Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SPACE COKE - L'appel du vide

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 34minute(s)

Site(s) Internet : 
SPACE COKE FACEBOOK
SPACE COKE BANDCAMP

Label(s) :
Mystery School records
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 05/01/19
Psychédélisme avant tout
En dépit de son titre en français, cet opus est l’œuvre d'un gang originaire de la Californie du sud. En revanche, le nom retenu par ce collectif livre une indication probante quant à l'orientation musicale mise en œuvre. Quoique le terme d'orientation (au singulier) soit par trop limitatif, tant SPACE COKE convoque de nombreux styles : Rock psychédélique, Stoner, Space Rock, Blues Rock, Funk (d'obédience PARLIAMENT et FUNKADELIC, bref le Funk audacieux et électrique des débuts)... Le groupe met en scène un kaléidoscope de sonorités diverses. En rythmique, les guitares peuvent se montrer fuzz comme dans la seconde moitié des années 60 ou prendre un aspect carrément plus épais et ombrageux, le cas échéant littéralement portées par des lignes de basse épaisses. Les solos relèvent d'une pratique du Blues Rock après un trempage prolongé dans un bain d'acide.

Des claviers sont employés afin de tapisser les murs de traits acides (bruitages spatiaux en tous genres) ou de velours (option orgue d'église). Filtré, distordu, le chant remplit son office en sonnant déjanté, s'exprimant depuis une autre dimension, à la fois colorée et paranoïaque : le ticket de retour dans notre dimension n'est pas validé et c'est tant mieux ! Sur la merveilleuse reprise de Evil de Stevie WONDER, la chanteuse Deborah ADEDOKUN apporte un velouté Soul à ce Blues Rock liturgique.

Enfin, SPACE COKE tente une reprise casse-gueule, finalement digne quoique moins vénéneuse que l'originale, du Venus In Furs du mythique VELVET UNDERGROUND (titre phare du non moins référentiel album de ce groupe, paru en 1967). Par une telle allégeance, le groupe se paie un passeport pour les versants les plus décadents et les plus rebelles du Rock électrique, le tout avec la bénédiction putative des Grands Anciens.

Vidéo de L'Appel du vide cliquez ici et de Evil cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SWALLOW THE SUN
New moon
DARK NOVA
Sivilla
RIFFLORD
7 cremation ground / meditation
MUNDTOT
Spätsommer
THE BOTTLE DOOM LAZY BAND
Blood for the blood king
Chroniques du même auteur
GREENLEAF
Rise above the meadow
VOLBEAT
Outlaw gentlemen & shady ladies
THE WOUNDED KINGS
Visions in bone
TWISTED TOWER DIRE
Make it dark
TOKYO BLADE
Tokyo blade
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente