Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FACES OF THE BOG - Ego death

Style : Metal
Support :  MP3 - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du groupe
7titre(s) - 51minute(s)

Site(s) Internet : 
FACES OF THE BOG BANDCAMP

Label(s) :
Auto Production
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 29/12/16
Puissant !
Savoir combiner la lourdeur avec une capacité à créer des espaces et des nuances : voilà qui difficile, exigeant, comme toute tentative de conciliation des contraires. Or, c'est ce que parviennent à réaliser les quatre barbus originaires de Chicago.

Ainsi que l'indique nettement le très bel artwork, les FACES OF THE BOG développent une dimension spirituelle et spatiale, avec une tendance assez nette à recourir à des sonorités psychédéliques. Lesquelles entrent en contraste avec des rythmiques tendues, épaisses, au rendu granitique proche du Sludge : la section rythmique travaille à la fois l'épaisseur, la lourdeur, la souplesse et le groove, tandis que les deux guitares alternent riffs sévères et massifs d'une part, torsions frôlant la dissonance d'autre part. Les deux complices ès six cordes se calment lors des séquences plus posées afin de créer des ambiances aux mélodies troubles.
Le tout crée un substrat instrumental extrêmement puissant et contrasté, parfaitement mis en valeur par une production vivante et par un mixage précis et puissant.

Les deux guitaristes se partagent les vocaux avec à la clé deux registres. Le premier, majoritaire, est rauque et exprime de la colère et de la douleur, évoquant fréquemment NEUROSIS. De manière assez attendue, le second est en chant clair, considérablement plus mesuré et apaisé.

Si la majorité des compositions demeure relativement ramassée, trois d'entre elles imposent un gabarit plus imposant : The Serpent And The Dagger (9'30''), Ego Death (10'30'') et le titre de clôture, le magistral Blue Lotus (11'30''). Dans de tels formats, le groupe a automatiquement plus de latitude à la fois pour alterner les séquences multiples et pour leur laisser le temps de se développer, selon un mode presque progressif (sans démonstration technique inutile cependant). Des sommets d'intensité côtoient des ambiances délicates dans lesquelles s'introduisent des reptations mélodiques et rythmiques qui se déploient en ignorant la ligne droite.

S'agissant d'un premier album, qui plus est autoproduit, on ne peut que saluer la qualité de Ego Death et on se permettra humblement d'inciter FACES OF THE BOG à pousser plus avant ses agencements superbement contrastés.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ARKERONN
My world
ZDRI
Zdri
MONO INC
Nimmermehr
ARAKAIN
Thrash the trash
ANDI DERIS & THE BAD BANKERS
Million dollar haircuts on ten cent heads
Chroniques du même auteur
MAUSOLEUM GATE
Mausoleum gate
GRAND MAGUS
Hammer of the north
SALMA GANDHI
The quest for nonsense never ends
CARDIAC
Sangrar hasta lograrlo
MONSTER MAGNET
Cobras and fire : the mastermind redux
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente