Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BRANDY AND THE BUTCHER - Lucky foot

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 33minute(s)

Site(s) Internet : 
BRANDY AND THE BUTCHER FACEBOOK
BRANDY AND THE BUTCHER BANDCAMP

Label(s) :
Auto Production
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 26/05/2022
Rock intense joué bien dur
Un jour, quand j’étais môme, j’étais fasciné pour les deux trous de la prise électrique dans ma chambre ; esprit aventureux et expérimental, j’ai plongé les deux branches de fins ciseaux dans les deux sombres orifices et… j’ai pris un bon gros coup d’électricité dans tout le corps, j’ai fait sauter les plombs et je me suis fait engueuler par les parents. Comment ne pas établir un lien entre cette expérience fondamentale et mon amour pour le Rock le plus intense ?! Le fait est que je ne me suis toujours pas remis des écoutes successives de nombreux albums de Rock très énervé (merci les STOOGES et le MC5), de Hard Rock pas prétentieux (AC/DC, ROSE TATTOO, THE ANGELS, plus tardivement les débuts de GUNS’N’ROSES), de Punk (RAMONES, premier album de THE DAMNED, SEX PISTOLS, DEAD BOYS).

Aussi, quand déboule en 2022 un second album auto-produit par un quartette originaire de Caroline du sud, se revendiquant peu ou prou de ces influences diverses, je ne peux que ressentir à nouveau cette décharge si intense. Dix compositions brèves et percutantes (une seule franchit de peu le seuil des quatre minutes !) affichent insolemment leur dévotion au Rock le plus teigneux et abrasif, jugé de mauvais goût par ses détracteurs, vénéré comme une échappatoire essentielle par ses zélateurs. Est-il bien utile de vous dire que se produit ici un véritable festival du riff de guitare gras et tranchant à la fois (adorable paradoxe !) et des rythmiques carrées et nerveuses, avec un résultat percutant, teigneux et carrément jouissif. Il faut dire que le son des guitares a bénéficié d’un traitement particulièrement alourdi en plomb : si l’inspiration et les motifs relèvent de l’héritage du Rock haute tension évoqué ci-dessus, le rendu en mode coup de boule pleine face ne saurait qu’attirer les mordus de Hard Rock épais et rugueux.

Quant au chant, assurée par madame Elizabeth HALE, il faut bien avouer qu’il constitue une part essentielle dans l’identité du groupe, tant il impose de manière impérieuse son timbre nasal (un tantinet sarcastique, voire acide), son phrasé teigneux et sa capacité à varier de lignes posément modulées à des prurits de nervosité agressive. Il y a là à l’œuvre un sacré tempérament qui s’exprime, comme un condensé improbable de l’assurance grave d’une Chrissie HYNDE (THE PRETENDERS), de l’agressivité abrasive d’une Wendy O’WILLIAMS (PLASMATICS), de l’explosivité rauque d’un Angry ANDERSON (ROSE TATTOO). Traînent également à maintes reprises ces intonations graves, réminiscences du Rock’n’Roll archaïque, revivifiées dans les années 80 par un certain Lux Interior (THE CRAMPS).

Le fait est que cet album bref et braillard produit chez moi un effet puissant, comme en écho à ce choc électrique primitif que je vous ai relaté. En somme, Lucky Foot ne s’appréhende pas de telle ou telle manière, mais doit se laisser recevoir en pleine tronche, à pleine puissance : l’essence-même du Rock, qu’on se le dise…

Vidéo de I Hope You Choke : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Pumpkin-T Le jeudi 26 mai 2022

Ville : MARSEILLE
A la base j'avais craqué pour la couverture que j'adore et une fois en écoute, un bon petit plaisir que ces joyaux bruts aux influences Hard & Punk.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
D-A-D
Monster philiosophy
TOUCH
Tomorrow never comes
MIKE MACHINE
Alive
KELLY KEELING
Mind radio
DIMMZ
Still human?
Chroniques du même auteur
DARK COVENANT
Eulogies for the fallen
ARAN ANGMAR
Black cosmic elements
MIRROR OF DECEPTION
The estuary
STORMHAMMER
Echoes of a lost paradise
SAPATA
Satanibator
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /