Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SEASON OF ARROWS - Give it to the mountain

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
SEASON OF ARROWS FACEBOOK

Label(s) :
Argonauta
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 08/04/17
Doom spectral et bien plus
Nashville, Tennessee, est assurément davantage connue comme l'épicentre de l'industrie de la Country Music. Pourtant, c'est bel et bien dans cet écosystème a priori défavorable que SEASON OF ARROWS s'est formé et s'est développé. Or, il s'agit d'une formation qui pratique un Doom Métal mâtiné de sonorités Sludge et d'autres composantes sur lesquelles nous reviendront. Le groupe avait déjà publié un premier album sans titre en 2014 (chez The Path Less Traveled records). Après une péripétie contractuelle (ce nouvel album aurait dû paraître fin 2016 chez Static Tension recordings), Give It To The Mountain nous arrive finalement par le truchement de l'excellente maison italienne Argonauta.

Bien plus qu'un simple sectateur du Doom Métal, SEASON OF ARROWS est avant tout un héritier de BLACK SABBATH (période années 70) avec un goût prononcé pour les riffs goudronneux (qui recevraient sans problème l'onction du maître IOMMI ), un jeu de basse volubile et plein de relief, un batteur qui joue à la fois la lourdeur et la mobilité, des structures agencées autour de plusieurs séquences successives. A ce jeu combinant lourdeur et dynamisme, agression et ambiance, SEASON OF ARROWS fait d'ores et déjà preuve d'une maîtrise et d'un savoir-faire plus que probants. D'autant plus que la présence de deux guitaristes permet des combinaisons plus riches qu'à l'accoutumée.

Mais s'il n'y avait en jeu qu'une aptitude à resservir les recettes du Heavy Métal originel des années 70, nous serions obligés de ranger SEASON OF ARROWS dans la catégorie des groupes méritants, sans plus. Or, le groupe possède plusieurs flèches dans son carquois et les décoche avec tout autant de maestria que la flèche Heavy-Doom.

En premier lieu, le chant féminin apporte une dimension émotionnelle toute particulière. Claires, d'un registre médium, servies par un phrasé très articulé, les lignes vocales de Stormie WAKEFIELD adoptent deux postures tout à fait complémentaires. Elles sont majoritairement immergées dans le magma instrumental, intense et épais, avec un rendu aussi puissant que spectral. Mais par moments, le chant revient au premier plan et se fait plus distinct, plus profond, plus vivant, plus grave. La biographie fait allusion à Grace SLICK du groupe de Rock psychédélique de la fin des 60's JEFFERSON AIRPLANE. Sans être totalement fausse, cette référence élogieuse paraît un peu rapide, les effets produits par la voix de SEASON OF ARROWS s'avérant nettement plus inquiétants et compatibles avec des consonances Métal. Cela dit, sur un morceau brumeux et chamanique comme The Bridge, il est indéniable que la voix concourt à produire un effet global lourdement psychédélique.

Autre piste, sur des compositions aussi lourdes et menaçantes que New Sorcery et Deep Graves, le groupe injecte ostensiblement du Post Métal et de la crasse Sludge, avec une réussite incontestable. Au contraire, sur tout ou partie de compositions comme Autumn Wings et Bellow, SEASON OF ARROWS sait se délester de ses oripeaux Métal afin d'éclaircir l'horizon et laissant respirer son spectre sonore. Ainsi, Bellow débute par une nappe d'orgue, bientôt diaprée de notes de guitares électriques tremblantes, puis par des guitares acoustiques. Autumn Wings (titre le plus long, culminant au-delà des 7'30) début en mode "codéiné", avant de s'épaissir, l'alternance entre douceur vénéneuse et épaisseur hypnotique formant un long chemin sinueux proprement addictif. Dans ces parties plus tempérées mais tout aussi puissantes, SEASON OF ARROWS révèle des accointances iconoclastes avec l'Americana la plus sombre ainsi qu'avec l'Alt Country et ne déparerait pas au côté de Jesse SYKES. On pense également par moments au génial groupe de Rock psychédélique BLACK MOUNTAIN.

En somme, SEASON OF ARROWS plonge profondément ses racines dans le Heavy Metal des années 70 mais n'oublie ni de faire des pas de côté vers d'autres styles, ni d'intégrer une puissance tir tout à fait contemporaine. Avec un résultat complètement addictif.

Écoutez The Bridge : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DARKEST ERA
The journey through damnation
HUGGER FACE
Morse of beyrouth
INTERITUS DEI
In motion...
IRON MAN
South of the earth
SKRAECKOEDLAN
Äppelträdet
Chroniques du même auteur
SAPATA
Satanibator
EPHEDRA
Can'-ka no rey
KARNYA
Coverin' thoughts
GOV'T MULE
The tel-star sessions
CROWNED IN EARTH
Metempsychosis
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente