Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SOUNDGARDEN - Superunknown

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 1994
Provenance du disque : Acheté
16titre(s) - 70minute(s)

Site(s) Internet : 
Soundgarden World

Label(s) :
A&M Records
 (18/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 05/06/11
oldies but goldies: un album essentiel de seattle
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Formé à Seattle, SOUNDGARDEN est généralement associé à la mouvance Grunge qui explose en 1991 avec NIRVANA et son album essentiel Nevermind. La musique du groupe emmené par le chanteur Chris CORNELL ne se résume toutefois pas à ce courant. Des similitudes peuvent être constatées, en premier lieu de par l’appartenance des deux formations à cette nouvelle scène de Seattle. Bruce PAVITT, fondateur du label Sub Pop, figure en effet parmi les amis du groupe, ce qui lui permet, avant NIRVANA, de devenir la première formation signée par l’incontournable officine Underground. Ensuite, la musique de SOUNDGARDEN est fréquemment caractérisée par la noirceur et la mélancolie.

Cependant, Badmotorfinger, deuxième effort du groupe publié en 1991 par la compagnie nationale A & M, avec laquelle il vient de conclure un contrat avantageux, révèle des influences qui le rattachent davantage au Metal. L’album comporte de nombreuses compositions reposant sur des riffs plombés. Ainsi Jesus Christ Pose rappelle fortement LED ZEPPELIN, et le groupe paie sa dette à BLACK SABBATH sur le titre Slaves & Bulldozers. Après ce disque acclamé par la critique, SOUNDGARDEN connaîtra son apogée avec la sortie en 1994 de Superunknown, qui devient numéro un aux États-Unis avec trois millions d’exemplaires vendus. L’album constitue l’une des pierres angulaires de la scène de Seattle.

Comme son prédécesseur, Superunknown comporte de fortes composantes Metal, une constante dans la musique du groupe. Des ambiances lourdes planent toujours sur une majorité de titres. Let Me Drown ouvre ainsi l’album sur un riff dissonant, du fait de l’emploi de chromatismes. Autres titres franchement Heavy, My Wave, et plus encore Mailman, ce dernier mettant en valeur la section rythmique et plus particulièrement la frappe de Matt CAMERON.

Cependant les compositions de SOUNDGARDEN possèdent fréquemment un caractère très mélodique. L’illustration la plus notable est fournie par le superbe Black Hole Sun, certainement leur plus grand tube, dont l’intro repose sur deux parties de guitare consistant, pour l’une, en de délicats arpèges, et pour l’autre, en des lignes jouées à la guitare slide. Quant au titre Limo Wreck, il s’ouvre sur une remarquable mélodie agrémentée d’harmoniques.

La musique de SOUNDGARDEN se révèle torturée et fait fréquemment apparaître un climat dépressif. A ce titre, l’album peut être rapproché de Dirt, chef d’œuvre d’ALICE IN CHAINS paru en 1992, qui constitue quasiment un concept album consacré aux thèmes de la dépendance aux drogues et du mal de vivre. Le refrain de Fell On Black Days illustre tout particulièrement cette tendance, l’intonation de CORNELL exprimant un profond désespoir. Les parties de guitare, du riff d’intro aux octaves composant le pont, le rapprochent fortement du style Grunge. 4th Of July, un des titres majeurs de l’album, figure également parmi les plus désolés. Enfin Like Suicide possède un titre sans équivoque, même si cette piste mélancolique révèle paradoxalement un certain apaisement.

Les musiciens possèdent un style très original qui leur permet de créer des morceaux recherchés. Ainsi les formules rythmiques s’éloignent régulièrement de l’habituelle signature 4/4, à l’instar de Fell On Black Days construit sur des mesures 6/4. La structure du ternaire Limo Wreck se révèle plus déroutante encore, marquée par de fréquents changements de métrique. Le guitariste Kim THAYIL apprécie quant à lui tout particulièrement les accordages alternatifs, dont certains apparaissent bien plus marginaux que le « Drop D » plébiscité par la scène de Seattle, et au-delà par bien des guitaristes de Metal. THAYIL fait par ailleurs preuve d’une véritable virtuosité, dont témoignent notamment les parties solo de Black Hole Sun.

Superunknown marque une évolution dans le son de SOUNDGARDEN qui s’ouvre à de nouvelles influences. On citera notamment Head Down, traversé par le psychédélisme, ou encore Kickstand, interprété sur un tempo très rapide et avec une énergie rappelant le Punk-Rock. En outre, le relativement enjoué Spoonman appartient à un registre bien plus proche du Rock que du Metal.

Enfin il convient de souligner le grand talent vocal de CORNELL. Capable d’évoluer sur plusieurs octaves, il livre des prestations éblouissantes. Parmi les performances à retenir figurent Black Hole Sun, et notamment son refrain final, ou encore Limo Wreck, deux titres qui mettent en valeur la maîtrise et la puissance du chanteur.

La tournée promotionnelle de l’album mettra à rude épreuve la voix de Chris CORNELL, celui-ci se livrant par ailleurs à de nombreux excès. Il faudra attendre 1996 pour que SOUNDGARDEN revienne sur le devant de la scène avec Down On The Upside, album marqué par une tonalité plus dépressive encore que Superunknown. Alors que ce disque montre un groupe qui n’a rien perdu de son potentiel, sa séparation est officialisée en 1997. Les musiciens restent cependant actifs, Matt CAMERON rejoignant un temps PEARL JAM. Quant à CORNELL, il a poursuivi sa carrière en animant AUDIOSLAVE conjointement avec l’ex-RAGE AGAINST THE MACHINE Tom MORELLO. Obtenant un succès plus mitigé, le chanteur a récemment fait part de sa volonté d’enregistrer à nouveau avec son légendaire combo.

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
luxapan Le lundi 22 mai 2017

Ville : Quelmes
Un album qui a marqué les années 90 et qui aura influencé toute une génération. En 5 ans ce groupe aura sorti 3 albums incontournables, qui montraient toute l'étendue de leurs talents. Dont un chanteur exceptionnel RIP Mr Cornell Ta voix va beaucoup nous manquer
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KINKS OF L.A
Ghost 64 (ep)
KEEL
Streets of rock'n'roll
GIANT
Promise land
ECLIPSE
Are you ready to rock ?
EMPIRE
Trading souls
Chroniques du même auteur
TITANS EVE
Life apocalypse
BLOWSIGHT
Shed evil
HUGGER FACE
Morse of beyrouth
DIRTCAKE
Dirtcake
DEEP PURPLE
Made in japan
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente