Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SUBSIGNAL - La muerta

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2018
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 53minute(s)

Site(s) Internet : 
SUBSIGNAL FACEBOOK

Label(s) :
Gentle Art Of Music
 (18/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 26/12/18
Lumineuse dame de la nuit !
Magnifiquement produit par Kalle WALLNER et Yogi LANG (le W et le L du groupe rock progressif allemand RPWL), signé sur le label Gentle Art Of Music du même Kalle, La Muerta est le 5ème album de SUBSIGNAL en 10 ans d’existence.
SUBSIGNAL est le projet annexe mis en forme en 2009 par 2 musiciens du groupe SIEGES EVEN, le guitariste Markus STEFFEN et le vocaliste Arno MENSES (ce dernier a aussi récemment enregistré un titre, l’excellent Blackened, avec BLIND EGO, l’autre groupe de Kalle). Ils sont rapidement rejoints par le bassiste Ralf SCHWAGER, l’époustouflant batteur Dirk BRAND et le clavier Markus MAICHEL.

Si de prime abord le titre sépulcral et l’artwork de ce nouvel album laissent supposer une confrontation avec l’obscurité, un rapprochement avec des ambiances ténébreuses et funestes, son contenu musical, fait de 11 titres (inclus 271 Days et Teardrops Will Dry In Source Of Origin, deux courts instrumentaux), est finalement autant de petites flammes qui illuminent La Muerta.
La production est léchée et limpide, et met en orbite le rock élégant, noble, aux atours progressifs (Every Able Hand ou As Birds On Pinions Free qui ramène au RUSH du mitant des 80 avec Power Windows) de ce nouvel album, sans doute plus accessible que les précédents.
Pleinement mélodique, il demande cependant plusieurs auditions attentives. Car si les premières écoutes marquent une sensation d’homogénéité excessive, une forte analogie entre chaque titre, la répétition des écoutes permet de décanter cette impression. Et de pénétrer un album d’une incroyable richesse harmonique (La Muerta (cliquez ici) ou Even Though The Stars Don’t Shine (cliquez ici), mais c’est vrai pour l’ensemble de l’oeuvre). La précellence technique des musiciens, en particulier un travail exceptionnel (et vraiment époustouflant…) du batteur Dirk BRAND, le chant plein de caractère et de majesté d’Arno MENSES (en duo avec la chanteuse russe Marjana SEMKINA de IAMTHEMORNING sur le titre minimaliste de fin Some Kind Of Drowning), l’écriture mélodieuse séduisante nouent ainsi une affinité sous forme d’assujettissement bienheureux avec La Muerta. Cette « dame de la nuit » est vraiment séduisante, en rien létale ni funeste, il est donc inutile de lui résister.

La Muerta :
01 : 271 Days – 02 : La Muerta – 03 : The Bells Of Lyonesse – 04 : Every Able Hand – 05 : Teardrops Will Dry In Source Of Origin – 06 : The Approaches – 07 : Even Though The Stars Don’t Shine – 08 : The Passage – 09 : When All The Trains Are Sleeping – 10 : As Birds On Pinions Free – 11 : Some Kind Of Drowning
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HEADCHARGER
Black diamond snake
MOLLY HATCHET
Paying tribute
BLINK 182
California
PETER GEE
Songs from the heart
PINNICK GALES PRIDGEN
Pgp 2
Chroniques du même auteur
COTTON BELLY'S
Live session vol. 2
SPOCK'S BEARD
X
KOYO
Koyo
CEPHEE LYRA
Privati honoris causa
INEPSYS
Wisdom comes
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente