Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
JAN AKKERMAN - Close beauty

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  CD promo - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 65minute(s)

Site(s) Internet : 
Jan AKKERMAN WEBSITE
Jan AKKERMAN FACEBOOK

 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 27/10/19
Le maître et les ambiances
Ayant fait ses premières armes au sein de BRAINBOX, le guitariste hollandais Jan AKKERMAN accéda à la reconnaissance, tant critique que publique, au cours des années 70, au sein de FOCUS, formation de Rock progressif qui rencontra un certain succès dès 1971 avec la sortie de son second album, Making Waves. En parallèle, il initia dès la fin des années 60 une fort prolifique carrière en solo qui prit son plein essor après son départ de FOCUS en 1976 et qui se poursuit encore de nos jours, comme en témoigne la parution de ce Close Beauty (19ème album solo en studio, sauf erreur de ma part !).

Premier constat : le bonhomme n'a rien perdu de son impressionnante capacité technique, ni de son doigté ; ses interventions demeurent ciselées, extrêmement précises et incisives, éminemment techniques. Second constat : à ce stade de sa carrière, Jan AKKERMAN n'a pas besoin de prouver sa valeur et, par voie de conséquence, il fuit la pure démonstration virtuose pour se mettre au service des compositions et de leurs ambiances. Troisième constat : les morceaux de cet album ne se rattachent pas à un style musical en particulier et piochent allègrement à droite et à gauche.

Intégralement instrumentales, les douze compositions de Close Beauty offrent un panel passablement diversifié d'ambiances, comme autant de tableaux rendant compte de paysages et d'atmosphères rencontrés par l'artiste. Jazz Fusion, Blues Rock, Flamenco, Folk, musique classique, New Age, on assiste à un florilège de tendances, toutes au service des compositions et, surtout, des émotions, des sensations.

Au rayon des critiques, on peut trouver des arrangements de synthétiseurs trop datés dans leurs textures, rappelant certains rendus filandreux des années 80. La batterie aurait également gagné à recevoir un traitement plus ample, moins sec. D'une manière générale, la mise en son, certes limpide mais relativement clinique, renforce les ambiances les plus nostalgiques et languides mais s'avère parfois trop uniforme pour rendre pleinement justice à l'ensemble des variations subtiles.

Cela dit, les mordus du maestro seront bien entendu les premiers à adhérer à cet album, de même que les aficionados d'Al di MEOLA ou de la veine la plus subtile et atmosphérique de Joe SATRIANI pourront amplement satisfaire leurs penchants techniques et émotionnels. Il ne reste qu'à remercier Jan AKKERMAN de préserver un niveau technique évident et de demeurer avant tout sensible aux émotions.

Vidéo de Don Giovanni cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RANDOM EYES
Invisible
HEART OF CYGNUS
Utopia
DREAMSTEEL
You
FUTURE IS TOMORROW
Fit to die
PENDRAGON
Believe
Chroniques du même auteur
BONGCAULDRON
Binge
SAINT KARLOFF
All heed the black god
GREAT WHITE
Ready for rock'n'roll
DEEP MACHINE
Rise of the machine
NIGHT
Raft of the world
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente