Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CRYSTAL VIPER - Queen of the witches

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
CRYSTAL VIPER WEBSITE
DRAGONIGHT AGENCY

Label(s) :
AFM
 (16/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 02/03/17
Un album classique et classieux digne des sorties les plus cultes du heavy metal des années 80...
Comme je l’écrivais il y a peu, l’année 2017 sera dédiée au heavy metal. Après deux grosses sorties dans le genre en ce début de millésime, à savoir le Restless And Live d’ACCEPT et le Healed By Metal de GRAVE DIGGER, c’est au tour des polonais de CRYSTAL VIPER de mettre au jour leur nouveau méfait, le très bon Queen Of The Witches, qui aura quand même mis près de quatre années à émerger des ateliers de la formation slave. Cela dit, même si ce délai est exceptionnellement long pour le quatuor mené d’une main de fer par Marta GABRIEL, chanteuse et guitariste du groupe, il est aisément explicable, et donc pardonnable, par le fait que la vocaliste a dû malheureusement faire face à des ennuis de santé qui l’ont privé quelque temps de l’énergie nécessaire à sa fonction de frontwoman. Priorité fût, logiquement, donné à son rétablissement.

Et cette décision a été judicieuse, puisque Queen Of The Witches est une véritable friandise à laquelle peu de personnes appréciant le heavy metal peuvent rester insensibles. En effet, avec un visuel aussi réussi et plutôt tape-à-l’oeil, réalisé par le seul et unique Andreas MARSCHALL, auteur des plus belles pochettes de BLIND GUARDIAN, DARK MOOR, HAMMERFALL, IN FLAMES ou RUNNING WILD, il y avait fort à parier que l’album serait lui aussi très intéressant musicalement, ce qui est le cas. Il ne pouvait en être autrement. D’autant que CRYSTAL VIPER est revenu à ses amours thématiques, à savoir les sorcières, comme sur Crimen Expecta. C’est sur cette annonce très directe (The Witch Is Back), tant sur le plan textuel que sonique, que s’ouvre ce sixième opus.

Ce qui fait réellement plaisir à voir ici est la fougue retrouvée par Marta et ses compagnons qui nous délivrent ici une performance plus enjouée que sur le mollasson Possession, où les pains étaient nombreux. Contrairement à son prédécesseur, Queen Of The Witches est beaucoup plus inspiré et puissant. Comme toujours il est possible de ressentir les influences des natifs de Silésie, telles que IRON MAIDEN, JUDAS PRIEST ou ACCEPT, mais cela est beaucoup moins flagrant que par le passé. La formation a réussi à transcender cela par une empreinte plus personnelle, même si, ponctuellement, la voix de Marta ressemble à s’y méprendre à celle de Liv SIN (ex-SISTER SIN) et à celle de Doro PESCH (ex-WARLOCK). Ce petit détail n’enlève rien au plaisir que l’on ressent à l’écoute des dix titres qui constituent ce petit bijou de heavy metal est-européen, dont la qualité est bien présente, malgré l’origine géographique et la culture catholique de cet état voisin de l’Allemagne, qui est avec l’Angleterre l’un des deux berceaux du heavy metal.

Le contenu de cette rondelle est assez varié, bien que les quatre musiciens ont préféré se concentrer sur des titres enlevés (The Witch Is Back, I Fear No Evil, Flames And Blood, Do Or Die) tout en calmant le jeu ponctuellement (Trapped Behind, We Will Make It Last Forever) pour repartir de plus belle dans la nervosité et la puissance (Burn My Fire Burn, Rise Of The Witch Queen) avant de s’attaquer à l’un des tubes du monument de la NWOBHM qu’est GRIM REAPER (See You In Hell). Cet enregistrement est, donc, un parfait équilibre entre ambiances, dynamisme et musicalité.

CRYSTAL VIPER s’est littéralement défoncé pour nous proposer un album classique et classieux digne des sorties les plus cultes du heavy metal des années 80. A l’écoute de ce Queen Of The Witches pêchu, on a la sensation de se retrouver à l’époque des Iron Maiden, Fear No Evil ou Holy Diver tant certaines mélodies peuvent faire penser aux brûlots que furent Prowler, Lord Of Darkness (Your Living Hell) ou bien Rapid Fire. Grâce au talent de composition de madame GABRIEL et à une production en béton armé, œuvre de son mari, ainsi qu’au soutien technique d’Andy WAVE à la guitare lead, de Blaze J. GRYGIEL à la basse et de Tomek « Golem » DANCSZAK à la batterie, Queen Of The Witches se révéle être une belle surprise en ce début 2017. Que l’on n’attendait plus de la part du quatuor polonais. Cerise sur le gâteau, La Vipère de Crystal nous a fait l’honneur d’avoir reçu les visites de Ross THE BOSS (ex-MANOWAR), Mantas (VENOM) et Steve BETTNEY (SARACEN), respectivement à la guitare sur Do Or Die et Flames And Blood, ainsi qu’au chant sur We Will Make It Last Forever. Autant dire que Marta et ses collègues ont mis les petits plats dans les grands pour un retour remarqué et remarquable. Même s’il ne fait aucun doute que CRYSTAL VIPER, malgré ses énormes qualités, restera toujours dans l’ombre de ses aînés. Et ce n’est pas faute de tout tenter pour se faire ne serait-ce qu’une toute petite place parmi les challengers du genre. Cependant, avec ce coming-back inespéré, CRYSTAL VIPER va peut-être, et je l’espère sincèrement, renverser la vapeur et prouver, si besoin était encore de le faire, qu’il n’est pas là pour faire de la figuration. La Reine des Sorcières est de retour et bien parée à transformer en crapauds tou(te)s celles/ceulles/ceux qui affirmeront le contraire ou l’empêcheront de célébrer un Sabbath Noir qui a trop longtemps été repoussé. Préparez balais et chaudrons, Marta arrive...et ça va cramer sévère dans les chaumières !

Line-up :

Marta GABRIEL (chant, guitare rythmique, piano)
Andy WAVE (guitares lead & acoustique)
Blaze J. GRYGIEL (basse)
Tomek « Golem » DANCSZAK (batterie & percussions)

Guests :

Ross THE BOSS (guitare sur Do Or Die)
Mantas (solo de guitare sur Flames And Blood)
Steve BETTNEY (chant en duo avec Marta sur We Will Make It Last Forever)

Equipe technique :

Bart GABRIEL (production, mixage, mastering)
Andreas MARSCHALL (artwork)

Crédits :

Marta GABRIEL (textes et musique)

Tracklist :

1) The Witch Is Back
2) I Fear No Evil
3) When The Sun Goes Down
4) Trapped Behind
5) Do Or Die
6) Burn My Fire Burn
7) Flames And Blood
8) We Will Make It Last Forever
9) Rise Of The Witch Queen
10) See You In Hell (Cover de GRIM REAPER) [Bonus Track de la version CD]
11) Long Live The Loud (Cover d’EXCITER) [Bonus Track de la version vinyle]

Discographie :

The Curse Of Crystal Viper (2007)
Metal Nation (2009)
Defenders Of The Magic Circle : Live In Germany (2010) [Live]
Legends (2010)
Crimen Excepta (2012)
Possession (2013)
Queen Of The Witches (2017)

Date de sortie :

Vendredi 17 Février 2017

The Witch Is Back : cliquez ici

When The Sun Goes Down : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FOREWORD
Blind fate
HELLOWEEN
My god-given right
CRYSTAL TEARS
Choirs of immortal
SKULL FIST
No false metal
CONQUEST OF STEEL
Of fire & steel
Chroniques du même auteur
MOON LAND
Moonland
BEHEMOTH
The satanist
EQUINOX
The cry of gaïa
LANCER
Second storm
SENTINHELL
The advent of shadows
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente