Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MIKE LEPOND'S SILENT ASSASSINS - Pawn and prophecy

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 59minute(s)

Site(s) Internet : 
Mike LEPOND'S SILENT ASSASSINS FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 02/02/18
Très bel assassinat
Même si son port d'attache principal demeure SYMPHONY X, le bassiste Mike LEPOND a lancé en 2014 son propre projet, lui qui a pratiqué son art au sein d'une multitude de formations. Comme sur le premier album, le complice principal du bassiste demeure le chanteur Alan TECCHIO, ce qui, en ce qui me concerne, est une grande et bonne nouvelle, tant j'ai adoré ses prestations passées au service de HADES, WATCHTOWER (ce chef d’œuvre de Thrash technique que demeure Control And Resistance) et NON-FICTION. Par contre, il y a quelques changements quant au reste des collaborateurs. Sur le premier opus, Michael ROMEO et Mike CHLASCIAK se partageaient les guitares solo ; sur Pawn And Prophecy, le second a cédé la place aux moins connus (mais tout aussi véloces et ébouriffants !) Lance BARNEWOLD et Rod RIVERA, Michael ROMEO ne pratiquant son instrument de prédilection que sur le titre éponyme et se concentrant sur les claviers et la programmation de la batterie.

Arrêtons-nous sur ce dernier détail. Oui, la batterie est ici programmée mais le résultat sonne de manière très crédible, la frappe sèche collant littéralement aux lignes de basse forcément très techniques du maestro. Là où SYMPHONY X a un peu (trop) tendance à densifier ses productions et à créer un mur du son, Mike LEPOND a su créer un son certes puissant mais qui laisse respirer chaque détail. De ce fait, il peut mettre en avant ses lignes de basse rapides, techniques, claquantes, sans écraser les riffs (qu'il a lui-même enregistré). A l'instar de Cliff BURTON et Joey DeMAIO, quand il a besoin d'espace pour s'exprimer seul, il se réserve légitimement des moments où son jeu fluide, racé mais agressif fait merveille, en l'occurrence l'introduction de I AmThe Bull et la première partie de Pawn And Prophecy.

Autre performance de haut vol, le chant de Alan TECCHIO : le bonhomme n'a rien perdu de ses capacités en termes d'expressivité, de dramaturgie, de puissance, de versatilité (ces fameuses montées dans les aigus !!!). Ce type peut tour à tour rivaliser avec Rob HALFORD, Eric ADAMS et King Diamond dans la même minute, parfaitement à l'aise dans les registres médium et hauts perchés, avec cette patine rauque qui densifie le rendu. Chapeau bas.

Outre la qualité du son et de l'interprétation, la qualité majeure de Pawn And Prophecy réside dans la qualité et dans la variété de ses compositions. Cette formation semble à l'aise dans tous les registres. Par exemple, l'album s'ouvre en trombe avec Masters Of The Hall, un pur exercice de Power Metal, véloce et fédérateur, registre que l'on retrouve avec Avengers Of Eden. Aucun problème non plus sur les titres à la JUDAS PRIEST : le mid-tempo Black Legend ou les plus enlevés Hordes Of Fire et Antichrist. Le groupe se fait plus rampant et lourd sur I Am The Bull. The Mulberry Tree fait appel au folklore, avec guitare acoustique, percussions, flûte et cornemuse, pour un résultat dansant irrésistible. S'il n'y avait que ces morceaux, l'album serait déjà une réussite.

Seulement, Mike LEPOND a décidé de s'adonner au Prog Metal avec le colossal titre éponyme, soit 22 minutes reprenant la trame tragique du MacBeth de SHAKESPEARE. Cette copieuse pièce a été découpé en onze parties, certes enchaînées mais dotées d'identité propres et contrastées : basse solo, Folk celtique, Power Metal, passages plus éthérés et lyriques, plages solennelles et épiques, et même un passage Boogie mid-tempo avec chœurs doo-wop !!! Cette multiplicité d'ambiances tourmentées correspond bien à la trame dramatique créée par le dramaturge anglais : le régicide Macbeth et son épouse sont fatalement tourmentés par leurs forfaits. Afin de rendre plus pleinement compte de cette théâtralité, pas moins de quatre chanteuses invitées interviennent à tour de rôle. Le pari d'un tel morceau était a priori risqué mais s'avère gagnant grâce à une parfaite maîtrise de chaque partie et à la mise en place irréprochable de l'ensemble.

Vous l'aurez compris, on tient avec Pawn And Prophecy un des premiers albums forts de la jeune année 2018, qui plus est susceptible d'intéresser un public dépassant nettement le cercle du Prog Metal. Une bonne claque et un vrai succès personnel pour Mike LEPOND (dont on espère qu'il n'a pas été conseillé par les trois sorcières fatidiques pour le sire Macbeth !).

Vidéos de Avengers Of Eden cliquez ici et de Hordes Of Fire cliquez ici.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RAVAGE
Return of the spectral rider
IRON MAIDEN
Iron maiden
ARES
About metal
DIO
At donington uk : live 1983 & 1987
HEAVENLY
Carpe diem
Chroniques du même auteur
THE QUILL
Born from fire
WITCHWOOD
Litanies from the woods
CARDIAC
Sangrar hasta lograrlo
ALTAR OF OBLIVION
Grand gesture of defiance
IRON FATE
Cast in iron
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente