Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MANACLE - No fear to persevere...

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 28minute(s)

Site(s) Internet : 
MANACLE FACEBOOK

Label(s) :
No Remorse
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 11/05/18
Heavy metal 80's plus vrai que nature
Après trois démos, les Canadiens de MANACLE livre un premier album comportant six compositions qui font partie intégrante de son répertoire depuis des années. Inutile de que le groupe a eu le temps d'affûter tant l'écriture que les arrangements et l'interprétation. Autant l'annoncer d'emblée, l'écoute de cet album expose l'auditeur à un choc spatio-temporel qui le ramène en 1984-1985, époque bénie qui vit QUEENSRYCHE publier son fringant EP quatre titres, SAVAGE GRACE Master Of Disguise, OMEN Battle Cry, AGENT STEEL Skeptics Apocalypse... Bref, une époque qui vit des dizaines de formations prendre à leur compte le Heavy Metal de JUDAS PRIEST et IRON MAIDEN et lui insuffler une bonne dose de vitesse.

Dans le cas présent, on savoure la basse tendue de Shawn VINCENT, le jeu de batterie très dense et trépidant de Miguel NEGRON, les riffs nerveux, les passages harmonisés et les solos étincelants de Inti PAREDES. Les trois instrumentistes alimentent à la perfection des compositions racées, intenses, généreusement pourvues en passages rapides.
Mais si les bases instrumentales sont indispensables, restait à trouver un chanteur au registre adéquat. Combien d'albums de Speed et Power Metal des années 80 furent-ils ruinés par des vocalistes pour le moins irritants ?! Heureusement, MANACLE a dégotté une perle rare en la personne de Kevin PEREIRA. Le bonhomme parvient à chanter avec puissance et justesse, dans un registre haut perché qui ravira les fans de Michael KISKE (aux grandes heures de HELLOWEEN), Geoff TATE (au tout début de QUEENSRYCHE), Mike SMITH (SAVAGE GRACE). Excusez du peu !

Par ailleurs, No Fear To Persevere évite un écueil qui a ruiné pas mal d'albums des années 80 : la production ultra-sèche et le mixage faiblard. Dans le cas présent, le son est clair, dynamique et équilibré. En fait, No Fear To Persevere n'a que deux défauts : son ignoble pochette et sa trop brève durée. Rien qui devrait rebuter les nouvelles hordes de fans vêtus de leurs vestes à patches !

Vidéo de Journey's End cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SKULLVIEW
Metalkill the world
TOWER OF STONE
The tale of enchantia
ANCARA
Beyond the dark
HOLYHELL
Holyhell
AMBUSH
Desecrator
Chroniques du même auteur
THE DEVIL'S BLOOD
Iii tabula rasa or death and the seven pillars
LEIF EDLING
Songs of torment, songs of joy
DEATH DEALER
War master
SOLITUDE AETURNUS
In times of solitude
BUFFALO
Dead forever...
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente