Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ANCARA - Garden of chains

Style : Metal
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
AncarA FACEBOOK
AncarA WEBSITE
AncarA FACEBOOK

Label(s) :
Concorde Music Company
 (18/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 15/03/17
Du bel ouvrage !
Je découvre AncarA, formation finnoise, avec cet excellent album Garden Of Chains.
Je vais me contenter de vous parler de cet album, sorti le 07 Mars de cette année 2017 car évoquer l'histoire du groupe relève de la gageure…
Difficile de recouper les différentes informations glanées sur le net…
Le facebook du groupe indique une création en 1996 à Helsinki.
Cet album, enregistré en Finlande et à Los Angeles, USA, est une sorte de patchwork de différentes influences…
Les noms des groupes qui m'ont traversé l'esprit sont : SHINEDOWN, POP EVIL, SEETHER, NOTHING MORE, PLACEBO (le chant sur Garden Of Chains), KINGDOM COME (flagrant et uniquement sur l'introduction de Feeding The Fire, période Twilight Cruiser des allemands), DEPECHE MODE (The Warmth, Better Man), PARADISE LOST, période One Second. (The End (Easier Than Love) et quelques ambiances de-ci de-là).
La dominante reste sur une sorte de Métal Moderne américain mais des traces de Hard-Rock traînent encore ici ou là dans la musique du groupe. (la guitare en introduction sur Garden Of Chains).
De là à dire que cet album manque d'unité est un pas que je franchis allègrement.
En revanche, hormis les deux titres typés DEPECHE MODE qui font un peu figure d'OVNI et m'enchantent moins, le reste de l'album, très mélodique m'embarque bien.
C'est sur le style Métal Moderne américain que le groupe s'est le plus orienté. (Wake Up, Changes Come, Ending Mode, Child Of The Sun, Perfect Enemy, Incomplete tous taillés pour les radios américaines).
La production soignée de Jimmy WESTERLUND et Erno LAITINEN offre un rendu impeccable.
L'utilisation de claviers enveloppe certains titres d'une certaine mélancolie pouvant ramener sur les terres de EVERGREY (Garden Of Chains, The End (Easier Than Love)).
Une mention spéciale dans cette chronique pour le chanteur Sammy SALMINEN qui chante divinement bien et maîtrise parfaitement sa voix au superbe timbre vocale.
Du bel ouvrage !

AncarA 2017 :

Sammy SALMINEN : Chant,
Juha “Juice” WAHlSTEN : Guitare et Choeurs,
Toni LAROMA : Guitare,
Toni HINTIKKA : Basse,
Rale TIIAINEN : Batterie.

The End (Easier Than Love) : cliquez ici

Ending Mode : cliquez ici




COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SKYSHIFT
No ground below
RAGE AGAINST THE MACHINE
Rage against the machine
MAD ARCHITECT
Journey to madness
AVATAR
Hail the apoclypse
DIGITAL NOVA
Orphelins
Chroniques du même auteur
PATHORSAY
Sunsless sky
RITCHIE BLACKMORE'S RAINBOW
Stranger in us all
TEN
Stormwarning
FOREVER SLAVE
Tales for bad girls
HEARTPLAY
When the deadends meet
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente