Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
XANDRIA - Theater of dimensions

Style : Symphonic Metal
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 74minute(s)

Site(s) Internet : 
XANDRIA WEBSITE
XANDRIA FACEBOOK
XANDRIA YOUTUBE

Label(s) :
Napalm Records
 (16/20)

Auteur : Web-Maestro
Date de publication : 27/11/18
Dianne's last dance
Cela fait bientôt deux ans que je n'ai pas écrit de chronique. Les aléas de la vie sont ainsi... Et bien, je reprends la plume numérique en cette fin 2018. La musique, et le métal en particulier, est une excellente thérapie quand tout va mal.
Bonne lecture de ma 70ème chronique :-)

Toujours plus haut, toujours plus fort, XANDRIA est de retour avec ce nouveau brûlot. Ce septième album place la barre encore plus haut, en se hissant jusqu'à la 17ème place dans les charts allemands, qui est le meilleur classement de l'histoire du groupe.

L'album commence comme une charge épique avec l'intro symphonique de Where The Heart Is Home, un titre aux accents d'EPICA "body-buildé". La première chose qui frappe l'auditeur équipé d'une bonne sono, c'est le son de l'album : parfaitement mixé avec un ajustage sonore précis au micron près, de la "Deutsche Qualität" en quelque sorte. Ou devrais-je dire de la "Dutch Quality", car cet album est produit par le sorcier du son Néerlandais Joost VAN DEN BROEK, qui a produit entre autres AYREON, EPICA, POWERWOLF, ou encore REVAMP (l'ancien ? groupe de Floor JANSEN, l'actuelle chanteuse de NIGHTWISH). C'est peu dire que ce monsieur s'y connaît en rock symphonique !
Le déluge sonore se poursuit avec Death To The Holy, avec son petit côté celtique.
Puis, c'est le calme avec Forsaken Love, une petite ballade qui envoie quand même du bois. Pour moi, c'est le morceau le moins bon de l'album. Je trouve que cette chanson fait trop Eurovision.
C'est au tour du premier extrait vidéo de l'opus : Call Of Destiny (cliquez ici pour la vidéo), à la fois puissant, épique et symphonique.
Dans la même veine, We Are Murderers (We All) se laisse écouter et imprime directement au fer rouge son refrain dans les oreilles.
Le calme revient de nouveau avec Dark Night Of The Soul, un titre très aérien joué au piano accompagné de la voix remplie d'émotions de Dianne VAN GIESBERGEN, sur lequel se greffe progressivement les autres instruments. Et ce solo de guitare, qu'est-ce qu'il est beau ! Ça, c'est de la ballade métal !
L'album se poursuit avec When The Walls Came Down (Heartache Was Born) et sa rythmique de cheval au galop.
Ship Of Doom (cliquez ici pour la vidéo) est une de mes chansons préférée de cet album, avec son mélange subtil de métal symphonique et d'opéra que XANDRIA maîtrise à la perfection.
L'instrumental Céilí me donne envie d'aller danser autour de la table de mon salon. Excusez-moi, je reviens tout de suite. Poursuivons cette chronique en tapant la mesure avec le pied.
Song For Sorrow And Woe a un petit côté NIGHTWISH qui n'est pas désagréable.
Burn Me est un duo avec le chanteur Zaher ZORGATI (MYRATH) et s'écoute gentiment. Pas de quoi casser trois pattes à un canard toutefois. C'est pour moi le deuxième titre que j'aime le moins.
Queen Of Hearts Reborn (cliquez ici pour la vidéo), avec ces petits accents d'EPICA, se laisse écouter tranquillement, avec ses moments calmes et moins calmes.
L'album se termine avec le titre éponyme, avec un peu plus de 14 minutes au compteur. Certain(e)s auditeurs(trices) compareront ce titre avec celui d'un autre groupe de métal symphonique (je ne vous dirai pas lequel, à vous de deviner), avec plusieurs scènes sonores et donc plusieurs ambiances ponctuant l'ensemble. Toute ressemblance avec un univers musical déjà connu n'est que pure coïncidence, ce n'est ni de la copie, ni du plagiat, tout au plus une des nombreuses influences du groupe. À vous de vous faire une opinion.

Pour résumer, Theater Of Dimensions est un album pêchu, agréable à écouter et avec une production chirurgicale. Les compos se suivent et ne se ressemblent pas. XANDRIA continue tranquillement mais sûrement son ascension vers les sommets.
La mauvaise nouvelle, c'est que la chanteuse Dianne VAN GIESBERGEN ne fait plus partie du groupe depuis septembre 2017. C'est vraiment dommage car elle apportait beaucoup, à mon humble avis, à XANDRIA. Elle est remplacée depuis (à titre provisoire ?) par Aeva MAURELLE (AEVERIUM) pour les concerts. Une nouvelle ère risque donc de s'ouvrir pour le groupe. Un petit extrait avec celle qui est désormais la 6ème chanteuse du groupe : XANDRIA Featuring Aeva MAURELLE (cliquez ici pour la vidéo).

Tracklist :
1 - Where The Heart Is Home
2 - Death To The Holy
3 - Forsaken Love
4 - Call Of Destiny
5 - We Are Murderers (We All)
6 - Dark Night Of The Soul
7 - When The Walls Came Down (Heartache Was Born)
8 - Ship Of Doom
9 - Céilí
10 - Song Fo Sorrow And Woe
11 - Burn Me
12 - Queen Of Hearts Reborn
13 - A Theater Of Dimensions
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Laudrome26 Le mardi 27 novembre 2018

Ville : Romans sur Isére
Bon retour et belle chro !!
Rémifm Le mardi 27 novembre 2018

Ville : Chambéry
Pour un retour, c'est un retour gagnant ! Belle chronique Maestro !
Alain Le mardi 27 novembre 2018
Welcome back, maestro !
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
QANTICE
The cosmocinesy
CARDIANT
Verge
THERION
Les fleurs du mal
SYMPHONITY
Voice from the silence
SYMAKYA
Majestic 12: open files
Chroniques du même auteur
DROPKICK MURPHYS
Signed and sealed in blood
SAGA
Worlds apart
TOUCHSTONE
Mad hatters
MATT SKIBA AND THE SEKRETS
Babylon
LED ZEPPELIN
Celebration day
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente