuxième fois au Hellfest, leur première prestation en 2007 ayant été chaotique suite à de nombreux problèmes techniques. Après une description de leur dernier opus Beyond The Red Mirror, j’aborde les influences personnelles des musiciens. Hansi me précise que l’album dont il reste le plus fier est Nightfall In Middle Earth (1998). Leur concert s’avère réussi avec un son bien équilibré, puissant, et un chanteur en voix.


SLAYER
En live SLAYER ne triche pas, ne trahit pas. Tom ARAYA est en forme comme en témoigne la qualité de sa voix et sa prestance. Gary HOLT assume son rôle de nouveau guitariste tandis que Kerry KING balance ses riffs Thrash. Je me régale à l’écoute de War Ensemble ou du plus lent Dead Skin Mask. SLAYER est venu et a une nouvelle fois (con)vaincu !


MEGADETH
MEGADETH a changé de line up en 2016. En conférence de presse nous découvrons à côté des deux Dave, Kiko LOUREIRO, ex ANGRA en guitare lead et un petit nouveau à la batterie qui semble terriblement intimidé devant ses idoles, le très bon Dirk VERBEUREN (SCARVE, SOILWORK,…). Surprise des festivaliers car MEGADETH improvise un séance de dédicaces dans le Hell City Square et plus précisément au stand Affliction, marque de vêtements américains habillant le groupe, sympa. J’en profite pour les approcher afin d’obtenir une signature souvenir. Puis vient le concert, plutôt carré mettant en valeur le dernier Dystopia mais je prends vraiment mon pied sur les classiques Peace Sells, Holy Wars ou Symphony Of Destruction. Dave MUSTAINE assure encore car il tient toujours avec conviction sa place d’excellent guitariste tout en injectant des vocaux abrasifs, le style MEGADETH quoi ! Tornado Of Souls est dédié à Nick MENZA, batteur du culte Rust In Peace et décédé en mai 2016. D’après certains, le jeu de guitare de Kiko LOUREIRO, plus fluide que celui de son prédécesseur, conviendrait mieux au style MEGADETH


GHOST
GHOST est devenu immense avec trois très bons albums et des tournées triomphales. Ce soir à Clisson, ils ne vont pas décevoir la foule compacte composée de jeunes, de curieux et de métalleux. Papa fait le show et les Goules délivrent un set solide. Cela se termine en apothéose avec la montée d’une vingtaine de nones sur scène, accompagnées par de jeunes enfants pour la reprise du refrain en chœur et un final clôturé par un feu d’artifices. Un des meilleurs moments de ce Hellfest 2016, vraiment.


BLACK SABBATH
Tournée d’adieu, il va falloir s’y faire, encore une légende qui s’en va. Honnêtement, je n’avais jamais entendu Ozzy chanter aussi bien. Grosse communion avec le public et un Tonny IOMMY qui semble heureux. Je prends donc du plaisir une toute dernière fois sur War Pigs, Black Sabbath, Iron Man et Paranoid. Sans BLACK SABBATH pas de Heavy Metal, Tonny tu demeures Monsieur Riff! Bye et bonne retraite, c’est super de terminer comme ça, respect.


KING DIAMOND
Comme en 2012, je me place au premier rang pour savourer le spectacle de KING DIAMOND. On aime ou on déteste ce groupe, pas de demie mesure. Personnellement, je prends mon pied car sa musique est tellement théâtrale, les costumes, les décors, les mises en scène. Cette année, le King célèbre les 30 ans d’ Abigail, un de ses grands disques qui est joué dans son intégralité et dans l’ordre. Avant cela, nous avons la chance d’avoir les splendides Welcome Home, Sleepless Nights et Halloween ainsi que deux reprises de MERCYFUL FATE, le premier groupe de King DIAMOND. Sa voix passante des aiguës au graves n’a pas changé depuis les années 80 (bonne hygiène de vie ? concerts ciblés et peu fréquents ?) et puis musicalement ça envoie du lourd, ça joue super bien. Le jeu de guitare d’Andy LAROCQUE déroule avec une fluidité hallucinante et beaucoup de mélodie. J’adore !

Pour moi, une excellent concert qui vient achever une superbe édition, encore une fois. On se retrouve en 2017 !


CE QUE J’AI AIMÉ

L’aménagement de la Warzone en camp de prison, des décors en metal sublimes.
La statue de Lemmy de 15m reposant sur des squelettes, avec sa partie mausolée contenant santiags et chapeau de l’artiste, un bel hommage !
L’organisation, toujours au top, niveau horaire et communication.
Le magnifique feu d’artifice en l’honneur du chanteur de MOTÖRHEAD.


CE QUE JE N’AI PAS AIMÉ

Pas encore suffisamment de place devant les deux scènes Mainstage souvent encombrées à partir du début de soirée, comme par exemple pendant RAMMSTEIN.
Beaucoup plus de chaises pliantes, des festivaliers parfois fainéants (ils sont où les puristes ?) assis voire couchés en plein milieu du public rendant le cheminement dangereux (difficile de ne pas marcher sur quelqu’un d’allongé quand il fait nuit).
Cette tyrolienne en parallèle des deux Mainstages donnant une connotation parc d’attraction au festival, en plus sa grande roue. Il suffisait en fait d’acheter deux boissons d’une marque à corne connue et être tiré au sort afin de fendre la foule à 20m de haut.
THE SHRINE : une bande de gamins immatures qui ont pris le melon !


REMERCIEMENTS

Organisation espace presse : Roger, Olivier.
Nuclear Blast / Century Media: Valérie, Isabelle, Julien (Carcassman !).
H.I.M. Media : Charles, Elodie.

BLIND GUARDIAN, OVERKILL, KAMPFAR.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- GAMMA RAY + RHAPSODY au TRANSBORDEUR 07/04/2014
- SABATON, ALESTORM, BLOODBOUND, Rocher de Palmer à Cenon près de Bordeaux, mardi 23/02/16
- DAGOBA, STICKY BOYS, WILD DAWN et IMPUREZA live à Orléans!
L'Astrolabe, le 24 avril 2015
Dossiers du même auteur
- SABATON, ALESTORM, BLOODBOUND, Rocher de Palmer à Cenon près de Bordeaux, mardi 23/02/16
- TOTO, patinoire de Mériadeck, Bordeaux, dimanche 31/01/16
- HELLFEST 2013 - CLISSON, les 21, 22 et 23 juin 2013 – Plus de 150 groupes sur 6 scènes !!!
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente