Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
galerie photos
BLACK SABBATH LIVE ! Paris Bercy, le 2 décembre 2013 ( BLACK SABBATHUNCLE ACID AND THE DEADBEATS )
Date de prise de vue :  02/12/13
Lieu :  Paris, POPB
Photographe :  Marc-Patrick "metalmp" GATLING
Date de publication : 06/12/13
Catégorie : Concert
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

Des années qu'on attendait ça: le retour sur scène des inventeurs du Heavy Metal dans leur formation originelle. Mais on sait depuis quelques temps que l'on ne devra se contenter que de 75% de BLACK SABBATH puisque Ozzy OSBOURNE, Tony IOMMI et Geezer BUTLER ont préféré écarter le batteur Bill WARD, trop exigeant semble-t-il, au profit de Tommy CLUFETOS qui tient les baguettes sur scène.

Après une tournée amputée à cause de problèmes affectant la santé de Tony IOMMI, on était en droit de s'attendre ce que la foule des grands soirs investisse le parvis du POPB. A mon arrivée vers 18h00, j'ai la surprise ne voir que quelques hardos tranquillement assis sur les marches menant à l'enceinte. Les portes seraient-elles déjà ouvertes? Non, pourtant. Le froid peut être à l'origine de l'arrivée tardive du public, certes. Pourtant, une fois à l'intérieur, je découvre un Bercy en petite configuration, signe que BLACK SABBATH n'a pas fait le plein. Et la certitude s'impose: en ces temps de crise, le public rechigne à débourser entre 65 et 90 € pour un spectacle. Au final, ce ne sont que 11.000 personnes environ qui acclameront la performance des deux groupes.

Peu connus jusqu'à ce soir, les bien nommés UNCLE ACID AND THE DEADBEATS assurent une superbe première partie. "Bien nommés" car leur heavy nous replonge dans les 70's, une période où le terme "oser" avait du sens, cassant les codes d'un genre devenu depuis établi et guère aventureux. Psyché, lourd, lent, rock, heavy ou doom, les mecs - qui, à l'exception du batteur, ressemblent (mais, déconnez pas, ça reste entre nous, hein!) aux cousins du Capitaine Caverne tellement ils se cachent derrière leurs tignasses - jouent à fond et chauffent un public rapidement réceptif. Il est en effet difficile de rester de marbre à l'écoute des riffs ultra efficaces de Over And Over Again. Une très belle découverte à suivre de près.

Setlist UNCLE ACID AND THE DEADBEATS: ?

Un rideau noir s'abaisse sur la scène et après quelques minutes d'entracte un rire diabolique retentit. Facétieux Ozzy annonçant l'extinction des feux et l'arrivée de BLACK SABBATH. Lorsque le rideau se lève au son de War Pigs, le public se déchaine. Pendant deux heures - oui, malgré leur âge et les divers problèmes de santé, ces gars jouent pendant deux heures ! - c'est un véritable festival que nous offre BLACK SABBATH. Le son est simplement énorme et gourmand, les lumières généreuses et la set list... Une avanlanche de références et de chansons simplement incontournables. Seuls les trois extraits du dernier album, 13, semblent moins séduire, sans doute parce que le public n'est pas encore totalement familiarisé à ces nouveaux titres pourtant parfaitement dans l'esprit des plus anciens titres.

Sans surprise d'ailleurs, ce sont les premiers albums qui sont le plus visités (3 morceaux extraits de Black Sabbath, 5 de Paranoid, 2 de Masters Of Reality). Certes, on aurait adoré pouvoir écouter un Symptom Of The Universe ou un Sabbath Blody Sabbath, j'aurai préféré un Evil Woman à ce Dirty Women avec lequel j'ai un peu de mal, mais BLACK SABBATH nous offre un tel show, agrémenté de superbes solos de basse, de guitare et un, extraordinaire, de batterie, que toute plainte est malvenue. Et même si Tony IOMMI et Geezer BUTLER n'évoluent que dans les quartiers qui leur sont attribués, Ozzy OSBOURNE arpente la scène de long en large, harangue le public... et lui balance un joli seau d'eau au visage à la fin du concert (pour la plus grande satisfaction des photographes dont le matériel est, pour une fois, préservé!) Si sa voix flanche de temps à autres, au final, le public s'en fout tellement la soirée fut intense - au point d'occuper la sécurité comme jamais!

2 décembre 2013. BLACK SABBATH à Paris, Bercy: un des (le?) concerts de l'année, sans aucun doute, et un évènement que les absents ont eu tort de manquer.

Setlist BLACK SABBATH: War Pigs, Into The Void, Under The Sun/Every Day Comes And Goes, Snowblind, Age Of Reason, Black Sabbath, Behind The Wall Of Sleep, solo basse, N.I.B., End Of The Begining, Fairies Wear Boots, Rat Salad, solo batterie, Iron Man, God Is Dead?, Dirty Women, Children Of The Grave. Rappel: Paranoid.

Un grand merci à Aude et toute l'équipe de GDP pour cette soirée qui fût comme un cadeau de Noël en avance!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la galerie
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Alain Le vendredi 27 décembre 2013
Splendide photos et bonne séance de rattrapage pour ceux qui, comme moi, n'avaient pas les moyens d'acheter une place !!! Sinon, parmi ceux qui ont assisté au concert, j'ai des échos variés, certains disant qu'Ozzy est vraiment fatigué vocalement, voire fatigant.
Commentaire de metalmp : A ce tarif, ce n'est effectivement pas à la portée de tous... Concernant, Ozzy, je l'ai toujours trouvé vocalement "fatigué" mais jamais fatigant! Un super show malgré tout !
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente