Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MIDNITE CITY - Midnite city

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
MIDNITE CITY FACEBOOK

Label(s) :
AOR Heaven
 (16/20)

Auteur : rebel51
Date de publication : 09/10/17
Hard rock 80’s de bonne facture !!!
Ce nouveau groupe anglais MIDNITE CITY a été formé en début d’année par Rob WYLDE (frontman de TIGERTAILZ) puis rejoint par Pete NEWDECK (NEWMAN, BLOOD RED SAINTS, EDEN’S CURSE) à la batterie, 3 titres virent alors le jour afin de dénicher le bon label. Et c’est bien sûr AOR HEAVEN qui remporta la timbale pour sortir ce premier effort, très mélodique, empreint de cette musique hair metal et de cette finesse toute anglaise. Les claviers de Shawn CHARVETTE adoucissent le ton sur Summer Of Your Lives (cliquez ici) après un début tonitruant à la basse ronflante sur We Belong, aux choeurs très présents. C’est un album haut en couleurs très 80’s, admirablement masterisé par Harry HESS.

Effectivement la basse de Josh WILLIAMS fait feu de tout bois sur cet album, une présence constante qui ravira les amateurs mais qui peut lasser à la longue. Si je pense irrémédiablement à BON JOVI, DANGER DANGER ou DEF LEPPARD, la voix nasillarde de Rob WYLDE fait merveille sur Nothing’s Like Losing You et apporte une ambiance plutôt américaine à l’album. Mais le son reste un peu étouffé malgré les efforts des musiciens, cela atténue la portée des mélodies certes bien présentes et rend l’ensemble trop uniforme, même si l’auditeur connaisseur appréciera la débauche d’énergie retenue des titres.

Everything You Meant To Me s’impose en mid-tempo grandiloquent et ravive cette flamme mélancolique que rend si bien la voix de Rob WYLDE : une petite merveille ce titre ! Sur la seconde partie de l’album, le rock percutant des Anglais reprendra le dessus avec notamment Can’t Wait For The Nights, auréolé de ces claviers aériens, il y a de la fraicheur, ou avec One Step Away, malgré je le répète un forme de répétition dans le rythme, ce qui en atténue la portée.

Le constat est donc relativement positif, du bon temps passé avec ce disque tout droit sorti des 80’s, très classique sur le fond, mais très bien interprété, sans surprise non plus mais avec une production un peu brute et peu percutante, agrémenté d’un son relativement lourd et sans relief, ce qui constitue le bémol de ce premier effort. A suivre en tout cas pour ce retour aux sources : intéressant et rafraichissant néanmoins !!!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
PEEP SHOW
Out for blood
BLACK N BLUE
Hell yeah !
AMALGAMA
A las puertas de willoughby
DE LA CRUZ
Street level
WET
One live – in stockholm
Chroniques du même auteur
LOS COBRAS
We live for cars & girls
JIMI ANDERSON GROUP
Longtime comin'
NUBIAN ROSE
Mental revolution
CHANGE OF HEART
Last tiger
SKINTRADE
Scarred for life
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente