Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LORDS OF BLACK - Icons of the new days

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 73minute(s)

Site(s) Internet : 
LORDS OF BLACK FACEBOOK
LORDS OF BLACK WEBSITE

Label(s) :
Frontiers Records
 (20/20)

Auteur : rebel51
Date de publication : 10/05/18
Du heavy de feu : magnifique et intemporel !!!
Le groupe espagnol LORDS OF BLACK emmené par le talentueux vocaliste Ronnie ROMERO (THE FERRYMEN, CORELEONI), qui officie en tant que chanteur officiel de RAINBOW et dont l’aura grandit de jour en jour, sort son 3ème album, Icons Of The New Days. Après l’éponyme Lords Of Black en 2014 et II en 2016, le groupe de Tony HERNANDO (ex-SARATOGA) à la guitare avait vraiment marqué les esprits de façon indélébile dans un style heavy mélodique de 1er choix. Le succès grandissant du groupe constitué de plus par le batteur phénoménal qu’est Andy C. (ex-SARATOGA aussi) est tout d’abord dû à METAL HAMMER ESPAGNE qui a élu leur 1er effort meilleur album de metal en 2014. Le 2ème album enfonce le clou, avec des titres puissants, co-produit par Roland GRAPOW et signé chez FRONTIERS RECORDS, il assure au groupe une distribution conséquente.

On ne change pas une équipe performante, aussi pour ce 3ème effort, on retrouve Tony HERNANDO et Roland GRAPOW à la production, mais un nouveau bassiste, Dani CRIADO, remplace Victor DURAN. Et le choc heavy mélodique est à son comble d’entrée avec un World Gone Mad (cliquez ici), lourd, compact, rythmé par une batterie infernale, où vient ensuite se poser la voix extraordinaire de Ronnie ROMERO. Son feeling incessant me flanque des frissons incontrôlables : un pur bonheur déjà et l’envie d’aller encore plus loin dans ces sensations de bien-être stimulées sans cesse par ces musiciens au top de leur art. Les guitares acerbes de Tony HERNANDO scintillent aussi de mille feux : quel panache ! Vient ensuite le terrifiant Icons Of The New Days (cliquez ici), absolument dévastateur, très rythmé et très mélodique qui enflamme déjà cet album : absolument explosif !

Ce qui caractérise énormément cet album, c’est sa qualité de composition et le gros son, allié à une production claire et puissante. C’est net, heavy, divin et chaque titre distille des riffs de haut niveau, rehaussés par des chœurs sublimes, la rythmique est d’enfer et les amoureux du style comme votre serviteur seront à genoux devant ce déluge incessant comme sur When A Hero Takes A Fall, pour n’en citer qu’un. Impossible d’expliquer cette tempête musicale constante que les musiciens font souffler sur ce Icons Of The New Days, les titres défilent avec cette hargne, cet esprit heavy sans cesse renouvelé et bien sûr le sieur Ronnie ROMERO éclabousse de sa classe vocale ce torrent mélodique éclatant comme sur Forevermore, très poignant et d’une puissance incontestable.

The Way I’ll Remember, aux guitares très proches d’un MALMSTEEN et au final à la guitare acoustique très espagnole, Fallin’ au rythme lourd et à la mélopée lancinante, sont autant de joyaux remarquablement placés et distillés avec un art consommé de ce heavy metal jouissif et détonnant ! Mais ces musiciens d’exception sont capables de douceur et d’énergie retenue comme sur King’s Reborn où la voix sublime de Ronnie ROMERO vient encore à point nommé vous emporter dans ses émotions, sans trop en faire en plus. C’est juste et approprié, il laisse les guitares s’exprimer de façon judicieuse, pour repartir ensuite de plus belle, encore un titre magnifique !

Et ce n’est pas fini car l’explosion heavy est encore plus éclatante sur Long Way To Go, autre titre magique, absolument fou, un régal permanent, distillé avec force et foi par ce groupe flamboyant. La fin de ce Icons Of The News Days continuera à m’enflammer avec The Edge Of Darkness, Wait No Prayers For The Dying ou All I Have Left, hallucinant, qui dure plus de 11 minutes pour un plaisir décuplé, sans aucun temps mort et avec un solo de guitare époustouflant. Que rajouter à cette avalanche de titres tous aussi merveilleux les uns que les autres ? Un album en tout point féerique, dantesque, qui promet énormément et qui empêche l’auditeur de rester de marbre.

Ces musiciens-là frappent très fort et mettent le heavy mélodique à un niveau incroyable avec ce disque exaltant, appelé à devenir une vraie référence et une vraie sensation : absolument GÉANT !!!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
rebel51 Le jeudi 10 mai 2018

Ville : Barran
De plus pour les puristes (comme moi) le digipack contient un CD bonus de 6 titres : Innuendo (QUEEN cover), Only (ANTHRAX cover), Tears Of The Dragon (Bruce DICKINSON cover), Edge Of The Blade (JOURNEY cover), The Maker And The Storm et When Nothing Was Wrong, ces 2 derniers issus des sessions de l'album précédent. Et le chant de Ronnie ROMERO sur ce bonus CD est monstrueux, ce mec est LE chanteur de heavy actuel !
Laudrome26 Le jeudi 10 mai 2018

Ville : Romans sur Isére
Superbe chro ! Allez un achat en plus !!!!
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MYSTERY BLUE
Hell & fury
GAMMA RAY
Master of confusion
SANCTUAIRE
Un autre enfer...
ZARPA
Las puertas del tiempo
NIGHTMARE
One night of insurrection
Chroniques du même auteur
HARTMANN
Hands on the wheel
FEATHERSTONE
Northern rumble
DANGER
Danger
SHAMELESS
Filthy 7
MISS BEHAVIOUR
Last woman standing
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente