Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PINNACLE POINT - Winds of change

Style : Rock FM / AOR / Westcoast
Support :  CD - Année : 2017
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 51minute(s)

Site(s) Internet : 
JEROME MAZZA WEBSITE
JEROME MAZZA FACEBOOK
TORBEN ENEVOLDSEN FACEBOOK
PINNACLE POINT FACEBOOK

Label(s) :
PERRIS RECORDS
 (18/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 28/07/19
Un superbe album qui vaut largement ce retour en 2017 !
PINNACLE POINT est le projet de Jérôme MAZZA et Torben ENEVOLDSEN (ACACIA AVENUE, FATE, MORATTI). Sorti il y a deux ans, je me suis penché sur ce Winds Of Change tardivement mais l'intérêt que je porte au musicien américain de Pittsburgh s'avère plus que positif. Ses apparitions convaincantes sur l'album Black Butterfly de Steve WALSH en 2017 et la confirmation de son talent sur son album solo Outlaw Son avec Tommy DENANDER en 2018 m'ont poussé à écouter ce Winds Of Change. Les deux compères se sont connus via internet en 2015 et cette rencontre a donné cet album.
Jérôme MAZZA ne cache pas ses influences majeures : KANSAS, STREETS, Steve WALSH, SEVENTH KEY. Elles sont évidentes dans cet album. Vu que j'adore ces groupes et ces musiciens, c'est un synonyme de qualité. Cet AOR teinté de progressif (et pour moi pas le contraire) est superbement mis en valeur par le travail minutieux des musiciens qui font preuve ici d'une dextérité, d'une habileté, d'un instinct étonnant à transmettre des mélodies qui auraient pu voir voir le jour dans des albums de KANSAS ou de SEVENTH KEY. C'est bluffant et frappant. Je vous le promets, la filiation me paraît indéniable et elle est assumée par les musiciens (je peux l'affirmer). Tout ceci ne m'empêche pas d'être impressionné par cet album. Le son (superbe production de MAZZA et ENEVOLDSEN), les compositions partagées par nos deux amis, les vocaux sublimes de l'américain et les interventions probantes du danois font de cet album un indispensable si vous aimez tous ces groupes cités précédemment. Au diable l'originalité, place au savoir faire et aux mélodies ciselées qui mettent des étoiles plein la tête. Une seule devise : le plaisir ! Et j'en ai pris ! L'introduction Prelude sent d'entrée le KANSAS à plein nez. Homeward Bound mélange claviers aériens et rythmique soutenue, la belle voix de Jérôme MAZZA vient appuyer une très belle mélodie. Les chœurs sont magnifiquement en place. Le charme opère. Le punchy et très AOR Damage Is Gone se rapproche de ce que j'ai pu entendre sur le dernier album de Rob MORATTI. Excellent et dynamique avec un refrain imparable. De l' AOR lumineux. Les violons de All We Need To Know ramènent au groupe de progressif américain, il ne fait aucun doute. La mélodie est belle et délicate, la voix de Jérôme MAZZA est toujours aussi séduisante. La touche progressive est encore là sur Changes et ce mid-tempo revient sur les terres d'un AOR délectable par son refrain raffiné.
Le retour du violon sur Winds Of Change mêlé à une rythmique plus heavy pour cette superbe composition me fait fondre de plaisir. Le break, violon,chœurs suivi d'un solo inspiré de Torben ENEVOLDSEN est sublime. Le mid tempo subtil Part Of Me est plus influencé par un AOR à la Rob MORATTI (encore). N'oublions pas que Torben ENEVOLDSEN a participé activement au dernier et épatant MORATTI Renaissance, ce qui explique cette similarité. Plus incisif Never Let Gome fait penser à SEVENTH KEY par un esprit plus rock. Le solo de Torben est magistral. La "power" ballade
What Will It Takes est magique. Je suis en extase devant cette mélodie belle à pleurer le tout transcendé par la voix de Jérôme MAZZA.
Le plus nerveux Sail Away reprend quelques éléments progressifs mais globalement l'AOR racé l'emporte. C'est un titre recherché, élégant et bien sûr mélodique. Ce Winds Of Change s'achève par une beau moment de douceur avec la délicieuse ballade With You. La beauté du refrain me transmet une sensation de bien être et de plénitude. Si les Monolith (1979), Audio Visions (1980), Dragstic Measures (1983) et Power (1986) vous parlent et si vous êtes friand de
SEVENTH KEY, je vous promets que PINNACLE POINT va répondre à toutes vos attentes.
Un super album qui même deux ans après sa sortie vaut plus que le détour.

Damage Is Gone : cliquez ici

Pou rappel :

Chronique Steve WALSH Black Butterfly : cliquez ici

Chronique Jérôme MAZZA Outlaw Son : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DARE
Calm before the storm 2
ISSA
Can't stop
WHEELS OF FIRE
Hollywood rocks
ROB MORATTI
Victory
PAPA ROACH
The connection
Chroniques du même auteur
AVANTASIA
Moonglow
GRAND SLAM
Hit the ground
CRASHDÏET
Rust
RSO RICHIE SAMBORA/ ORIANTHI
Radio free america
VOODOO CIRCLE
Raised on rock
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente