Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HIGH FIGHTER - Champain

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
HIGH FIGHTER FACEBOOK
HIGH FIGHTER BANDCAMP

Label(s) :
Argonauta
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 15/08/19
Eclats de puissance
Incontestablement, le premier album de HIGH FIGHTER, Scars And Crosses (paru en 2016 et chroniqué ici : cliquez ici), avait constitué un début éclatant. Pourtant, son successeur Champain ne se contente pas de réitérer une formule qui a fait ses preuves et, tout en conservant l'essentiel des éléments de Scars And Crosses, les réagence notablement.

Les plages modérées et génératrices de mélodies un brin psychédéliques demeurent présentes mais elles se trouvent largement dominées par une tendance autrement plus agressive et puissante. L'auditeur subit des vagues rythmiques propulsées par un batteur au taquet, hérissées de riffs graves et charbonneux. Quant aux vocaux de la chanteuse Mona, ils ridiculisent carrément nombre de ses homologues masculins oeuvrant dans le Death et le Black Metal : abrasifs, colériques, ils s'apparentent à un exercice de style particulièrement expressif !

Cela dit, si HIGH FIGHTER a clairement versé du côté le plus explosif de sa musique, le groupe n'en a pas pour autant abandonné le sens des contrastes qui fit le charme de son premier opus. C'est ainsi que les plages plus tempérées, riches en guitares aux mélodies acides (presque psychédéliques), demeurent suffisamment nombreuses pour aérer l'ensemble d'un album par ailleurs assez long. Surtout, sans crier gare, les éructations de Mona cèdent la place à un répertoire incroyablement plus profond, plus subtil, qui m'amène à penser que, pour cet aspect-ci de son talent, la chanteuse pourrait sans souci exercer ses talents dans un groupe de Soul !

Cette cohabitation d'éléments contraires fonctionne à plein grâce à un son musculeux, extrêmement dynamique, mais qui n'oublie pas de laisser des espaces de respiration salutaires ; on est en présence d'un équilibre idéal entre des rendus organiques et la puissance imparable des productions modernes. Le résultat global est impressionnant et ne peut laisser indifférent. Pour ma part, je ne peux qu'encourager HIGH FIGHTER à creuser davantage les contrastes de son Sludge Metal athlétique.

Vidéos de Before I Disappear cliquez ici, Dead Gift cliquez ici et When We Suffer cliquez ici.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FACE DOWN
The runaway
KARMA TO BURN / SONS OF ALPHA CENTAURI
The definitive 7" trilogy
80 KALIBRE
Kurtul zindanyndan
BLOWBACK
All and even more
DAWN OF WINTER
Pray for doom
Chroniques du même auteur
FLOODSTAIN
Welcome to the self feeding machine
FLAYED
3 : empty power parts
GLITTER WIZARD
Hollow earth tour
HUNTRESS
Static
VANDERBUYST
Vanderbuyst
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente