Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STORMZONE - Ignite the machine

Style : Heavy Metal
Support :  CD - Année : 2020
Provenance du disque : Acheté
12titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
STORMZONE FACEBOOK

Label(s) :
Metalapolis Records
 (17/20)

Auteur : Raskal
Date de publication : 03/10/20
Heavy et mélodique !
Si je vous dis que ce Ignite The Machine est le septième album de ce groupe irlandais du nord …
De mon côté je possède Caught In The Act (2006), Death Dealer (2010) et Zero To Rage (2011) que j’ai conservés.

STORMZONE malgré de la qualité et des bonnes chroniques, ne sort toujours pas de sa zone de confort et de l’Underground.
Je vous laisse découvrir à votre guise les autres albums en vous baladant sur "Youtube", et je vais vous parler de ce cru 2020.

Cet album propose douze titres et pour moi c’est trop, il y avait de quoi faire un album plus tonique et accrocheur, mais c’est un choix du groupe d’être généreux et c'est tout à fait respectable.

Le titre d’ouverture, Tolling Of The Bell donne le ton, et montre un visage plutôt mélodique, cela me surprend malgré un bon refrain. Pourquoi ne pas avoir débuté par le plus mordant Ignite The Machine qui reflète plus le style du groupe à mon avis !
Un Heavy Métal racé, mélodique, entraînant et très bien interprété ! Un des excellents titres de cet album !
My Decease retombe d’un cran en termes d’intensité, repartant vers des refrains très mélodiques. Each Setting Sun rapide et mélodique est un bon titre également.
Le second titre qui est au-dessus du lot, voir pourquoi pas le meilleur au niveau « pré refrain », est Dragon Cartel ! Un mid-tempo rapide aux mélodies et riffs excellents !
Nothing To Fear, tout en ambiances, et Revolution, rapide et mélodique, sont deux titres de bon niveau.
New Age Necromancer est mon troisième titre préféré, mélodique et pertinent au niveau des lignes de chant et de la rythmique simple et efficace.
Le très IRON MAIDEN Dealer’s Reign, Flames That Never Dies, Under Her Spell et This Is Heavy Metal proposent du bon Heavy mélodique, mais il manque le relief nécessaire pour les faire être des « Must ».

Conclusion, STORMZONE propose du Heavy Métal d’inspiration 80’s à la mode « British de la fin 80’s », chant y compris. Si vous recherchez avant tout des mélodies et des compositions qui s’écoutent sans zapper, découvrez ce Ignite The Machine.
Pour moi il manque toujours quelque chose à STORMZONE pour monter d’un cran, et c’est dommage. Je reviens à ce que j’ai écrit au début, avec trois titres de moins l’album aurait paru plus dynamique. Allez amis irlandais, tentez un vrai album de Heavy Métal direct et accrocheur avec neuf titres et qui sait ?

Dragon Cartel : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MARTYR
Highway warriors
RACHELS COVEN
Rachels coven
MOTORHEAD
The world is yours
CYANIDE SCREAM
Unfinished business
MYSTERY BLUE
Conquer the world
Chroniques du même auteur
ALMAH
Fragile equality
KACHANA
Of gods and men
MASS
War law
SICK-U-R
Zero hour
WITCH HAMMER
Zodiac
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente