Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FORTUNATO - Liberty

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 63minute(s)

Site(s) Internet : 
FORTUNATO FACEBOOK
MARKUS FORTUNATO FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (19/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 30/10/18
Tout simplement superbe !
Markus FORTUNATO est un fantastique bassiste français.
Il œuvre actuellement avec 2 superbes formations, ÖBLIVÏON (cliquez ici) et ARCHANGE (cliquez ici).
Markus FORTUNATO (source youtube) a joué avec MZ, groupe formé en 1999 et à sorti 7 albums en 12 ans d’existence.
C’est en 2012 que sort, sous son nom FORTUNATO, son premier album solo, intitulé Liberty.
Je dois avouer trouver cet album exceptionnel.
J’ai retrouvé l’univers de RAINBOW, de DIO, d’YNGWIE MALMSTEEN, un peu de YOTANGOR aussi parfois sur ces 10 magnifiques titres.
Ses sources d’inspirations sont bien digérées, donnent un cadre Hard & Heavy, tendance néo-classique à l’album, sans pour autant jouer de la redite.
Ces 10 créations sont inspirées, mélodiques et l’œuvre de musiciens aguerris.
Markus a réalisé un superbe enregistrement, le mixage (avec Eliad FLORÉA) est au top et la production également. Le mastering (avec Eliad également) ne faisant qu’embellir ces 10 compositions.
Je ne connaissais pas non plus le Markus FORTUNATO chanteur que je découvre très à l’aise avec un joli brin de voix sur 4 titres.
2 autres chanteurs viennent également derrière le micro, avec un talent certain et des voix également "ad hoc" pour le style pratiqué : André KERGONNA et Christophe BÉGOT.
Si la basse impressionne, sans être non plus mixée par dessus les autres (preuve s’il en est de l’humilité de l’artiste), les guitaristes proposent un travail remarquable : Eliad FLORÉA, Didier DELAUNEY, AYMAN MOKDAD, Stéphane LAURENS, Olivier MARCHAND, Julien LAMARRE, Luc BARD, Ives COMBIER ont donné le meilleur d’eux-mêmes !
Jimmy CERULLO, derrière ses fûts, n’a rien à envier à qui que ce soit !
Markus a même convié d’autres bassistes à venir enregistrer avec lui, Laurent GAILLARD et Phillipe SASSARD.
L’écriture musicale fut un travail à 8 mains, Markus, Eliad FLORÉA, André KERGONNA et Christophe BÉGOT. Markus s’est occupé des textes.
L’album démarre magnifiquement avec 2 titres racés, 2 « hits » en puissance (Cross Of Stone, A Thousand Years) qui possèdent tous les deux un refrain superbe. La toute première impression de la toute première écoute fut d’avoir à faire à des musiciens d’un niveau vraiment élevé. Première impression qui se confirmera tout au long de l’album… L’introduction de Down Of Love et son développement m’entraîne vers un Hard-Rock ultra mélodique. Comme le titre précédent, l’ombre du meilleur de MALMSTEEN plane pour mon plus grand bonheur.
Changement de décors ensuite avec un Storm In China Sea qui voit un violon venir apporter un côté « celtique » délectable et entraînant à la composition. Déjà présent sur le titre précédent, d’une façon plus discrète, ce violon est joué par le talentueux Eliad FLORÉA qui en magnifie ce titre. Une réussite ! Difficile de ne pas penser au Over The Hills And Far Away de Gary MOORE.
Dream Of A Better World, accueille Stéphane SOULIER aux claviers et le violon de Eliad résonne encore. Nous voilà partis dans une ambiance "symphonico- arabo- néo métalo-classique" du meilleur effet. Un délice !
6 minutes 52 de pur plaisir !
Cold And Alone est un mid-tempo plus léger, le violon offrant une présence mélodique agréable. C’est le titre romantique de l’album. Le refrain se pose avec délicatesse et volupté…
Liberty, avec son introduction à la batterie, repose du heavy dans sa rythmique (avec un petit clin d’oeil à BLACK SABBATH), reforme le duo claviers/violon et propose des débats qui flirtent avec le progressif… Les trois chanteurs se passent le relais avec brio. Réussir un titre de 12 minutes n’est pas donné à tout le monde… Les rebondissements rythmiques sont vraiment bien amenés. Impossible de décrocher, c’est de la haute voltige. Côté guitares, c’est un festival avec un solo technique et mélodique délectable ! Le passage classique au piano ne me procure que du respect, (Chopin, sort de ce corps!) Bref, ça joue sévère…et la preuve s’il en est que technicité et mélodicité ne sont pas incompatibles, bien au contraire. Le tout étant de conjuguer le talent d’écriture, d’interprétation sans surenchère d’égo. C’est ce qui me frappe ici, avec de telles pointures musicales, c'est la grande place laissée à chacun… Bref, la marque des grands ! Si j’osais, je dirai même que cet album respire l’Amour…
Flavor Of The Others remet le turbo en route, la nervosité est de retour, la double pédale emmène tout cela et devant une jolie ligne de chant propulse ce titre vers les sommets. C’est sur ce titre que les noms de Michael SCHENKER, UFO, MSG se sont présentés, pour l'ensemble de l’œuvre, à mon cerveau. La basse sur ce titre nous offre une fois encore un visage réjouissant…qui m’a rappelé celui de MR.BIG et son légendaire Billy SHEEHAN. Certes, les styles des deux groupes sont différents, mais l’approche de la place de la basse, tel parfois un second guitariste soliste est parfaitement maîtrisée.
Le retour du violon sur Tears And Pain nous emmène sur des terres arides du Moyen Orient. Certes, pas poussé aussi loin qu’un MYRATH et moins progressif… Plus à la RAINBOW si vous voyez ce que je veux dire… André KERGONNA au chant est redoutable pour asseoir un métal néo-classique racé au possible ! Le pont au violon m’enchante et me rappelle que PHENOMENA et son Dance With The Devil ou encore MAMA’S BOYS (Runaway Dreams) en son temps ont eux aussi réussi à inclure divinement cet instrument dans leur musique. Côté guitares, c’est un festival avec un nouveau solo incroyable !
Et c’est en Poussière que je termine cet album, tellement subjugué par tant de classe ! Plus de 9 minutes pour ce fantastique instrumental qui finit de porter au firmament cet album !
Si vous êtes fans des années 80 / 90, du Hard & Heavy, du métal néo-classique, des groupes cités plus haut, nul doute que cet album trouvera une place de choix dans votre cdthèque… Contactez et soutenez cet admirable musicien qu’est Markus FORTUNATO !
Messieurs, vous avez toute mon admiration !

A Thousand Years : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SERAPHIN
Start to live
FIREBIRD
Double diamond
THE POODLES
Tour de force
THE POOR
Round 1 & 2
OUTLOUD
Let's get serious
Chroniques du même auteur
BRIAN HOWE
Circus bar
STRANGEWAYS
Perfect world
DIAMANTE
Ad vitam reditus
PLACE VENDOME
Streets of fire
TYKETTO
Reach
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente