Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DEATH WHEELERS - I tread on your grave

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 36minute(s)

Site(s) Internet : 
DEATH WHEELERS BANDCAMP
DEATH WHEELERS FACEBOOK

Label(s) :
RidingEasy
 (14/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 28/05/18
Juste de bruit des moteurs et des instruments
Après s'être exercés sur des formats courts, les quatre Québécois de DEATH WHEELERS déboulent avec un premier album entièrement instrumental et totalement dédié aux films de série B ou Z consacrés aux méfaits des motards, sous-genre qui connut son heure de gloire dans les années 60 et 70. Inutile de se lancer dans de grands discours pour affirmer que le Stoner des DEATH WHEELERS sonne comme une bande-son apocalyptique d'un de ces films.

La propension à aligner des rythmiques épaisses, avec des lignes de basse sévères comme des poutres métalliques, permet de rapprocher le groupe du Stoner, dans son versant le plus énergique. Pour autant, il est indéniable que le groupe s'est aussi pas mal documenté du côté du Hard Rock et du Rock le plus sauvage des années 60 et 70 : STEPPENWOLF, BLUE CHEER, THE BOYZZ, GRAND FUNK RAILROAD, MOTÖRHEAD... Que des formations qui avaient un sens aigu de la sauvagerie Rock, des rythmiques trapues, des guitares stridentes. Formule que DEATH WHEELERS s'emploie à maximaliser.

Les compositions sont brèves et répondent à des schémas établis : souvent une introduction lente ou mid-tempo, une accélération et un break plus lent, débordant de guitares pourvoyeuse d'un feeling Blues Rock psychédélique, par instants à la limite de la dissonance. Quand on parle de psychédélisme dans ce contexte, il faut
Vous l'aurez compris, calquant leur musique sur le comportement asocial et violent des bikers dans les films qui les inspirent tant, les DEATH WHEELERS ne font pas dans la finesse et même leurs passages plus pondérés irradient une menace sourde. Qui plus est, les titres sont ponctués de nombreux extraits sonores des films en question, avec quelques répliques de derrière les fagots.
En fin d'album, le groupe se risque avec succès à reprendre le fameux Moby Dick de LED ZEPPELIN (version studio), avec le solo de batterie inclus : bon esprit !

Même s'il lui faudra sûrement à l'avenir trouver les moyens de diversifier son propos, le groupe impose avec force son projet sur ce premier album dont la musique colle à merveille au concept.

Vidéo de I Tread On Your Grave cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MAGNUM
On christmas day
BOW WOW
Era
KHYMERA
Khymera
KLOGR
Till you turn
VOODOO X
Vol.1the awakening
Chroniques du même auteur
VARDIS
100 mph
GIRLSCHOOL
Screaming blue murder
TIDAL DREAMS
Once upon a tide
MARIENBAD
Werk 1 nachtfall
MELIAH RAGE
Barely human
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente