Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ANTIGONE PROJECT - Stellar machine

Style : Metal
Support :  CD promo - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 65minute(s)

Site(s) Internet : 
ANTIGONE PROJECT FACEBOOK

Label(s) :
Dooweet Agency
Lazy Freddy Records
 (18/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 14/05/17
Lumineux voyage interstellaire.
Pour son 3ème ouvrage, sous l’entité ANTIGONE PROJECT, Frédéric BENMUSSA, généreux et virtuose musicien auteur, compositeur, producteur, chanteur, guitariste, claviériste… invite son auditoire à un lumineux voyage interstellaire, à une lointaine odyssée intergalactique. Il est de nouveau accompagné par Frédéric MONACO (batterie) et Emmanuel VENTRE (basse). Stellar Machine, premier album richement autoproduit, fait suite à 2 précédents EPs : le noir Antigone Project en 2014 (cliquez ici) et le blanc From its Room en 2015 (cliquez ici).

Les 10 nouvelles compositions de Stellar Machine (la 10ème et dernière, Sun’ N’ Rain, présentée comme une « démo » datant de 2001, fait finalement partie intégrante du voyage) foulent les traces astrales laisser en suspens dans l’infini céleste par l’EP From Its Room : une mosaïque de multiples sons électro., des années new wave 80’s aux machines actuelles, où s’agencent une multiplicité de styles, façonnés autour d’un rock, qu’il soit pop, progressif, space rock, metal, indus… (de MUSE, RADIOHEAD, DEPECHE MODE à TOOL, Devin TOWNSEND, PINK FLOYD…, mais aussi l’univers de Xavier BOSCHER et ses nombreuses réalisations, principalement NEBULEYES). Quitte à me répéter (m’autoplagier en fait), la musique de cet artiste est une exploration progressive, faite d’une approche « intellectuelle » de sa conception, d’une écriture chamarrée, un brin expérimentale… elle est savamment mise en orbite par une kinésie audacieuse et intuitive, évoluant dans un univers musical profondément personnel. ANTIGONE PROJECT jongle avec cette richesse créatrice, technique mais accessible, papillonne d’une atmosphère virile à une ambiance éthérée, tout en gardant la mainmise sur le déroulement, le développement de la composition.

Poison ouvre l’album par une longue intro. électro, puis se charge en énergie avec l’entrée des guitares et de la rythmique en un ballet metal plus ou moins progressif, sur fond d’électro. toujours. Le chant est clair, expressif. Cette composition donne idéalement le ton de ce que la suite réserve. Schizopolis (cliquez ici), mélodique, parsème son metal de courts clins d’œil funky / new wave 80’s (à l’ambiance du hit Self Control de Laura BRANIGAN !). Le chant clair, par son maniérisme, peut se rapprocher de M. BELLAMY de MUSE. III (cliquez ici), avec son chant planant et son atmosphère éthérée s’agace avec l’arrivée des guitares. Mantra Nebulae (cliquez ici), cloîtré dans son espace sonore metal indus saturé, saisit par ses pulsations syncopées électro. et son chant de nouveau expressif. Autres clins d’œil à MUSE avec Raphe Nuclei, avant d’aborder le contrasté The Black Widow (proposé sur le second EP) et son rock électro. aux inclusions hardcore metal progressif. Ces 6 compositions, plus ou moins rapidement assimilables, sollicitent une certaine concentration d’écoute et une bonne dose de curiosité. Chahutées par un esprit… avant-gardiste, une animation… empirique, elles forment, à mes oreilles, une première étape dans cet univers sidéral.
Car la suite du voyage est, de nouveau à mon ressenti, plus accessible, plus pondéré et aéré. L’ensemble s’ouvre à une ample fluidité. Sans toutefois être « simplistes », les mélodies sont magnifiques, directes, immédiates, avec l’hypnotique metal électro. Pretty Pain, le rock électro. pulsé, aux atours de DEPECHE MODE de Cardio-Machine. Stellar Machine conclut cette excursion céleste avec une longue fresque sereine (12 minutes) dans une ambiance space rock électro. progressif psychédélique, emmenée par des guitares claires et des sons de claviers 70’s (PINK FLOYD n’est pas loin…). Arrivé à bon port, une voix féminine nous remercie avec délicatesse d’avoir choisi ANTIGONE PROJECT pour ce voyage intergalactique.
Et comme déjà évoqué plus haut, l’album se termine avec une composition « démo » de 2001, Sun’ N’ Rain (cliquez ici). Son rock électro. new wave mélodique se drape souverainement d’arrangements et de sons d’instruments à vent. Excellent !

Certes exigeantes, voire parfois complexes, techniques mais jamais inabordables, toujours ouvertes sur des mélodies accessibles et accomplies, les 10 compositions de Stellar Machine sont soudées les unes aux autres. Et s’écoutent dans l’ordre déterminé par son auteur et son projet ANTIGONE PROJECT, créateur d’une machine à voyager à travers une constellation d’étoiles aussi brillantes les unes que les autres !

Stellar Machine :
01 : Poison – 02 : Schizopolis – 03 : III – 04 : Mantra Nebulae – 05 : Raphe Nuclei – 06 : The Black Widow – 07 : Pretty Pain – 08 : Cardio-Machine – 09 : Stellar Machine – 10 : Sun’ N’ Rain (démo)



COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DARKHAUS
My only shelter
MONO INC
Terlingua
DIABLO SWING ORCHESTRA
Sing along songs for the damned and delirious
ZDRI
Zdri
COMPILATION
Formum fest - 5ème édition
Chroniques du même auteur
FEATHER INC
Tale of a broken soul
ASYLUM PYRE
Natural instinct ?
LORD OF MUSHROOMS
Perspectives
MAD ARTWORK
I still breathe
NEVERDREAM
The circle
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente