Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BLACK LOTUS - Sons of saturn

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
BLACK LOTUS FACEBOOK
BLACK LOTUS BANDCAMP

Label(s) :
Inverse Records
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 02/11/18
Doom metal épique magistral
Dès les premières notes de Kings qui ouvre cet album, on sent que BLACK LOTUS (à ne pas confondre avec son homonyme canadien, plus radical) va nous plaire. Ses rythmiques s'avèrent certes épaisses et lourdes mais elles sont toutefois dynamisées par une section rythmique alerte, pleine de dynamique. L'intervention d'un chant clair, modulé, expressif sans excès, nous confirme que, si l'on évolue dans le domaine du Doom Metal, l'on va avoir le plaisir rare et insigne de déguster une version épique qui ne se réduit pas à singer CANDLEMASS ou SOLITUDE AETURNUS.

Dès Sandstorm, le groupe espagnol se lance dans l'escalade périlleuse des formats longs (en l'occurrence une dizaine de minutes). Le tempo se fait plus lent, la rythmique plus pesante, les guitares plus sinueuses, l'ambiance plus oppressante. Évidemment, des riffs tranchants lancent le signal d'une intensification du propos mais l'ensemble demeure rampant, angoissant. Tout au long du développement, le groupe varie l'intensité, sans avoir jamais recours à une accélération quelconque. Dans le reste de l'album, BLACK LOTUS va derechef se risquer sur la longueur avec le titre éponyme (pourvu de riffs très CANDLEMASS, dynamisés par la double grosse caisse, enluminé par des arrangements vocaux superbes) et le monumental The Swamp, imprégné d'ambiances psychédéliques magnifiques et ponctués d'orages métalliques sévères.

Seul un titre affiche une durée standard, à savoir le haché Protective Fire (qui frôle les cinq minutes). Hormis cela et les titres plus conséquents, BLACK LOTUS a choisi de ponctuer son album de trois séquences instrumentales entre une et deux minutes. Lesquelles ne font que renforcer la dimension atmosphérique, si lourde soit-elle.

Mine de rien, BLACK LOTUS délivre un premier album formellement parfait, que ce soit au niveau de la mise en son (prise de son pleine de vibrations live, mixage puissant et clair) ou au niveau de l'interprétation, extrêmement maîtrisée et soignée, toutefois redoutablement expressive. Entre lourdeur tellurique et évasions spatiales, le groupe a décidé de ne pas choisir mais de combiner merveilleusement. En somme, BLACK LOTUS vient de trouver sa propre voie entre le TROUBLE initial et le Doom épique. S'agissant d'un premier album dans un genre très balisé, on ne peut que saluer la performance !

Vidéo de Sons Of Saturn cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
REGULUS
Quadralith
THEATRE OF TRAGEDY
Forever is the world
FUNERAL
In fields of pestilent grief
HENKE
Seelenfütterung
SOON
Vol. 1
Chroniques du même auteur
KING HEAVY
Guardian demons
STRANA OFFICINA
Ritual
DARXTAR
Aged to perfection
HAUNTED
Dayburner
FUNERAL
In fields of pestilent grief
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente